Putain le coup de bambou : on ne s’y attendait pas et tout à trac on l’apprend, comme une sorte de balle dans le coeur. Sexion d’assaut est mort. Et avec Sexion, c’est toute une partie de notre jeunesse qui disparaît. Pas étonnant que tous les politiques multiplient les hommages.

1. Franchement, les remarques homophobes, c'était rigolo

« L’homosexualité participe à la décadence de la Grèce. » « Il n’y aura plus personne dans dix ans en France dans un pays d’homos… »

Ah merde, c’est Serge Dassault, ça, pas Sexion ?

2. Du coup, la reformation façon Retour des rois, c'est repoussé

Alors qu’on se réjouissait à l’avance des élections municipales pour qu’il essaie de reprendre la mairie. Tous mes rêves à la Corbeil.

3. Ils ont à peine eu le temps de dire qu'ils étaient désolés

« J’ai préféré partir et m’isoler / Maman comment te dire, j’suis désolé / La conseillère m’a clairement négligé / Et moi comme un te-bé j’ai dit OK / Et tous les jours je pense à arrêter / Les gens veulent faire de moi une entité / J’vais tout plaquer / Je ne suis qu’un homme j’vais finir par clamser / Et j’ai dû côtoyer l’pavé / Pas à pas j’me dis c’est pas vrai / Papa, Maman, les gars, désolé / J’ressens comme une envie de m’isoler. »

Si on remplace « pavé » par « parquet », on y est. Une vibrante excuse publique pour tous les faits de corruption.

4. C'était cool quand y avait Petrodollars

20 milliards de pétrodollars, même. Plutôt cool pour être peinard en fin de mois.

5. C'était cool aussi leur featuring sur l'album Rafales de H Magnum

L’album se vend super bien à l’étranger lors des déplacements présidentiels.

6. Le Figaro faisait des enquêtes poussées sur leur patrimoine

Et franchement, on peut pas dire qu’ils faisaient ça pour tout le monde. A quoi ça serge de faire une enquête ? Je vous le demande.

7. La presse les avait sapés comme jamais

Avec cette histoire d’homophobie déclarée, ils s’étaient pris une tourmente dans la gueule. Heureusement, ils ont réussi à trouver un terrain d’entente pour ne jamais être condamné. Heureusement.

8. C'était les seuls parisiens qui cartonnaient en banlieue

Et quand on dit cartonner, c’est cartonner : plus de 55% des voix en 1995, quand même.

9. Franchement, le collectif, ça permettait de faire gagner tout le monde

Quand tu distribues 10 millions d’euros aux mecs pour qu’ils te soutiennent, tout le monde y gagne. Et depuis qu’ils la jouent solo, Sexion, y’a plus cette effervescence dans les rues de Corbeil.

10. C'était cool de voir Manuel Valls les soutenir

Contre Hervé Mariton, d’une part, mais aussi et surtout parce qu’il avait de la considération pour eux.

 

RIP petit ange parti trop tôt.