Imaginons. (non ça c’était hier soir, maintenant c’est réel). Ça y est, c’est fait, blondin a battu blondine, Trump est élu Président des Etats-Unis d’Amérique, Make America White again, tout ça, tout ça. Musculature extérieure pour ventre tout mou, finies les années de faiblesse, on va montrer c’est qui qui a la plus grosse bedaine. Ça y est Trump est élu, et l’actualité, forcément chamboulée, n’a de cesse de nous étonner.

1. La muraille du Mexique sera visible depuis l'espace

Dans les fesses les Chinois avec le mythe de leur muraille toute pourrie qu’on verrait depuis la station Mir. Dans les fesses jusqu’au coude : l’immense mur faisant la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique sera deux fois plus haut que le leur et bon courage pour le passer, et même que des GI blancs feront coucou à l’espace depuis le sommet du mur, et que les Etats-Unis seront virils. Mêmes les Huns le passeraient pas ce mur, alors des bouffeurs de tortillas, hein, faut pas pousser.

Source photo : Giphy

2. Le parti républicain changera son nom en UMP

Eclaté par ses divisions internes, faisant face à une crise identitaire sans précédent, le parti républicain américain fera comme son homologue français pour marquer le coup : il changera de nom. Après une longue et mûre réflexion, le choix de Trump, nouvel homme fort du parti, se porta sur UMP, Union pour un Mexique à la Porte, de façon à pas mélanger les torchons et les serviettes. Sarkozy criera au plagiat, mais personne ne l’entendra.

3. Le port de la perruque sera obligatoire pour toute personne atteinte de cancer

Autre nouveauté, Trump se montrera particulièrement ferme envers les personnes qui, auparavant, se seraient moquées de sa coiffure. Par esprit de revanche, il inoculera le cancer à la moitié de la population américaine et obligera toute personne subissant une chimiothérapie à porter une perruque blonde bizarre. Il s’arrogera également le monopole de la production desdites perruques de façon à s’enrichir à travers la manœuvre.

Source photo : Giphy

4. Les Etats-Unis passeront un partenariat privilégié avec l'Empire russe

Enterré le temps de la guerre froide. L’entente entre Vladimir Poutine et Donald Trump, au cours de leurs 12 prochains mandats, sera au beau fixe, les deux puissances s’entendant pour envahir ensemble l’Ontario – Poutine récupérant au passage la recette secrète du sirop d’érable. Cette nouvelle ère de détente internationale sera scellée par la destruction conjointe du territoire syrien (je précise que Trump a déclaré qu’il souhaitait mettre la main sur les ressources pétrolières de Daech, je ne fais pas de populisme, DESO.).

5. Toute personne qui dirait du mal des Etats-Unis sera forcée de prendre un bain

Après s’être torché les fesses au sens propre devant les télévisions du monde entier avec la Convention de Genève, Trump rétablira la pratique de la torture par l’armée américaine. Face à la levée de boucliers qui s’ensuivra, Trump choisira certaines figures emblématiques pour subir le supplice de la baignoire devant les caméras de Fox News. Les cadreurs qui refuseraient de filmer ces images seraient à leur tour tenus de prendre un bain.

Source photo : Giphy

6. Plus personne ne pourra entrer aux Etats-Unis, à part évidemment Poutine

Le durcissement de la politique américaine en matière de Visa passera par un renforcement des questionnaires à l’entrée et par le passage de tests très complexes aux règles fluctuantes. L’ordre arithmétique du monde et la sémantique ayant été changés par décret, rares seront les candidats au voyage à même d’obtenir leur visa. L’issue négative d’une procédure de délivrance des visas coûtera au candidat rejeté 1.000 euros pour « avoir fait perdre son temps au gouvernement américain ». Les responsables politiques du monde entier devront également subir cette procédure, à l’exception de Vladimir Poutine, exempté par le décret numéro 7695 du 12 juin 2017.

7. Tous les musulmans devront porter une djellaba aux Etats-Unis

Oui, ils seront obligés de porter une djellaba, pour qu’on les reconnaisse bien, vu que certains sont plus ou moins noirs ou plus moins blancs et qu’on s’y perd.

8. Hollywood fera sécession

L’intégralité des acteurs, scénaristes, réalisateurs de l’industrie cinématographique américaine, de même que l’ensemble des chanteurs et des personnalités télévisées américaines ayant fait campagne pour Hillary Clinton, les artistes seront directement visés par les premières mesures répressives de l’administration Trump. Cherchant à se prémunir contre d’éventuelles exactions et des promesses de baignoire, ils se réfugieront à Hollywood et déclareront la ville de Los Angeles territoire indépendant. Ainsi commencera la Seconde guerre de Sécession américaine. La plupart des séparatistes tomberont au combat, dans des scènes de morts qui auraient pu leur valoir un Oscar en d’autres temps.

Source photo : Giphy

9. Les chefs d'entreprise portant perruque et ayant un immeuble à leur nom seront exemptés de rembourser leurs dettes

Une loi du même genre était passée à Cuba après la Révolution : les combattants de la Révolution ayant atteint le grade de commandant d’origine argentine étaient automatiquement naturalisés cubains. Elle ne concernait qu’Ernesto Guevara.

Source photo : Giphy

10. Les Etats-Unis gagneront la guerre totale contre l'ennemi Zorglub

Désormais visibles depuis l’espace avec leur grande muraille de merde, les Etats-Unis attireront l’attention du peuple Zorglub, issu de la galaxie S2043-678, lequel préparera une invasion de la terre. L’état-major zorglubites préparera une attaque destinée à récupérer le scalp sacré, après lequel il court depuis 780 tridécadésiècles. Mais l’armée américaine, gonflée à bloc par la virilité made in bien de chez nous, opposera une résistance farouche aux cohortes zorglubites et jusqu’à repousser l’armée envahisseuse vers chez elle. Le scalp sauvé, Trump candidatera au Prix Nobel de la paix.

Vous pensez que c’est du chiqué ? DeTrumpez-vous.