Crédits photo (creative commons) : Lori C.

"Ah ben tiens, toi qui es en histoire, tu dois savoir..." En votre qualité d'historien, vous semblez représenter en effet aux yeux du profane le détenteur d'un savoir inaccessible et absolu, cette voix de la vérité la plus impartiale, capable d'orienter l'intellect de votre interlocuteur vers les auspices les plus favorables. Et vous l'aimez, ce rôle que l'on vous confère. Enfin pas toujours. Certains, il est vrai, surévaluent peut-être un tout petit peu vos connaissances, l'état de votre mémoire, ainsi que celui de votre cerveau...Et vous gonflent profondément, au final, à tout le temps vous demander tout un tas de choses sur lesquelles vous n'avez en réalité strictement rien à dire...

  1. Donner la date de n'importe quel événement. Vraiment n'importe lequel
    De la date de la Troisième République à celle de la naissance de Michel Drucker, en passant par la date de fondation de la ville d'Angoulême. Parce qu'un historien est forcément incollable en dates. Sinon, il ne serait pas en histoire. Infaillible.
  2. Être capable d'expliquer instantanément la genèse du conflit israélo-palestinien. Comme celle de tous les autres conflits mondiaux, d'ailleurs
    Déjà que vous avez déjà du mal avec la Seconde Guerre Mondiale, alors avec la guerre du Liban de 1975 ou avec la guerre des Boutons...
  3. Indiquer l'identité du type qui a donné le nom à la rue que vous habitez
    "Avenue Victor Huquoi ?"
  4. Traduire spontanément les inscriptions en latin ou en grec ancien sur les monuments historiques
    Alors que vous avez déjà du mal avec l'Anglais. Vous avez aussi du mal avec le letton. Enfin la lacune est déjà moins préjudiciable pour votre crédibilité et votre avenir professionnel.
  5. Expliquer l'origine des jours fériés
    Noël, vous savez qu'il y a un rapport avec Jésus, ou avec Coca-Cola, quelque chose de ce genre. Mais pour ce qui est de la Saint-Valentin ou de la Fête des Mères, c'est l'ignorance la plus totale ("comment ça ce ne sont pas des jours fériés ?")
  6. Être capable de placer n'importe quelle ville/village sur le globe
    Et n'importe quel quartier de Damas, à l'intérieur de Damas. Easy.
  7. Donnez la durée de vie moyenne de la population, en 1135
    Ou en 1136. Quoi que c'est plus facile pour 1136, c'est vrai.
  8. Donnez la couleur de la peau ainsi que la taille des dinosaures
    Parce qu'il y a des gens qui pensent vraiment que vous êtes capable de répondre à cette question. Oui. L'histoire avec un très grand H, donc.
  9. Rétablir une bonne fois pour toute la vérité sur Jeanne d'Arc
    Alors, brûlée vive ou morte à cause d'une gastro-entérite, la Jeanne ? Paraît que c'est une invention patriotique le truc. Marche également avec l'identité de Jack l'Éventreur, l'assassin de Kennedy ou celui de Che Guevara. C'est dingue le nombre de choses que vous pouvez savoir...
  10. "Bon alors, c'est qui le plus menteur des trois, Sarkozy, Mélenchon ou Hollande ?"
    C'est en général la question de trop, qui vous fait perdre patiente et frapper violemment votre interlocuteur. Oui qui vous permet de lui laver le cerveau et de le faire voter pour votre candidat chéri. Parce qu'être historien et être considéré comme tel par le commun des mortels, ça sert aussi à déverser votre propagande sous le couvert de la vérité historique et la plus officielle...Bien joué !

Et vous, vous la connaissez la date de la bataille de Marignan ?