Le monde serait, à en croire certains observateurs, une unité cosmopolite et mondialisée où la spécificité de chaque endroit serait peu à peu sacrifiée sur l’autel du capitalisme galopant, lequel se matérialiserait par l’irruption de McDo un peu partout en même temps que les langues disparaîtraient pour s’angliciser. C’est pas totalement faux. Mais il reste encore des poches de résistance, la faune et la flore irréductible qui demeure endémique de certaines régions et refuse obstinément de bouger d’endroit. C’est beau.

1. Les dionées attrape-mouche n'existent à l'état naturel qu'en Caroline du Sud et du Nord

La dionée attrape-mouche, vous savez, c’est cette plante carnivore qu’on a tous eue petit et qui a une tête de plante carnivore dans Mario, le LSD en moins. Sa découverte remonte aux années 1760. On peut l’élever en intérieur ailleurs, mais elle se développe essentiellement sur un territoire de 45 000 km² entre les deux Caroline.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Bouba at French Wikipedia

2. L'Écureuil géant de l'Inde n'existe qu'en Inde

En tout, l’écureuil mesure environ 1 mètre pour 2 kilos (c’est pas beaucoup). Bicolore et très voyant, il vit dans la canopée des jungles de l’Inde péninsulaire et SURTOUT IL EST TROP MIMS.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Amara Bharathy

3. Les pierres mouvantes ne sont observables que dans le Nevada

Des pierres mouvantes ? Et bah ouais : ce sont des pierres qui se déplacent on ne sait pas trop comment et qui, en conséquence, laissent derrière elles un petit sillon bien mignon. On en observe exclusivement dans le Nevada (et un tout petit peu en Californie), essentiellement dans la vallée de la mort, preuve que même les pierres y ont trop chaud.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Lgcharlot

4. L'Anomaloglossus beebei est endémique du plateau du Parc national de Kaieteur au Guyana

Elle a un nom bizarre, mais c’est tout simplement une petite grenouille jaune. Elle a des petits yeux noirs et elle est mignonne comme tout encore que sa conversation laisse à désirer, mais c’est peut-être parce qu’on ne parle pas la même langue.

Crédits photo (Domaine Public) : Godfrey R. Bourne

5. Comme son nom l'indique, l'iguane marin des Galapagos n'existe qu'aux Galapagos

Et figurez-vous que son nom est quand même pas mal choisi puisqu’en plus d’être des Galapagos, il s’agit aussi d’un iguane qui vit dans l’eau et en soi c’est un petit miracle parce qu’aucun autre iguane ne vit dans l’eau. A noter que cet iguane aurait pu recevoir un autre nom un peu moins clair puisque Darwin, en les observant, nota ceci dans son petit carnet : « Les pierres de lave noire de la plage sont très fréquentées par de grands et dégoûtants lézards maladroits. Je les appelle les ‘lutins des ténèbres' ». Moins cool, lutin des ténèbres, niveau street cred.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : David Adam Kess

6. La fingerite est un minéral très rare que l'on ne trouve qu'aux abords du volcan Izalco, au Salvador

Découverte sous forme de cristaux aux alentours du cratère dudit volcan, la fingerite est dérivée du cuivre et disparaît avec la pluie. Ayant eu un moment d’absence pendant mon cours de SVT de 2nde, je ne peux pas vous en dire beaucoup beaucoup plus.

Crédits photo (Domaine Public) : This work has been released into the public domain by its author, Ukiedukie at the Q52 project. This applies worldwide.In case this is not legally possible:Ukiedukie grants anyone the right to use this work for any purpose, without any conditions, unless such conditions are required by law.

7. Le quokka vit uniquement en Australie occidentale

Surnommé « l’animal le plus heureux de la planète » parce qu’il a l’air de super bonne humeur avec ou sans xanax, le quokka doit quand même faire un peu plus la gueule depuis que des incendies ravagent l’Australie et c’est quand même bien triste. Ce petit herbivore vit un peu vers Perth et surtout sur des petites îles proches du continent. Il dort la journée dans des broussailles et sort manger la nuit. La belle vie.

Crédits photo (Creative Commons) : Looking glass

8. Le homard des arbres n'existe que sur l'île Lord Howe, au large de l'Australie

Déjà, le nom est bizarre. Mais ce qui est encore plus bizarre, c’est que ce phasme existe encore, car on le croyait disparu depuis 1920. Aujourd’hui, on en revoit certains. Perso, je trouve plutôt qu’il ressemble à un cafard géant qu’à un homard déplacé, mais allez savoir ce qu’avaient dans les yeux les personnes qui ont décidé de lui donner son taxon. En réalité, le homard des arbres a été sauvé par une campagne de reproduction en milieu non naturel et réintroduit à compter de 2012 dans son habitat naturel.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Pengo

9. L'hazenite est un minéral qu'on ne trouve qu'au Mono Lake, en Californie

Ce n’est qu’en 2008 que l’hazenite a été officiellement considérée comme un minéral à part entière. En gros ce sont des cristaux associés à des algues en décomposition, le tout bouffé par des parasites qui génèrent l’hazénite en se débarrassant de leur trop plein de phosphore. Cette description pas précise du tout vous a été offerte par ce que j’en ai compris de Wikipédia en anglais.

Crédits photo (Creative Commons) : Ron Reiring

10. La salamandre aveugle du Texas se trouve... Et bah au Texas

Le monde est parfois bien fait. Le monde est parfois clair. On ignore beaucoup de choses sur le Texas, mais on ne pourra plus ignorer qu’une salamandre aveugle y vit sa petite vie tranquillou. Elle vit essentiellement près des chutes de San Marcos et absorbe l’air avec des petites branchies. Branchée, la salamandre.

Crédits photo (Domaine Public) : Photograph courtesy of Joe N. Fries, U.S. Fish and Wildlife Service

11. La forêt de pierres rouges est une formation géologique chinoise unique au monde

Elle résulte de l’assèchement de cette zone au paléozoïque et se trouve dans la région du Hunan. En gros, l’eau s’est barrée, laissant derrière elle des formations calcaires qui dessinent ainsi une forêt de pierres (on dirait une forêt, ce n’est PAS une forêt) selon un dessin qui est unique au monde. Ces roches sont rouges en temps normal, mais brunissent quand il pleut.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Popolon

12. La panthère des neiges vit exclusivement dans les régions montagneuses de l'Asie centrale

Héroïne du dernier livre génial de Sylvain Tesson, la panthère des neiges est très difficile à observer et pour cause : elle est rare, endémique, en voie de disparition et elle vit sur des plateaux très très hauts dans une zone très très restreinte. Enfin restreinte : elle s’étend quand même de la Mongolie au Népal, mais son territoire est tellement vaste (il peut s’étendre sur plusieurs milliers de kilomètres carrés) que c’est un peu normal.

13. Le Râle atlantis est endémique de l'île Inaccessible dans l'archipel Tristan da Cunha

Dans l’Atlantique sud, on trouve un archipel et dans cet archipel on trouve une île sobrement appelée l’île inaccessible, et sur cette île inaccessible on trouve un petit oiseau minuscule et mignon qui a reçu le nom de râle atlantis, sans doute parce qu’il était chonchon. Il vit donc exclusivement sur une surface de 14 m², à l’abri des humains, et se nourrit d’invertébrés qu’il ramène dans son petit nid confectionné dans les herbages. J’en veux un.

Crédits photo (Domaine Public) : HubertHauser

14. La bernache néné n'existe qu'à Hawaii

Parfois, les noms font rire. Bernache, ça me fait rire. Néné, ça me fait rire. Alors bernache néné, vous imaginez bien que ça me fait rire. En gros, pour faire simple, c’est un genre d’oie qui kiffe les pentes des roches volcaniques et qui se nourrit en famille sur les champs de lave. On ne sait pas si elle aime jouer à nez-nez.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : DickDaniels (http://carolinabirds.org/)

15. L'écrevisse géante de Tasmanie n'existe guère qu'en Tasmanie

Et c’est le plus grand invertébré d’eau douce du monde. DU MONDE. Généralement, cette écrevisse dépasse rarement les 2 kilos (mais certains spécimens peuvent peser jusqu’à 5 kilos) et elle peut vivre jusqu’à 40 ans. Si elle ne se fait pas choper par un humain qui décide qu’il a faim : les hommes sont en effet ses principaux prédateurs.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Stemonitis

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.

Via : Cracked