L’esprit humain se nourrit des contradictions. Il peste sur ce qu’il fait et s’abreuve de nostalgie. Il passe sa vie à regretter un passé illusoire contre lequel il s’est rebellé. On rêve de revenir aux années 70 en oubliant que le président, c’était Giscard, et qu’on risquait en permanence une guerre mondiale ; on rêve de revenir au collège en oubliant que l’on ressemblait, à l’époque, à une modélisation 3D de l’Islande sur laquelle tous les volcans étaient en éruption.

1. Les présidents

Si l’on m’avait dit un jour qu’on regretterait Chirac, j’aurais éclaté de rire. Et ce sera la même chose avec Hollande, ne vous y trompez pas.

Source photo : Giphy

2. L'hiver

On attend le printemps comme on attend le messie et on se rend soudain compte que c’était sympa, aussi, de rien faire sous la couette et dans la nuit.

3. Les relations d'amour pourries

Il faut environ une semaine pour gommer tous les souvenirs frustrants et ne plus conserver en mémoire que les 6 bons moments passés au cours des 6 derniers mois. REVIENS CYNTHIA !

Source photo : Giphy

4. Le lycée

Ça se traîne, on s’emmerde, on n’en peut plus d’aller en cours. Et puis tout à coup ça s’arrête et on se rend compte que c’étaient les plus belles années de notre vie.

5. Les études

Ça se traîne, on s’emmerde, on n’en peut plus d’aller en cours. Et puis tout à coup ça s’arrête et on se rend compte que maintenant il faut travailler.

6. Le boulot rémunérateur mais ultra chiant

Oui on s’emmerdait. Oui, on n’en pouvait plus, on utilisait le mot burn-out plus souvent qu’à son tour. On l’a quitté, on est bien. On a même le chômage. Alors pourquoi ce sentiment qu’au moins, on gagnait de l’argent, à l’époque ?

7. La vie

Ça n’en finit pas de se traîner, c’est l’enfer, on n’a que des mauvaises nouvelles. Pour autant, une fois qu’on a pris l’apéro avec la mort, on ressent comme un manque.

Source photo : Giphy

8. L'enfance

Probablement le moment de la vie le plus sous-coté par les personnes qui le traversent.

9. Les amis

A bien y repenser, il était con, Maurice. On n’aurait pas dû traîner si longtemps avec lui. Enfin. Maintenant on est seul, quoi. Il était con Maurice, mais il avait son charme.

Source photo : Giphy

10. Les voyages scolaires

4 jours à Pompéi surveillés en permanence par des profs avinés, on n’en pouvait plus ; mais c’est vrai que c’était toujours mieux que le cours de Madame Raimu à 8 heures le lundi.

11. La vie active

C’est au bout de 6 heures de retraite que Corinne se rendit compte qu’elle se faisait « chier grave » selon les termes qu’elle devait utiliser auprès de sa psy.

Source photo : Giphy

12. L'alcoolisme

Ce n’était plus vivable, cette addiction. On devenait quelqu’un d’autre, on ne pouvait plus continuer comme ça, quoi, ça allait finir par craquer, sans compter sur le bide à bière. Ce n’était plus vivable. Mais cet ennui permanent, désormais, est-ce que c’est vraiment plus vivable ?

13. La vaisselle

Il n’y a rien de plus chiant que de faire la vaisselle. Sauf quand on se rend compte que, la vaisselle finie, il faut désormais laver les sols et faire la poussière. Et l’on regrette le temps béni où, les mains réchauffées par un filet d’eau tiède, on se contentait de frotter des assiettes.

Source photo : Giphy

14. Une série trop longue

Oui on n’en pouvait plus de se taper des dizaines d’épisodes qui ne menaient à rien en attendant un finale digne de ce nom. Mais maintenant que c’est passé, il y a comme un vide : 5 années de vie qui arrivent à leur terme. C’est triste, le temps qui passe.

15. Cette élection présidentielle

La campagne n’a même pas officiellement commencé qu’on est totalement rassasié, vidé, épuisé, dans les cordes ; la campagne n’a même pas officiellement commencé qu’on souhaiterait qu’elle touche à sa fin. Et puis ensuite, le baby-blues. Vous verrez, vous la regretterez, la campagne.

Source photo : Giphy

16. La grossesse

Plus chiant qu’une grossesse, il y a peut-être la vasectomie, et encore. Jusqu’à ce que le bébé hurle la nuit et qu’on regrette l’époque où il vivait en soi.

17. Une bonne mutuelle

Plus chiant que des histoires de mutuelle, je vois pas. On est content d’en être débarrassé. On est content de plus avoir à s’emmerder à aller sur des sites de mutuelles ou à checker des remboursements. Mais pour peu qu’on ait un petit accroc dans le déroulé linéaire de la vie, hein, on la regrette, la mutuelle. Chienne de vie.

18. Tinder

Ça y’est : on a désinstallé. Trop chronophage, trop inutile, trop frustrant, trop nul. Et qu’est-ce qu’on fait maintenant quand on fait caca ? Je vous le demande. On réinstalle Tinder.

Source photo : Giphy

19. La vie chez les parents

C’est sûr que ça devenait insupportable de cohabiter avec ces deux cons. Mais bon : ils repassaient nos chemises et nous filaient parfois une rallonge d’argent de poche. Et puis il était grand, l’appart. Et les courses étaient payées, quoi.

20. L'URSS

Oui c’était chiant et en plus il y avait des trous dans les manteaux et des chapkas en fausse fourrure. Oui. Mais bon, si c’était une dictature, c’était une dictature qui avait de la gueule, au moins. Alors qu’aujourd’hui, c’est quoi la Russie ? Hein ? Plus de panache, plus rien.

Source photo : Giphy

C’était chiant d’écrire ce top et, voyez, je regrette déjà.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !