Faire de l’art, c’est sympa. Gagner sa vie avec son art, c’est sympa. Gagner un max de thunes avec son art, c’est sympa aussi. Faire de l’art pour gagner un max de thunes, c’est moins sympa, du moins pas si bien vu. Mais ça n’empêche que l’appât du gain peut parfois produire des jolies choses.

1. La chanson We've only just begun des Carpenters

Ce classique des Carpenters et des mariages a en fait été composé pour une pub pour une banque, la Crocker Bank, très exactement. Autant dire pour cachetonner au maximum.

2. Destinée de Guy Marchand

Il voulait pas s’emmerde, Guy. Avec Cosma, ils ont pris l’Eté indien et ils l’ont monté à l’envers, l’ont enrobé de paroles débiles et ont livré ça à Zidi histoire de pas s’embêter pour la BO des Sous-doués en vacances. Sauf que le truc a pris des proportions monstrueuses et que la chanson est devenue le plus gros succès de Guy Marchand qui en a gros sur la patate.

3. Le jouet Snake Eyes de G.I. Joe

Commercialisé par Hasbro, Snake Eyes a un look de bad ass tout en noir parce que la boîte n’avait plus une thune en 1982, pas même assez pour peindre une série de figurines. Pauvre is the new black.

Crédits photo (creative commons) : Fair use

4. Maisie Williams a accepté le rôle d'Arya uniquement pour s'acheter un ordi portable

Parce qu’elle avait super envie de s’acheter un ordi portable. Par contre, jouer Arya Stark, elle n’en avait rien à foutre.

Crédits photo (creative commons) : Gage Skidmore

5. Le Mont Rushmore avait pour seul objectif d'attirer des touristes dans le Dakota

Limite ça fait du bien d’entendre ça, parce que c’est tellement laid… Après, ce qui est marrant, c’est que ce sera probablement le tout dernier monument à disparaître quand on sera tous morts et disparus.

Crédits photo (creative commons) : Dean Franklin

6. Will Smith a accepté de jouer dans le prince de Bel Air pour rembourser 2,8 millions aux impôts

Sa carrière de jeune rappeur lui avait rapporté plein de thunes en toute irresponsabilité. Du coup, pas le choix : il a dit OK au Prince de Bel Air et hop il a remboursé en un an 70% de ce qu’il leur devait. Bien ouej, Will.

Crédits photo (creative commons) : Alan Light

7. L'Ami Caouette et Sea sex and sun de Gainsbourg

Deux des plus gros succès de Gainsbourg parce que formatés pour la radio. Mais pour Gainsbourg, Sea, sex and sun était une « merde disco » qu’il a vendu aux Bronzés pour pouvoir payer sa picole. Et pour l’Ami Caouette, Gainsbourg a exhumé une merde qu’il avait écrite dix ans auparavant pour essayer de se refaire après l’échec consécutifs de ses trois albums studio.

8. Stephen Dillane qui joue Stannis Barathéon, n'a accepté le rôle que pour le pognon

Il l’a dit à plusieurs reprises. Et en plus il trouve la série naze. C’est pas très esprit d’équipe de la part de Stannis et d’Arya.

9. Alec Guinness ne voulait pas jouer Obi-Wan Kenobi

Ancienne star du cinéma et du théâtre anglais, anobli et tout le toutim, Alec Guinness est en perte de vitesse et plus très loin de la fin de carrière et n’a plus un rond quand il accepte de tourner dans Star Wars, de George Lucas. Il déteste le film, il déteste l’équipe, il déteste l’histoire et il déteste le personnage. Mais il aime l’argent.

Crédits photo (creative commons) : Allan warren

10. Sean Connery dans Les diamants sont éternels

Il avait assuré, après On ne vit que deux fois, qu’on ne le verrait plus jamais jouer James Bond. Mais après le départ de Lazenby, les producteurs de la franchise veulent que Sean Connery revienne. Toute moumoute dehors, le voilà qui rempile donc, mais pour 1 million de dollars : c’est une somme colossale pour l’époque (1971).

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

11. Toute la production de Somerset Maugham

L’auteur n’était pas QUE vénal, mais quand même. Selon lui « l’argent (est) comme un sixième sens –sans lui, on ne peut se servir des cinq autres ». Et c’est comme ça que Maugham réussit à valoriser sa production littéraire abondante en devenant l’auteur le mieux payé des années 30. Bien ouej.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

12. La moitié des derniers Woody Allen

A partir de Match Point, Woody Allen se voit offrir des sommes colossales par certaines villes pour venir tourner tantôt à Rome, tantôt à Paris, tantôt à Barcelone… Ses films sont auto-financés par ces aides. Tout ce que produit Woody Allen depuis 15 ans est donc essentiellement commandé par la thune, à commencer par sa série, Crisis in six scenes, qu’il qualifie lui-même de nullité motivée par la thune.

13. Le deuxième retour de Tyson, en 1999

A votre avis, pourquoi Mike Tyson a-t-il décidé de revenir sur un ring en 1999 après avoir été suspendu ? Probablement pas pour payer les millions d’euros qu’il devait au fisc et à l’Etat. Nonon…

Crédits photo (creative commons) : birzer

14. La participation de Philippe Candeloro à Danse avec les stars

Il l’a avoué en plus. Franchement, on espérait tellement mieux de lui

15. Pas mal de chansons des Beatles

On raconte que McCartney et Lennon commençaient parfois leurs séances d’enregistrement par des phrases du type : « Allez, écrivons une nouvelle piscine chauffée ».

Le pognon ne fait pas le bonheur ? A la bonne heure.

Sources : Cracked

Crédit photo Une : HBO