Je sais pas pour vous, mais moi le dimanche aprem, je monte le volume et je rejoins Julien Fébreau et Jacques Villeneuve au premier virage. Et cette année, je me sens vraiment chanceux, parce que les courses de F1 sont plus belles, plus palpitantes et plus surprenantes que jamais. Voici pourquoi.

1. Mercedes a enfin de vrais concurrents

L’année dernière encore, il était compliqué d’envisager la victoire d’un autre pilote que Lewis Hamilton ou Valtteri Bottas. Des pilotes exceptionnels au volant des meilleures voitures du circuit, il fallait vraiment espérer une (rare) erreur de leur part, on un coup de malchance pour les flèches d’argent. Cette année, les erreurs sont moins rares de leur part mais surtout, Ferrari et Red Bull ont développé des voitures qui peuvent vraiment venir chatouiller les Mercedes.

Nuançons tout de même ; Ferrari n’a toujours pas remporté de victoire, et Hamilton survole le classement avec ses 250 points. La route est encore longue, mais l’espoir est là.

Source photo : Giphy

2. Max Verstappen, tout simplement

Si Red Bull a désormais des voitures à la hauteur des Mercedes, ils disposent également d’un petit joyau : le hollandais Max Verstappen ! Le mec vient de signer sa première pôle en Hongrie, et Mercedes a eu besoin de mettre en place une stratégie super maline pour qu’Hamilton vienne lui prendre la victoire. Si vous voulez mon avis, Verstappen est tout simplement le meilleur pilote actuel, et le jour où sa Red Bull sera dans sa configuration optimale, ce petit bonhomme devrait causer bien des soucis à la concurrence. Rappelons que Max est le seul pilote hors Mercedes à avoir remporté des courses cette saison (en Autriche et en Allemagne).

Source photo : Giphy

3. Le grand retour d'Esteban Ocon est pour bientôt !

Relayé au rang de pilote de réserve chez Mercedes depuis le rachat de Force India par Lawrence Stroll (qui a sacrifié Esteban pour offrir un baquet à son fils Lance), Ocon est désormais en attente d’un volant. Mais les opportunités sont là, et Esteban le dit lui-même : son téléphone devrait pas mal sonner cet été. On a beaucoup parler d’un baquet chez Renault, forcément un peu déçu par les perfs de Ricciardo et dont le deuxième pilote Nico Hülkenberg peine n’a marqué que 17 points en 12 GP.

Mais la rumeur qui revient le plus en ce moment, c’est la possibilité de voir Bottas évincé de chez Mercedes, et remplacé par Ocon. Quand on connaît le potentiel du Français et les performances des voitures Mercedes, on ne peut qu’espérer que ce transfert se fasse, pour enfin voir un Français sur les podiums de F1 !

Source photo : Giphy

4. Les courses sont ENFIN spectaculaires !

C’était LE grand reproche des spectateurs lors des dernières saisons : peu de dépassement, peu de prises de risques, les courses, on peut le dire, devenaient surtout l’occase de se permettre une petite sieste le dimanche aprem. Mais cette année, les choses changent, ENFIN ! Les changements aérodynamiques opérés sur les voitures, n’optimisation du DRS et de jeunes pilotes prêts à tout pour aller chercher les plus grands, tout est réunis pour que les courses prennent enfin de l’intérêt. Sérieusement, vous avez maté le GP d’Allemagne ? LE PLUS PALPITANT DEPUIS DES ANNEES !

5. Les records tombent les uns après les autres

Il y a des petits records, comme celui de Red Bull capable de changer les pneus de la monoplace de Verstappen en 1’88, et des records plus impressionnants. Hamilton bat le record du nombre de victoires à Silverstone, Verstappen fait tomber le record du tour en qualifs ET en course en Hongrie… Les pilotes sont là pour tout dépasser, et ça contribue largement à nous offrir un beau spectacle.

6. Pierre Gasly en a encore beaucoup sous la pédale

Si les performances de mon chouchou ne sont pas encore à la hauteur des attentes de Red Bull et des supporters, je vous prierai de mettre ça sur le compte de la jeunesse et du manque d’expérience. Gasly dispose d’une excellente voiture, et son pilotage est digne des plus grands. La concurrence avec Leclerc, son pote de toujours, et le retour en course d’Esteban Ocon devraient être de belles motivations pour le pilote Red Bull en cette fin de saison. Me plante pas Pierre, je sais ce que tu vaux.

Source photo : Giphy

7. Charles L'éclair

Arrivé en début de saison aux côté de Sebastian Vettel chez Ferrari, Charles Leclerc se classe actuellement 5ème au championnat, à 24 points de son coéquipier. Une broutille dans le monde de la F1. Il le dit lui-même, Leclerc a fait des erreurs évitables lors des derniers GP, mais apprend à chaque course, et son pilotage s’en ressent.Ferrari semble de plus vouloir privilégier Vettel, et Leclerc a donc toutes les cartes en mains pour s’offrir une très belle seconde partie de saison.

Source photo : Giphy

8. Les supporters sont là !

Alors oui, surtout les supporters orange de Verstappen. Mais cette saison, on sent vraiment un changement autour de la F1. Netflix a sans doute beaucoup joué dans cet engouement avec son excellent documentaire « Formula 1 : Pilotes de leur destin », qui suivait les écuries et les pilotes tout au long d’une saison, et qui a su intéresser même ceux qui n’avaient jamais regardé un GP. Plus de supporters, c’est plus de motivation pour les pilotes, et plus d’envie de créer du spectacle. Ça tombe bien, on ne demande que ça.

9. Le point du meilleur tour

Cette année, la FIA a mis en place une nouvelle règle : le pilote qui fait le meilleur tour en course obtient un point bonus (pendant la course, un petit drapeau violet s’affiche à côté du nom du pilote concerné).Ce point bonus a un vrai intérêt stratégique dans le classement pilotes, et on voit de plus en plus de pilotes attaquer en fin de course, voire s’arrêter pour changer de pneus et disposer des meilleures gommes pour éclater tous les records. Un élément de plus qui vient apporter du suspense… et du spectacle !

10. La jeunesse !

Au delà de Gasly ou Ocon, les jeunes pilotes sont à l’honneur cette saison, et tiennent toutes leurs promesses. Chez Toro Rosso, la surprise vient d’Alexander Albon, qui a déjà inscrit 16 points à la mi-saison. Le rookie monte en puissance, et il ne serait pas surprenant de le voir obtenir un baquet dans une écurie prestigieuse dans les mois à venir.Chez McLaren, c’est Lando Norris qui impressionne. 10ème au championnat avec 24 points, le pilote de 19 ans n’était pas forcément attendu à un tel niveau, et moi, j’aime les surprise.

Source photo : Giphy

Sérieusement, c’est autre chose que le Tour de France, hein…