Randonner, c’est le pied ! Enfin, la plupart du temps, car il faut souvent faire face à des trucs plus ou moins pénibles. Des trucs courants, qui ont posé problème au moins une fois à tous les randonneurs. Et si ce n’est pas le cas alors chapeau !

1. Avoir envie de faire caca

Oh la galère ! Un Boeing en bout de piste en pleine cambrousse ? La taupe au guichet en haute montagne ? Pas de panique, on a tout prévu. On même fait un top là-dessus.

Source photo : Giphy

2. Il pleut

La météo est capricieuse et bien souvent, les prévisionnistes se gourent dans les grandes largeurs. Sans compter sur le caractère imprévisible du temps dans certains coins justement propices à la randonnée (coucou les randonneurs de montagne). Alors oui, on a beau partir sous le soleil, on a vite fait de se retrouver sous des trombes d’eau, avec la carte mouillée et donc inutilisable et les pieds trempés si on n’a pas prévu les bonnes chaussures.

3. Les autres

L’enfer c’est les autres… C’est aussi vrai en randonnée quand on doit se farcir les randonneurs ou promeneurs du dimanche qui laissent des monceaux d’ordures derrière eux, parlent trop fort et se rendent coupables de toutes sortes d’incivilités.

Source photo : Giphy

4. On se fait bouffer par les moustiques

Le moustique n’est pas toujours au courant que telle ou telle crème est censée le faire fuir. Du coup, quand il a quelqu’un dans le collimateur, il pique et re-pique. Ce qui peut vite devenir problématique.

5. Les ampoules

Pas celles qui font de la lumière hein. On parle bien sûr ici des bonnes vieilles ampoules aux pieds. Le genre qui peut vous gâcher une randonnée bien comme il faut. Même quand on a les bonnes chaussures d’ailleurs. Après, en règle générale, les randonneurs chevronnés, ceux qui ont les pieds bien calleux, n’ont rien à craindre de ce côté-là.

6. On finit toujours par s'encombrer

Voyager léger, c’est la règle. Surtout pour les grosses randonnées sur plusieurs jours. Alors il faut trier mais bien souvent, on s’aperçoit quand même, une fois en pleine pampa, qu’on a pris trop de trucs un peu inutiles. Genre cette table de camping et ses 6 chaises.

Source photo : Giphy

7. Les éruptions cutanées

La nature est pleine de bestioles et d’herbes susceptibles de donner de bonnes vieilles irritations des familles. Même quand on sait repérer les plantes par exemple, il arrive qu’on se retrouve victime d’une méchante éruption cutanée de derrière les fagots.

8. Le manque d'eau

Vu qu’il semble difficile de se trimbaler avec 10 litres d’eau sur le dos, mieux savoir comment s’approvisionner en eau pendant son périple. Bon, on peut déjà compter sur les fontaines des villages et la gentillesse des habitants des régions que l’on traverse, qui se feront probablement un plaisir de remplir votre gourde. Mais sinon, quand on s’embarque en pleine nature, on peut vite se retrouver en manque d’eau. D’où l’utilité de trucs comme les pastilles de purification. Petit conseil : il faut bien veiller à toujours prélever de l’eau en amont de toutes les activités humaines. C’est mieux.

Source photo : Giphy

9. On a tout le temps oublié un truc

Quand ce n’est pas la boussole, c’est la crème solaire, le kit de premier secours ou les allumettes. Pas évident de penser à tout !

10. La galère pour trouver un bon spot pour planter sa tente

Et oui parce qu’on n’y pense pas toujours et qu’une fois parti, il faut composer avec plusieurs variantes difficilement contrôlables. Du coup, il n’est pas rare se retrouver à la tombée de la nuit ou pas loin, sans véritables possibilités idéales pour planter sa tente.

La rando en fait, c’est une galère pas possible…