Crédits photo (creative commons) : Robin Hutton

Les photos de classe, quels souvenirs... Mais quel cauchemar aussi, de voir tous vos amis coiffés comme des playmobils, les filles qui ramènent leurs petits miroirs pour remettre une petite mèche bien en place à la dernière minute. Et puis les autres trucs aussi :

  1. Le stress du matin : le petit bouton qui arrive quand il faut pas. Alors on pique le fond de teint de sa mère, on met trois plombes pour se coiffer et s'habiller alors on est en retard si on ne calcule pas la veille le temps qu'il nous faut pour nous préparer et donc programmer le réveil à la bonne heure.
  2. L'humidité dans l'air ou la pluie : pour les filles surtout. Celles qui ont passé 2 heures devant le miroir, les bras en l'air, à se faire un brushing ou se lisser les cheveux. À cause d'elles, la photo semble dater des années 70, coupe afro oblige.
  3. La fille ou le mec qui a oublié que c'était la photo de classe : contrairement à ses camarades, il est habillé en jean, bien crade de préférence, un sweat ou un t-shirt qui frôle les trente ans, des baskets de sport et n'est pas coiffé. Vous lui faites la remarque et son visage, tout étonné, vous fait comprendre qu'il a oublié. C'est dans ces moments là, le cheveu bien discipliné, qu'on se sent supérieur.
  4. Le prof principal : c'est bizarrement, souvent le plus laid de tout le corps professoral de l'école. A croire que la photo de classe passe après la qualité de l'enseignement pour les dirigeants de l'école.
  5. La place devant : et oui ! Quand on est petit, on ne l'assume pas forcément, on se dit qu'avec un peu de chance on sera au deuxième rang pour se dire à ce moment-là "J'ai une taille normale!". Mais non. Vous êtes le nain de la classe. Vous serez donc au milieu du premier rang et vous tiendrez l'ardoise marquée du numéro de votre classe.
  6. Être à coté de quelqu'un qu'on déteste : le photographe a choisi la tête de Turc de la classe pour être à vos côtés, en plus de ça il pue et a un nez débordant de morve. Vous songez à obstruer vos narines à l'aide d'une pince à linge, mais ça ferait mauvais genre sur la photo finale.
  7. Le mot finissant par "i" : pour ma part j'ai eu droit au classique "ouistiti" comme tout le monde, mais aussi "mamie", "oui", "Eva Joly" (celui-là je l'ai peut-être inventé). Mais on ne le dit pas. Il vaut mieux ne pas montrer son appareil dentaire. Avec le flash, ça ne sera pas du meilleur effet.
  8. La photo individuelle : c'est comme au fast-food, on fait la queue (mais par ordre alphabétique). Un photographe différent de celui qui prend la classe entière, nous dit de faire la star ou le beau gosse, il ne regarde même pas la photo qu'il a prise, et au revoir, une photo en moins d'une seconde. En plus de ça il nous (dé)coiffe en plaquant nos cheveux alors qu'on avait fixé la coiffure qu'on voulait avec de la laque spécialement achetée pour l'occasion.
  9. La reprise des cours : comme si le cours avait été mis sur pause et hop lecture. Mais malheureusement, votre prof n'a oublié que c'était vous qui deviez passer au tableau.
  10. Distribution de la photo de classe : tout le monde est content, mais cela va vite changer. On dirait que les photographes choisissent toujours les photos ratées. Et vous devrez payer 20 euros pour une photo ratée ? Mais où va le monde ?

Et vous, d'autres souvenirs ?

Top écrit par jijit