On a tous bégayé en essayant de prononcer le nom de la lampe Krâvostrofghu ou le canapé Grtylkvücvrt ? Mais malgré notre niveau 0 en suédois, on aime IKEA, car l'enseigne a compris que vendre des objets et meubles design à bas prix c'est une affaire qui marche (dit comme ça c'était pourtant logique). IKEA c'est une véritable institution, une histoire qu'on a tous en commun parce que "IKEA c'est bien plus qu'un marchand de meubles". Rétrospection sur les 10 étapes incontournables d'une visite type chez IKEA.

  1. Y aller le dimanche, le matin de préférence : on arrivera tôt pour éviter le monde et on arrive finalement qu'à 11h30. Le dimanche, c'est le jour idéal. C'est trop loin pour y aller en semaine et le dimanche ben, on s'emmerde un peu, les autres magasins sont fermés. Alors il reste IKEA ou "Vivement Dimanche" avec la chienne de Drucker. Oui notre vie peut s'avérer parfois un peu pathétique.
  2. Laisser son enfant dans la piscine à balles : ça y est vous venez de pénétrer au paradis bleu et jaune, et Kevin, votre enfant adoré, est attiré par la gigantesque piscine à balles à l'entrée et vous supplie d'y aller, "allez dis oui". Vous acceptez en grognant, mais au fond vous êtes ravi : ça vous laissera le temps de vous balader pépère dans tous (oui tous) les rayons, d'ouvrir tous les tiroirs des cuisines, de vous asseoir sur tous les canapés...
  3. Collectionner les petits crayons à papier : vous les voyez, ils sont là, ils vous font de l'oeil, dans leurs grosses boites en plastique. Vous ne pouvez pas vous empêcher de faire un stock de 4 ou 5 crayons en libre service, c'est la crise et c'est gratuit, au cas où, même si vous savez que vous ne les utiliserez surement pas. Mais un jour, plus tard, en prenant une veste ou un sac vous retomberez par hasard sur ce petit crayon et vous repenserez à ce moment, songeur, où vous aviez craqué pour l'étagère "sgorglubf". Le bonheur, ça file.
  4. Devenir métreur professionnel : vous êtes enfin arrivés au rayon "chambre" pour votre armoire, après 2 heures de marche. Vous vous précipitez donc vers les mètres à disposition, comme si quelqu'un allait tous les prendre et vous narguer ensuite, parce qu' une fois de plus c'est gratuit. Et là c'est parti : vous mesurez tout et n'importe quoi : des lits, des lampes, miroirs, vos doigts, et éventuellement votre armoire. Mais finalement elle ne rentrera jamais entre votre lit et le mur. IKEA ne devrait pas mettre les tailles et dimensions de ce qu'il vend, mesurer, c'est notre truc.
  5. Cultiver sa mauvaise foi : votre femme vous sermonne " je te le dis, ça ne rentrera jamais" et vous de répondre sûr de vous" mais si, je déplace les 3, 4 meubles là, et je te fais un peu trou dans le mur et basta". - "Toi tu vas te servir d'une perceuse ?". Drapé dans votre honneur, vous passez à la prochaine pièce, plutôt que de continuer cette très longue dispute discussion...
  6. Capituler à la première faiblesse : Vous auriez bien laissé Kevin à l'aire de jeux à vie un peu plus longtemps, mais vous ne pouvez pas le laisser plus de 45 minutes pour que d'autres Kevin puissent en profiter. Vous êtes au fond du gouffre : Kevin tape du pied en criant "j'ai faim!" toutes les 3 minutes. Vous cédez et lui achetez un paquet de Daim, que vous n'aurez jamais acheté d'habitude, mais c'est suédois et on est chez IKEA, alors... Vous en profiter pour vous mettre un petit hot-dog à 1 euro dans le cornet, ni vu ni connu.
  7. Acheter tout ce qu'on avait pas prévu: ça fait maintenant 3 heures que vous êtes là et vous vous retrouvez avec 30 bibelots inutiles dans votre chariot, une plante qui mourra la semaine prochaine, des nouveaux couverts, mais vous n'avez toujours pas l'armoire pour laquelle vous êtes venus. Le problème est que, si vous ne vous emparez pas maintenant de ces 50 photophores et de ce ballon de foot en mousse vous êtes sûrs de ne pas y repenser plus tard et puis "attends, c'est vraiment pas cher, quand même".
  8. S'offrir de merveilleux souvenirs en plastique : même si vous avez 34 sacs bleus et jaunes chez vous (oui vous aviez volé quelques jaunes la dernière fois), vous vous entêtez à en racheter à la caisse. Parce que "ça peut toujours servir". La prochaine fois vous vous dites que vous les rapporterez pour éviter d'en racheter, mais vous savez bien que oublierez.
  9. Ne pas penser au retour : vous avez acheté 6 fois plus que prévu et ce qui devait arriver, arrive : le coffre est trop petit. Après 30 minutes de réflexion et de Tetris de coffre, vous bourrez comme un malade et décidez de mettre Kevin à vos pieds. Tant pis si vous l’écrasez un peu parce que "y'en a pas pour longtemps". C'est une règle chez vous: on ne laisse rien ni personne sur le parking.
  10. La solitude du monteur de fond : vous commencez à monter votre armoire. Vous mettez à peu près 20 minutes à comprendre la notice, le petit bonhomme IKEA qui sourit tout le temps commence à vous narguer. 1 heure et 15 minutes plus tard, après avoir dit 12 fois à Kevin de dégager, transpirant mais fier de vous, vous contemplez votre oeuvre et vous voyez une vis là, par terre. Puis deux. Ca tiendra quand même, "ça doit être une vis de rechange, au cas où". Vous savez que ce n'est pas le cas. Tant pis.

Et vous, vous voyez autre chose qu'on fait tous chez le marchand bleu et jaune ?

Crédits photo (creative commons) : rarye