Sale temps pour les vingtenaires. Coup de grisou derrière la nuque, tout se brouille ; soudain on se retourne, la jeunesse est derrière, ce qu’il reste d’elle devant semble s’évaporer. Ni jeune, ni vieux, bien au contraire : ventre mou. Et c’est que le début des emmerdes.

1. Tu commences à perdre tous tes potes

Une étude menée entre autres par des chercheurs d’Oxford en est arrivée à cette terrible conclusion : à 25 ans, on est au top de notre réseau amical, et tout cela ne fera que décliner par la suite. L’étude s’est appuyée sur les relevés téléphoniques de 3 millions de personnes entre 2007 et 2016 et montre que le pic de sociabilité des individus est atteint lorsqu’ils ont 25 ans : à cette période, on appelle en moyenne 19 personnes différentes par mois, un chiffre qui ne fait que décroître par la suite. Bref, la prochaine fois que tu vois tes potes, fais leur la bise comme si tu ne les reverrais jamais.

2. La peau perd 1% de collagène par an

A partir de 25 ans, la peau perd 1% de collagène par an. Ca veut dire que ta peau devient de plus en plus pourave et que tu es parti sur ce long chemin qui va induire des injections dispendieuses et la transformation progressive de tes lèvres en baudruches gonflées. On appelle ça la vieillesse, tout simplement.

3. A partir de 25 ans, les hommes ont chaque année 2% de chances en moins de faire des gosses

Les mecs aussi ont une horloge biologique qui les titilles et les ennuie. Plusieurs études ont montré que les chances pour un homme d’avoir un enfant dans les six mois baissent de 2 % chaque année à partir de 25 ans. Indépendamment de l’âge de la mère, plus l’âge du père augmente, plus les chances d’avoir des enfants s’amenuisent.

4. Il faut commencer les dépistages relous

Pour les filles, il faut faire son premier frottis de dépistage du cancer du col de l’utérus selon les recommandations de l’Institut national du cancer. C’est à peu près à la même période que les médecins conseillent de faire réaliser un examen clinique des seins tous les ans pour dépister d’éventuelles pistes cancéreuses. Ah et sinon il faut aussi commencer à se faire faire des examens dermatos pour éviter de développer un cancer de la peau.

Grosse ambiance.

5. On peut avoir le RSA

Avant tu étais au chômage sans un rond dépressif et chez tes parents ; à compter de tes 25 ans, tu peux être au chômage, sans un rond, dépressif et chez tes parents MAIS MAIS MAIS MAIS MAIS avec l’aide faramineuse de 450 euros par mois versés par l’Etat. Ne me remercie pas.

6. Tu es au top de ta puissance cognitive

On raconte souvent que les capacités cérébrales décroissent doucement à partir de 25 ans. Ce n’est pas tout à fait vrai : en réalité, le fonctionnement du cerveau change, mais cela ne sous-entend pas que les jonctions cognitives s’amenuisent. Toujours est-il qu’à 25 ans, c’est le moment où tu es au TOP de ta puissance et où tu as le plus de chances de trouver un vaccin contre le SIDA.

7. Tu peux faire une crise dépressive

De nombreuses études montrent que le cap des 25 ans est une étape pas si facile à bouffer. Un quart de ceux qui le passent souffriraient de la crise du quart de la vie, générée par le sentiment soudain très tangible que l’on est devenu adulte et que les désillusions sont présentes. Perso, j’appellerais pas ça la dépression du quart de la vie mais du tiers, histoire de rendre le truc encore plus triste.

8. La consommation de cannabis décroît après 25 ans

Même si la tendance, désormais, est à l’allongement de la durée de consommation, la plupart des études montrent que les personnes qui consomment du cannabis tendent à diminuer puis arrêter leur consommation après leurs 25 ans. L’âge de 25 ans agirait comme un genre de cap à partir duquel les individus se diraient qu’il est temps de se sortir les doigts du cul et d’aller bosser parce que c’est pas comme ça qu’on va financer sa retraite, merde.

9. A 25 ans, on commence à être pris au sérieux par les entreprises

Une étude montre que le cap des 25 ans est un repère pour les entreprises qui cessent de vous considérer comme un petit jeune exploitable. La marge d’augmentation des jeunes de 26 à 30 ans en 2016 était bien supérieure à celles de tous les autres groupes d’âge, quelles que soient les filières de métier. Bref, c’est fini de finir à 20h30 pour gagner un SMIC (du moins on te le souhaite).

10. Il y a de fortes chances que ton couple dure et se solidifie

Seules 15% des personnes âgées de 25 ans et plus sont célibataires, contre 30% avant 25 ans. Bref, c’est le moment où tu vas pouvoir arrêter de te surveiller en permanence pour rester séduisant et te dire que tout roule tranquillement et qu’il vaut mieux ne pas trop se poser de questions histoire de profiter au mieux de ces magnifiques années qui se profilent avant la mort.

Heureusement, tu n’y penseras plus quand tu devras payer tes impôts majorés.