ukraine
Crédits photo (creative commons) : Blog PMU

Alors oui, faudra de la hargne, de l'envie, de la classe et peu de chance. Certes, mais plus le match se rapproche et plus on se dit qu'il faudra bien plus que ça. Avec une de ces idées, le Brésil c'est dans la poche.

  1. Filer une grosse gastro aux gosses qui tiennent la main des Ukrainiens dans le couloir
  2. Prévenir les urkrainiens que le tireur fou est dans le stade
  3. Les déstabiliser en jouant l'hymne russe en début de match
  4. Faire annuler le match aller en expliquant que Koscielny a été empoisonné comme Viktor Iouchtchenko
  5. Mettre un max de chauffage dans le stade pour monter la températeure à 27-28°
  6. Ne plus reconnaitre l'indépendance de l'Ukraine et se demander ce qu'une province de l'URSS fout dans cette compète
  7. Faire intervenir Platini. Et l'ONU
  8. Promettre un dédomagement de son poids en Vodka au moindre Ukrainien en cas de défaite
  9. Mettre un T-shirt "la Victoire est en nous" sous son maillot
  10. Empoisonner le jus d'orange d'avant match (à la marseillaise)
  11. Rappeler la main d'Henry (le joueur est trop vieux mais la main ça va)
  12. Diffuser une sale odeur d'ammoniac dans les vestiaires (la méthode marseillaise encore)
  13. Faire Lire la lettre de Guy Moquet par Patrice Evra
  14. Leur faire croire que finalement le match se joue au Parc des Princes alors qu'on sera tous au Stade de France
  15. Prévenir les plus jeunes joueurs que s'ils paument ce soir, c'est Domenech qui revient pour 2016
  16. Régler le problème au Baby-foot
  17. Promettre l'asile politique à celui qui mettra un but contre son camp
  18. Envoyer la taupe François Hollande faire un discours de motivation dans le vestiaire Ukrainien
  19. Rappeler Kostadinov mais pour jouer avec nous ce coup-là
  20. (Bonus) Faire comprendre à Benzema qu'il oublie qu'il a du talent et qu'il court comme si c'était le match de sa vie. Ca donnera peut-être envie aux autres

Confiance, confiance, je suis confiance...