Ce n’est pas parce qu’il y a tout à Lyon, que c’est une excuse pour ne pas en sortir. D’autant plus qu’il existe plein de trucs sympas à voir et à faire, à moins d’une heure de la Capitale des Gaules (et des Gones). Voici nos petits conseils avisés.

1. Les Grottes de la Balme

Vous aimez les contrebandiers, les histoires de Robin des Bois et avez un petit faible pour la Guerre du Feu et ses acteurs préhistoriques? Direction les immenses grottes de la Balme à 40 kilomètres de Lyon. Elles auraient non seulement abrité nos ancêtres en peau de bête, mais aussi le célèbre (localement) bandit isérois Mandrin, qui profitait de ce labyrinthe pour échapper à la maréchaussée. La ballade dure une bonne heure entre stalagmites, stalactites, lacs souterrains, tunnels escarpés et bassins d’eau translucide. Avec un peu de chance, vous croiserez même quelques congénères de Bruce Wayne. Les grottes sont en effet pétées de chauve-souris.

2. Le Beaujolais

Inutile d’attendre chaque année le troisième jeudi de novembre pour aller à la rencontre du Beaujolais… nouveau. La région est réputée pour son Gamay et, en cherchant un peu, il est facile de goûter à des breuvages nettement plus fins que celui proposé à l’automne dans les bistrots. Pour jouer les touristes, faites un saut dans les villages de Julienas, Avenas, Beaujeu, ou Chiroubles… et profitez-en pour faire le plein de fromages de la région. A consommer, eux, sans modération.

A post shared by ?Julie Anne (@msjuliebelle) on

3. Le Couvent de la Tourette du Corbusier à Eveux

Vous connaissez sans doute l’architecte Le Corbusier. Il est considéré comme un des pères du logement collectif moderne d’après-guerre. En gros, c’était surtout un adepte des gros blocs de béton en guise d’immeubles. C’est à lui que Marseille doit sa Cité radieuse, ou maison du fada. Il est également à l’origine du couvent de la Tourette à 30 km au nord-est de Lyon. Un lieu aujourd’hui inscrit à l’UNESCO (l’organisation que Trump a décidé de snober récemment) et considéré par les architectes français comme la seconde œuvre contemporaine la plus importante après le Centre Pompidou. Le couvent est ouvert aux visites chaque dimanche vers 14H (et tous les jours de la semaine de septembre à mi-novembre à la même heure).

#biennaledeLyon #couventdelatourette#lecorbusier

A post shared by Galerie Natalie Seroussi (@natalieseroussigalerie) on

4. L’île Barbe

Les histoires qui circulent sur l’île Barbe sont limite tirées par les cheveux. Située au milieu de la Saône à une quinzaine de minutes de la capitale des Gaules, l’île aurait accueilli au Vème siècle le premier monastère installé en France. Ce bon vieux Charlemagne y aurait également fait aménager une immense bibliothèque que les nombreuses invasions des Sarrasins, Hongrois et autres troupes protestantes ont mis à sac. On parle également de la présence, quelque part sur l’île, d’une illustre coupe ayant servi à recueillir le sang du Christ : le Saint Graal. Si vous tombez dessus, merci de la ramener au bureau des objets trouvés. Quant aux plus païens d’entre-vous, l’île Barbe est juste un super spot pour pique-niquer au bord de l’eau. Et c’est déjà pas mal.

5. Pérouges

Stéphane Bern a forcément dû en parler un jour, Pérouges faisant partie des plus beaux villages de France. C’est mignon tout plein, à condition d’aimer les vieilles pierres et de ne pas rechigner à marcher sur des têtes de chats… le nom donné aux pavés de galet qui recouvrent les ruelles et qui vous niquent les pieds. Et puisque vous êtes dans le coin, profitez-en pour goûter à la fameuse galette locale, toute au beurre et saupoudrée de sucre, dont la recette daterait du début du XXè siècle.

6. La Demeure du Chaos

Carcasse d’hélicoptère, crâne géant, projections en boucle des attentats du World Trade Center, portraits et citations d’anarchistes, de dictateurs, et tombe de la connerie humaine… La Demeure du Chaos porte bien son nom. Un sacré bordel à ciel ouvert posé comme un étron au milieu d’un village bourgeois des Monts d’or. Un lieu de débauche artistique qui fascine ses visiteurs autant qu’il agace ses riverains. Ouvert uniquement le weekend – entrée gratuite.

7. Le massif du Pilat

Les Alpes c’est surfait, et c’est surtout blindé de monde. Alors qu’il suffit de rouler 60 km depuis Lyon pour profiter d’un massif nettement plus sauvage. Que vous soyez branché balades à pieds, à cheval, en VTT, en raquettes, ou à ski, le Pilat a ce qu’il faut là où il faut, avec plus de 600km de sentiers balisés, dont 3 de grande randonnée, des sommets à plus de 1400 mètres et quelques pistes de ski… de fond.

Bivouac dans le pilat un 14 juillet #massifdupilat #valeedurhone #bivouac #hiking #campfire #wildblueberries #tarte

A post shared by Yannick Ortlieb (@yannick.ortlieb) on

8. Le Palais du Facteur cheval

Si vous voulez vous y rendre en moins d’une heure depuis Lyon, il va falloir tracer, où partir de la pointe sud de la ville. En moyenne, il faut compter 1h15 de route, mais ce quart d’heure de rab vaut largement le détour. Le Palais du Facteur Cheval est une dinguerie, l’œuvre d’un facteur fou et génial à la fois, qui de 1879 à 1912, bâtit son Palais des Merveilles à l’aide des petits cailloux et coquillages qu’il ramassait lors de ses tournées à vélo. Plus de 100 ans plus tard, son édifice attire chaque jour des centaines de curieux et amateurs d’utopies forcément timbrées.

9. Les Monts d'Or

On se calme, il ne s’agit pas de la ville où a été créée la célèbre recette fromagère. En réalité ces Monts d’Or-là se trouvent à une trentaine de minutes de Lyon et doivent leur nom à la couleur des maisons du coin construites à base de roche dorée. La région est plutôt escarpée et offre de superbes balades entre les cimes, à la découverte de vestiges d’antan, tels qu’un ancien aqueduc romain, des tunnels de carrières du XIXè siècle, ou encore des cabornes, les petites cabanes où s’abritaient autrefois les bergers. Pour vous remettre de tous vos efforts, vous pourrez même vous arrêter sur le retour pour dîner chez Paul Bocuse, dont l’Aauberge se trouve non loin, à Collonges-au-Mont-d’Or.

10. Vienne

Si tu es à Lyon, il faut impérativement que tu viennes à Vienne. Impossible de se perdre, c’est tout droit à 20 mn au sud en suivant le Rhône. On y trouve une ancienne cité Gallo-Romaine dont il reste de nombreux vestiges parmi lesquels : le temple d’Auguste et de Livie, une pyramide de 20 mètres de hauteur qui marquait le centre d’un cirque, un théâtre romain, ainsi que les vestiges d’une voie romaine. Et accessoirement, on y bouffe bien.

#viennefrance #romantheater

A post shared by Albin Jaques (@albinjaques) on

Après, tu n’es pas obligé de bouger à tout prix, il se passe tellement de choses sur Lyon !