Partir en vacances c’est formidable. En France ou à l’étranger d’ailleurs. On se change les idées, on découvre, on explore, c’est l’aventure ! Un proverbe chinois affirme que « le vrai voyageur ne sait pas où il va ». Cependant, il sait d’où il vient et donc où il devra retourner tôt ou tard. Un retour d’ailleurs difficile, qui va néanmoins de pair avec des retrouvailles bienvenues. Des choses qu’on est heureux de revoir et qui réconfortent au moment du retour à la réalité après des vacances idylliques…

1. Ses toilettes

Quand on est loin de chez soi, aussi génial que soit le pays dans lequel on passe ses vacances, il arrive qu’on soit confronté à des situations plutôt inconfortables vis à vis des WC. À moins de loger dans de beaux hôtels, on doit souvent affronter les toilettes des campings, se trouver des bars où aller se soulager entre deux visites, ou partager une seule salle de bain avec plusieurs personnes dans un appartement ou une auberge de jeunesse. Une situation qui peut vite se transformer en urgence sanitaire si on a mangé un chili un peu trop épicé ou si on est victime de la terrifiante tourista. De retour à la maison, on retrouve ainsi avec bonheur ses toilettes. Celles dans lesquelles on peut faire tout le bruit qu’on veut et où personne ne vous jugera si vous laissez quelques indices malencontreux de votre passage…

Source photo : Giphy

2. Sa salle de bain

En voyage, si il y a un truc qu’il faut apprendre à dompter, c’est bien la température de l’eau dans la salle de bain. Trop chaude, trop froide, pas assez de pression, il y a souvent un truc qui cloche. Au moins chez vous, vous savez exactement comme procéder pour atteindre la température idéale. Il n’y peut-être pas de bulles dans le bain (quoi que), c’est moins beau que ces fameuses douches à l’italienne et personne ne change les serviettes si vous ne le faites pas vous-même, mais c’est votre salle de bain ! Votre sanctuaire !

3. Son lit

C’est un peu pareil que pour les gogues. Là encore, ce point ne concerne que ceux qui ne logent pas dans de super hôtels quand ils s’offrent des vacances, mais les gens qui sont à la merci de se retrouver sur des lits trop durs, trop mous, qui craquent ou qui puent, quand ils déboulent là où ils ont réservé. Sans parler des adeptes des treks et autres périples « à la dure », durant lesquels on pionce par terre, dans la voiture ou à quelques mètres de la tanière d’un ours mal léché. En général, quand on rentre, l’amertume du retour est rapidement adoucie par le confort de son lit, qu’on se jure de ne plus jamais quitter.

Source photo : Giphy

4. Sa connexion internet

Quand on reste en France, ça va à peu près, à condition bien sûr de gérer correctement l’autonomie de son téléphone, qui, entre le GPS, les visites sur la boite mail et tous les petits conseils sur les restos ou autres qu’on peut aller chercher en ligne quand est en vacances, est beaucoup sollicité. À l’étranger, c’est une autre paire de manches. En théorie, il y a du WiFi gratuit dans toutes les grandes villes mais dans les faits, c’est souvent plus compliqué. Surtout si on ne veut pas se faire voler toutes ses données. Alors oui, nous sommes trop connectés, mais vu qu’internet nous a aussi permis de voyager à moindre coût, on ne va pas trop cracher dans la soupe non plus et accueillir avec le sourire, une fois de retour au pays, notre solide connexion avec tout ce qu’elle sous-entend de trucs cool.

5. Sa garde-robe

On a beau faire, impossible de rentrer toutes les fringues qu’on possède dans une valise. Pourtant, se serait bien pratique non ? Alors lorsqu’on revient forcément, quel bonheur de profiter à nouveau d’une garde-robe qui ne se résume pas à un deux t-shirts tout froissés, trois culottes ou caleçons, des jeans pas super nets et des chaussettes trouées.

6. Sa machine à laver

Celle qui lave notre linge sans rechigner ! Non pas notre maman adorée, mais bel et bien la machine à laver. Encore une qu’on emporterait bien dans nos bagages. Ce qui éviterait bien des soucis, comme celui d’avoir à laver son caleçon dans un évier d’ordinaire réservé à la vaisselle, avec un vieux bout de savon.

7. Sa voiture

Ce point n’est valable que pour les grands voyages. Ceux qui s’effectuent en avion et qui nous privent, une fois arrivés à destination, de notre moyen de locomotion préféré. Alors on marche, on a des ampoules, des courbatures, on prend les bus, le métro et le train. C’est génial mais quand même, qu’il est agréable de pouvoir à nouveau s’asseoir derrière le volant de sa chère bagnole.

8. Son frigo

Oui parce qu’en vacances, vu qu’il faut bien manger, impossible de se servir directement dans le frigo. Et si un frigo, ça se remplit, c’est toujours plus économique que de vider celui des chambres d’hôtel. Ceux qui ont déjà payé 5 euros pour un malheureux Coca approuveront.

Source photo : Giphy

9. La vue depuis votre domicile

On n’en parle pas assez, mais l’environnement dans lequel on évolue tous les jours peut aussi manquer après un long séjour. Même si la fenêtre de votre chambre donne sur le périphérique et que le premier parfum que vous sentez quand vous ouvrez est celui des pots d’échappements. C’est votre vue ! Un véritable repère, qu’on est content de quitter mais qu’on peut aussi être heureux de retrouver, même si on ne se l’avoue pas toujours. Puis franchement, ça va bien un moment la mer qui s’étend à perte de vue chaque fois qu’on ouvre les rideaux, avec le soleil qui vous saute au visage.

10. Sa télévision

Il est clair qu’on ne part pas en vacances pour regarder la télévision. Mais quand même… Il est doux de renouer avec les séries dont on se gave à longueur d’année. On rattrape le retard et finalement, on se dit que même si il nous tarde de repartir, au moins, à la maison, on peut s’adonner au binge watching. Une consolation comme une autre.

Source photo : Giphy

Home Sweet Home !

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.