Votre enfant garde plein de peluches paraplégiques dans sa chambre comme un(e) psychopathe, et voici ce qu’elles ont toujours eu envie de dire. Et avec les progrès de la science nous ne sommes pas à l’abri que ça arrive un jour, alors méfions-nous.

1. "Tes parents ont fait l'amour dans le lit"

ELLES SAVENT. Vous auriez dû vous fier à votre première pensée qui était « Avec toutes les peluches ça fait bizarre quand même. »

2. "On a besoin d'une douche"

Les peluches ça se lave, hein.

3. "Arrête de nous écraser avec ton gros cul

En aucun cas sommes-nous en train de dire que votre enfant a de grosses fesses.

4. "J'aime pas être enfermé dans la boîte pendant des mois"

IL FAUT ASSUMER LES CONSEQUENCES DE TON COMPORTEMENT, OURSINOU !

5. "Rhabille-toi s'il te plaît"

Certains humains apprécient d’observer quelqu’un de tout nu en étant incapable de bouger, mais ce n’est pas le cas des peluches.

6. "Pourquoi on nous promène jamais dehors ?"

C’est bien connu que rester à l’intérieur toute la journée contribue à la dépression.

7. "Pas besoin de tout le temps nous rappeler qui est ta peluche préférée, merci"

« Oui c’est bon, on a remarqué. Tu le prends tout le temps dans tes bras quand tu dors et tu l’emmènes avec toi quand t’es en voiture avec ta maman. Et nous, tu t’en fous ? D’ailleurs, personne ne comprend pourquoi ta peluche préférée est un coussin en forme de caca qui sourit. »

8. "Arrête de nous baver dessus quand tu dors, ça colle"

On ne s’en rend jamais compte quand on bave pendant la nuit, pourtant l’humidité des peluches le matin ne ment pas.

9. "Ton pyjama est ridicule"

PERSONNE n’ose le dire.

10. "Je donnerais tout pour ne pas être condamné à vivre pour l'éternité"

« C’est une malédiction, tu sais. Je vois tout le monde mourir autour de moi et je suis voué à une tristesse infinie. Maintenant BRÛLE-MOI JE T’EN SUPPLIE! »

Garder des peluches, c’est de la torture.