Aujourd’hui les réseaux sociaux sont omniprésents dans notre vie. Notre quotidien est envahi par Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, des applications de rencontres et MSN. Mais en plus de ne plus savoir où donner de la tête, l’utilisation massive de ces outils a des répercussions négatives sur notre personne.

1. À cause des réseaux sociaux, on a plus de troubles du sommeil

Une étude menée par l’université Irvine de Californie a révélé que les jeunes qui passaient une bonne partie de leurs journées sur FB avaient 2 fois plus de chances d’être touchées par des troubles du sommeil. En effet, juste avant de dormir on checke toujours un peu notre téléphone sauf que la lumière assez forte alliée à l’obscurité dérègle le cycle du dodo. De plus, moins on dort plus on utilise les réseaux sociaux et plus on les utilise, moins on dort. Putain de cercle vicieux.

Source photo : Giphy

2. À cause des réseaux sociaux, la santé mentale des jeunes est plus fragile

D’après une étude effectuée par l’université d’Ottawa, les jeunes, qui ont grandi avec les réseaux sociaux, sont davantage dans l’attente du like et de la popularité de leurs publications, le tout étant lié à l’activité cérébrale au niveau des zones de la récompense et de l’attention. Avec cette attente il faut rajouter tout le côté négatif avec les haters, le harcèlement et les insultes qui fragilisent grandement les ados. Écrire ce paragraphe m’a rendu triste.

Source photo : Giphy

3. À cause des réseaux sociaux, l'amour meurt à petit feu

Niquez vous les réseaux sociaux. En effet d’après une enquête menée par Durex, 65% des personnes interrogées publient 3 fois par jour pendant leurs vacances des photos ou des statuts et 42% préfèrent partager ces moments sur internet qu’avec leur moitié. De quoi faire péter le couple. L’anxiété est aussi plus présente puisque les réseaux sociaux sont des nids à discussions secrètes avec espionnages de compte et autres merdes qui détruisent le cœur.

Source photo : Giphy

4. À cause des réseaux sociaux, on dépense plus

Selon un sondage effectué par Citizen Relations, 56% des Canadiens de 18 à 30 ans vivraient au-dessus de leurs moyens en raison de l’influence exercée par les réseaux sociaux. Et là c’est la douille car en plus d’être soumis à la pub sur les sites internet, on devient prêt à dépenser de l’argent pour avoir plus de visibilité sur notre compte Instagram. C’est chaud quand même.

Source photo : Giphy

5. À cause des réseaux sociaux, on est davantage stressé

Cette étude vous est présentée par la Rutgers University. Ici le stress devient contagieux à cause des réseaux sociaux. En effet les gens sont de plus en informés sur les événements graves pouvant mettre en danger notre entourage comme le terrorisme. Mais ils sont aussi au courant de problèmes touchant leurs proches ce qui génère un stress global à hauteur de 8 sur l’échelle du stress.

Source photo : Giphy

6. À cause des réseaux sociaux, on est plus touché par les troubles alimentaires

Et tout ça à cause des stéréotypes de minceur véhiculés sur des réseaux comme Instagram. D’après une étude menée à l’université de Pittsburgh, les gens qui traînent sur ces réseaux ont une plus forte tendances à développer des troubles comme l’anorexie ou la boulimie.

Source photo : Giphy

7. À cause des réseaux sociaux, on passe moins de temps avec ceux qu'on aime

Les réseaux sociaux je vous fait caca dans la bouche. À cause de nos smartphones, on est constamment accessible partout. Du coup on voit des gens avec leurs téléphones à table, alors qu’on avait bien dit qu’on les gardait dans la poche, mais Denis ne m’écoute jamais il préfère parler avec ses amis virtuels plutôt qu’à moi, son propre père, alors que je l’ai porté pendant 9 mois. Quel ingrat.

8. À cause des réseaux sociaux, notre productivité est en baisse drastique

Les réseaux sociaux nous incitent à être davantage polyvalents. En vrai avoue que pendant que tu révises tu traîne sur Facebook même si tu n’as aucune notification. Et cela n’aide pas. En effet ce côté multitâches diminue la capacité de concentration et la possibilité d’avoir la moyenne en math.

Source photo : Giphy

9. À cause des réseaux sociaux, notre réputation professionnelle est mise en danger

Le site de recrutement en ligne CareerBuilder a sorti un sondage montrant que 1/4 des employeurs ont déjà écarté des candidats car leur page Facebook révélait des éléments saugrenus (comme toi qui avale ce cubis de Kro en 15 secondes). Du coup ça devient chaud pour trouver un taf. Il vaut mieux tout cacher en cliquant sur le bouton « cacher toutes mes photos où je fais l’amour à un buisson ».

Source photo : Giphy

10. À cause des réseaux sociaux, on passe trop de temps aux toilettes à lire des tops de merde

A cause de Facebook et Twitter, des sites comme Topito balancent leurs tops tout pourris sur les meilleurs angles droits et à cause de ça, notre temps passé aux toilettes est passé de 5 minutes à 47 minutes. Il faut fermer ce site de bien-pensants fragiles SJW.

Source photo : Giphy

Allez encore 15 secondes sur Facebook et promis après j’arrête et je vais faire un tour sur Jacquie et Michel.

Sources : Selection, Numerama, Topsanté, HuffingtonPost, Slate