Il y a 20 ans, on était en 1997. Ça fout un coup quand même. Ça paraît pas si loin, mais ça ne paraît pas si près non plus. Le minitel existait encore, la France n’avait pas gagné la Coupe du monde et il fallait rendre les devoirs à la maîtresse. En 20 ans tout a changé.

1. Fumer dans les cafés

C’est en 2007 que l’interdiction totale de fumer dans les cafés et les restos est passée en France. Même les fumeurs s’en portent mieux (et leur odeur aussi). Sauf bien sûr quand ils pestent en hiver parce que dehors ça caille.

Source photo : Giphy

2. Être un peu en retard sans prévenir

Quand les téléphones portables étaient encore marginaux, on pouvait décemment se pointer avec 15 minutes de retard à un rendez-vous, dire désolé et ne pas se faire engueuler. Désormais, quand on fait ça et qu’on n’a pas pris la peine de prévenir la personne avec qui on a rendez-vous, ça agace. Cela dit, prévenir à l’heure du rendez-vous qu’on va avoir du retard (manière de dire « je pars de chez moi), c’est agaçant aussi.

3. Se foutre de la gueule d'Aimé Jacquet

En 1997, on se foutait bien bien bien de sa gueule. Et Ginola ? Et Cantona ? Aujourd’hui, c’est le petit père des peuples footballistiques et le génie du monde et de la terre.

Crédits photo (creative commons) : David Monniaux

4. Passer à l'improviste chez quelqu'un

« J’étais dans le quartier, je me suis dit que je pouvais sonner… » Un truc qui, autrefois, paraissait normal et plutôt sympa et qui aujourd’hui ressemblerait à une violation de domicile et d’intimité absolument détestable et extrêmement impolie.

5. Ne pas savoir qui est en train d'appeler

Il y a 20 ans, il fallait bien répondre quand le téléphone sonnait : ça pouvait être n’importe qui. Avec l’apparition du numéro entrant d’abord sur les fixes puis évidemment sur les portables, on en est arrivé à un système de filtre qui rend totalement normal de ne pas répondre au téléphone. Même si ne pas répondre de la journée peut agacer à l’heure où tout le monde passe sa vie sur son téléphone h24.

6. Faire comme si on n'avait pas vu un message

Désormais, les services de messagerie informent l’expéditeur quand le destinataire a reçu et lu le message. À l’époque du télex, c’était autre chose. C’est la société du recommandé qui est en voie d’avènement.

Source photo : Giphy

7. Trouver un job cool et bien payé en sortie d'école

Il fut une époque où c’était déjà la crise, mais moins la crise. Quand on faisait une grande école, on avait du boulot et quand on avait un master aussi. Et il ne s’agissait pas d’un boulot payé au SMIC pour un truc inintéressant. Aujourd’hui, ton diplôme, tout le monde l’a, tu peux donc gentiment te le mettre dans les fesses.

8. Acheter les journaux

On attendait les jours de sortie des hebdomadaires, on lisait Le Monde le matin. Désormais, tout passe par Internet et il y a comme un phénomène d’attraction quand quelqu’un achète le journal papier.

9. Acheter du porno

Qui imagine aujourd’hui dépenser du blé pour voir de la pornographie ? À part de très rares esthètes (qu’on appelle aussi des grands malades), tous les consommateurs de pornographie en ont une utilisation absolument gratuite via des plateformes mondialement connues pour lesquelles il n’est pas nécessaire de faire de la pub. Il y a 20 ans, il était question de VHS ou de Laserdisc…

10. Trouver Jacques Chirac nul

Et dire qu’à une époque, il était pire que Sarkozy et Fillon réunis.

Source photo : Giphy

Le temps passe passe passe et beaucoup de choses ont changé.

Source : Reddit