Ça y est, ton enfant vient de souffler sa première bougie, et tu vois bien qu’il a clairement grandi. Les premiers mois de sa vie te paraissent déjà bien loin, l’accouchement aussi, même si ton périnée en garde encore des souvenirs. Mais tu peux être fière de toi, t’as survécu à sa première année clairement pas facile, t’es une warrior meuf.

1. L’accouchement

T’as cru que t’allais mourir de douleur, tu t’es chié littéralement dessus, t’a survécu à la pose de la péridurale avec une aiguille qui fait la taille d’un bras de bébé enfoncée dans ton dos, le tout sans rechigner. T’as pas flanché, t’as expulsé ton lardon de 3,2 kg, et par un tout petit trou en plus.

2. Les nuits sans sommeil

T’as survécu aux réveils nocturnes 6 fois par nuit, au manque de sommeil si intense que tu t’endormais en faisant pipi, tu as fait une croix bien nette sur les nuits de 9 heures, et t’es toujours là pour en parler, c’est beau.

3. L’allaitement

Les tétons fripés, les croûtes séchées, les montées de lait, les draps mouillés par le lait qui sort tout seul, les soutifs d’allaitement moches, l’impression constante d’être une vache à lait, les tétées en pleine nuit, sur les chiottes, sur un banc, dans le train, au resto, t’as survécu aux commentaires des pro-allaitement qui te faisaient culpabiliser parce que tu ne voulais plus allaiter après 6 mois de succion incessantes, t’as pas flanché, t’as résisté.

4. Les couches sales

Celles où le caca est liquide et déborde de partout, celles qui sentent le poisson pourri à 6 heures du matin, celles qui sont plus lourdes que ton bébé, celle qui se changent toutes les heures, celles qui coûtent un bras, celles qui se jettent, celles qui se lavent, celles que tu peux changer dans ton sommeil tellement c’est devenu un automatisme.

5. Les premières gastro

Qui arrivent toujours en plein milieu de la nuit et où tu dois changer les draps du lit de ton bébé 6 fois parce qu’il y a de la chiasse et du vomi partout, tout ça pour au final la choper aussi parce que tu ne t’es pas bien lavé les mains après la dernière couche débordante changée. T’as survécu à ça.

6. Les poussées dentaires

Les premières dents où la douzième, les hurlements de ton bébé toutes les heures la nuit et même la journée, son humeur grognon, sa bave qui te colle aux cheveux, les pipettes de Camomille, les doses de Doliprane, les anneaux de dentition et les premières morsures sur tes tétons usés.

7. Les fuites urinaires

Parce que tu n’as pas voulu écouter ta sage-femme qui disait que tu devrais faire une rééducation de ton périnée après ton accouchement, jusqu’au jour où tu t’es littéralement pissé dessus en éternuant.

8. Les conseils de merde de ta belle-mère

Qui te dit que tu devrais le laisser pleurer, arrêter de l’allaiter, le mettre sur le pot dès ses 9 mois, le coucher sur le ventre, ne pas laisser le chat l’approcher, lui mettre une goutte de whisky dans son biberon pour le faire dormir, arrêter de le prendre dans tes bras pour l’endormir, tous ces conseils de merde quoi.

9. Les jets de pipi dans les yeux

Pile au moment où tu ouvres la couche de ton petit garçon, il se fait une joie de te pisser dans l’oeil, à croire qu’il sait même viser ce petit con.

10. L’odeur permanente de lait caillé

Sur tes fringues, dans tes draps, sur tes mains, sur ton môme, et dans tout ton appartement en général. Une petite odeur un peu rance qui ne part pas de tes narines, même après une douche, même après t’être changée 2 fois.

T’as survécu à tout ça, et tu survivras au reste aussi hein, t’inquiète pas.