Avoir un bébé, ça change la vie. Merci pour le scoop. Parmi les nombreux changements qui interviennent quand un enfant pointe le bout de son nez, il y a les soirées. On peut tout à fait confier son bébé à quelqu’un et continuer d’aller festoyer comme avant, entre adultes, mais on peut aussi le prendre. Parfois, on n’a pas vraiment le choix. Ce qui ne va pas sans quelques complications…

1. Tu arrives à la bourre...

Il y a forcément une grosse différence entre se préparer à partir en soirée quand on est seul et se préparer à partir en soirée quand il faut prendre son bébé. Il faut confectionner les biberons, vérifier que tout le bordel est dans le sac à langer, prendre éventuellement le baby phone, le lit parapluie, attacher le bébé dans le siège auto, plier la poussette, déplier la poussette… Généralement, tu arrives le dernier et tout le monde a terminé l’apéro.

2. … Tu rentres beaucoup plus tôt

Parce que tu sais que le lendemain, le bébé va se réveiller à la même heure. Si il a dormi. Ce qui n’est pas évident. Quoi qu’il en soit, vu que tu as tiré un trait sur les grasses matinées, il faut rentrer plus tôt à la maison histoire de ne pas passer la semaine suivante sur les rotules. Sans compter que quand on rentre, il faut changer bébé, le coucher, réussir à l’endormir, avant d’espérer pouvoir poser la tête sur l’oreiller.

Source photo : Giphy

3. Tu ne picoles plus

Ou très peu. Même si tu n’es pas capitaine de soirée ou que tu habites à 5 minutes à pied, tu sais qu’il n’est pas très indiqué de picoler quand tu as sous ta responsabilité un bébé.

4. Tu te transformes en véritable sonomètre humain

La musique est trop forte ? Les gens font trop de bruit ? Comment bébé réagit au vacarme ? Tu fais attention à plein de trucs qui avant, n’avaient pas la moindre importance.

Source photo : Giphy

5. Tu n'es pas à l'abri de devoir changer ton bébé sur le plan de travail de la cuisine

On fait avec ce qu’on a. À la guerre comme à la guerre.

6. Tu reprends les autres sur leur langage

Et même si ton bébé ne comprend pas encore, tu es hyper vigilant sur les gros mots.

Source photo : Giphy

7. Tu gardes un œil sur le baby phone en permanence

Maintenant, ils en font même qui s’accrochent à la ceinture. Pratique. Mais au fond, tu n’es jamais tranquille. Tu te dis que les piles du truc sont peut-être à plat, que le bébé s’époumone dans la chambre où tu l’as laissé, qu’il a faim et froid en même temps et qu’avec un peu de malchance, il baigne dans son caca.

8. Tout le monde te parle de ton bébé

C’est bien et ça fait plaisir mais parfois, quand tu sors, tu aimerais aussi qu’on te cause aussi d’autre chose.

9. Tu peux te retrouver à donner son biberon à ton enfant tout en parlant avec un mec totalement dévasté, comme si de rien n'était

C’est même une situation plutôt courante au fond.

Source photo : Giphy

10. Tu prends beaucoup plus de place qu'avant

Le « je prends ta veste » est devenu « où tu veux poser la nacelle, le lit parapluie et garer la poussette ? ».

Dis-toi que c’est bon pour la vie sociale de bébé.