Pays du hot dog, du glam metal, du grunge, des hamburgers et d’Hollywood, les États-Unis fascinent. Mais il faut reconnaître qu’ils sont balèzes nos amis d’outre-Atlantique. Dans certains domaines en tout cas, ils sont tout simplement intouchables. Ça ne se discute même pas !

1. Le cholestérol

Et pas le bon hein, mais celui qui bouche les artères. Avec leur gastronomie généreuse et bien grasse, les Américains sont les champions de gastronomie « fat » et ça, personne ne pourra leur retirer !

2. Les blockbusters

Au cinéma, quand il s’agit de tout faire péter sans trop se poser de questions, d’injecter des dizaines de millions de dollars dans la production d’un film et de fédérer tout autant de spectateurs à travers le monde, les Américains savent y faire. Après tout, ce sont les États-Unis qui ont engendré un fou-furieux comme Michael Bay non ?

Source photo : Giphy

3. Le football

Nous, on appelle ça le football américain, pour bien le différencier du notre. Le notre qui, aux États-Unis, s’appelle le soccer et qui est surtout joué par les enfants. Le foot U.S. se pratique bien sûr dans d’autres nations mais c’est bien à domicile qu’on y joue le mieux. Idem pour le base ball et le basket-ball.

4. Le rap

Ah ben ouais il n’y a carrément pas photo. Quelques noms ? NWA, soit Dr. Dre, Eazy-E, Ice Cube et MC Ren, Snoop Dog, Eminem, NAS, le Wu-Tang Clan, Notorious B.I.G, 2Pac… On peut d’ailleurs étendre au mouvement hip-hop dans son intégralité. Tant qu’on y est.

Source photo : Giphy

5. Les Late Shows

Jimmy Fallon, Jimmy Kimmel, Ellen DeGeneres (elle n’anime pas un late show à proprement parler mais c’est pas grave car c’est tout comme), Seth Meyers, et avant eux David Letterman, Jay Leno, Johnny Carson… Sans oublier Conan O’Brien… Les Anglais se défendent aussi pas mal, y compris quand ils exercent sur le sol américain comme James Corden, mais c’est bien les Amerloques qui décrochent la palme. Nous, en France, on est loin… Très loin. Surtout depuis l’arrêt de Nulle Part Ailleurs du regretté Philippe Gildas, qui était le seul candidat sérieux pour concurrencer les Late Shows américains.

Source photo : Giphy

6. Le stand up

Et ce ne sont pas Jamel Debbouze, Gad Elmaleh ou Tomer Sisley qui diront le contraire eux qui ont allègrement copier/coller de nombreux sketches de leurs « collègues » américains avant de se faire prendre la main dans le pantalon.

7. La guerre

Une étude, publiée dans le Washington’s Blog en 2017, a défini que les USA n’avaient été en « paix » qu’un total de 21 années depuis leur naissance en 1776. L’étude qui poursuit en affirmant qu’on peut prendre n’importe quelle année entre 1776 et aujourd’hui et s’apercevoir que dans 91% du temps, les États-Unis étaient impliqués quelque-part dans une guerre. La période sans conflit ? Entre 1935 et 1940, pendant la Grande Dépression.

Source photo : Giphy

8. Les parcs d'attractions

Entre Disney et Universal, qu’ils ont en plus exportés à l’étranger, les Américains ont largement prouvé qu’en matière de parcs d’attractions, c’étaient bien eux les plus balèzes.

9. Le patriotisme

Le drapeau américain, aux États-Unis, il est partout. Et ce n’est en rien bizarre. On le voit flottant majestueusement au vent, dans les rues et sur les façades des immeubles, sur les t-shirts, collé sur le pare-chocs des bagnoles… Chez l’Oncle Sam, il est de bon ton d’être patriotique ! Le drapeau, c’est un truc sacré. Plus que n’importe ou ailleurs sur le globe.

Source photo : Giphy

10. Marcher sur la Lune

Faut dire que ce sont les seuls qui ont foulé le sol lunaire à ce jour donc c’est facile…

Et oui, il y a aussi les flingues, mais c’était trop évident non ?