Un tribute-album pour ceux qui ne connaissent pas c'est un disque dont chaque piste est une reprise d'un même artiste, chaque fois interprété par un groupe ou une personne différente. Souvent, les artistes qui composent la track-list sont ceux qu'on considère comme les "héritiers" de l'artiste en question. Cette tradition américaine s'est imposée en France, et on doit reconnaître qu'elles sont souvent des réussites. Bon évidemment, il faut choisir ses artistes. Le "tribute To Carlos" est assez moyen par exemple...

  1. Mano Negra Illegal
    Le meilleur groupe français de tous les temps (troll inside) valait bien cet hommage offert par des formations ayant été ouvertement influencés par la fine équipe de Manu chao. On y retrouve Ska-P, la Ruda Salska, mais aussi Yuri Buenaventura et Les Hurlements d'Léo. Bref, tous les CD qu'on retrouvait chez un étudiant un peu glandeur dans les années 90.

  2. Les Oiseaux de passage
    Pour marquer le 20e anniversaire de la mort de Georges Brassens, la nouvelle scène française se fend d'un album de reprise aux noms clinquants : Noir Désir, Miossec, Keren Ann ou Bénabar sont de la partie. Des arrangements plutôt rock sauf pour ceux qui n'ont pas acheté un disque depuis Brassens, comme Tarmac ou Les Têtes raides, ce qui donne un bon cocktail.

  3. Tels Alain Bashung
    Il faut donc mourir pour devenir une référence. À peine Bashung passé de l'autre côté, les abonnés des Victoires de la Musique se réclament de son héritage. Mieux vaut tard que jamais et l'album, bien fréquenté (M, Biolay, Miossec, Mustang...) propose quelques perles.

  4. On dirait Nino
    Nino Ferrer reste méconnu, considéré à tort comme un Monsieur Un Tube avec "Le Sud" ou comme un chansonnier avec "Mirza". Entre les deux, Nino a gravé sur 45 tours des merveilles pop orchestrées avec génie. Ce n'est pas forcément ce qui ressort de cette compilation dans laquelle on retrouve les habitués des hommages, M, Miossec et Tété.

  5. Avec Léo !
    Zebda, Bashung, Noir dés, on retrouve toujours un peu les mêmes dans ces compils et c'est un peu normal. Quand on s'attaque aux mythe du chanteur engagé, il faut mieux prendre des pointures. C'est sur qu'avec Zaz, Christophe maé et Féfé le disque aurait eu un peu moins de gueule.

  6. Route Manset
    Gérard Manset est assez inconnu du grand public, pourtant son influence sur la musique actuelle se ressent en continu. Bashung (invité obligatoire sur chaque album hommage), Brigitte Fontaine, Murat, même Cabrel que l'on n’attend pas vraiment ici, viennent rendre hommage à celui qui leur à montré la voie au début des 70's. Comme dans tous ces albums, tout n'est pas bon, mais c'est une très bonne entrée en matière.
    http://www.youtube.com/watch?v=ghAW_neOsMg
  7. Hommage à Serge Gainsbourg
    Rodolphe Burger le philosophe rockeur, gourou de Kat Onoma, et admirateur du grand serge a organisé ce concert hommage en 2006 à Paris. Accompagné d'un orchestre impeccable et de nombreux invités de marque (Higelin, Daniel Darc, Fred Poulet) l'ami Rodolphe évite l'écueil trop répandu de l'album hommage best of en choisissant soigneusement les morceaux les plus classes de Gainsbourg. Un concert que chaque auditeur se maudira d'avoir raté.

  8. Aux Suivants
    Brassens, Ferré ... et Brel, évidemment. Si on en met un, on met les trois on est obligés et en plus on a envie donc ça va. C'est sans surprise ici qu'on retrouve les mêmes têtes ( Noir Désir, M, Kent, Zebda, etc.). Il faut saluer le courage de ces artistes, car reprendre du Brel, c'est pas donné au premier péquin venu, et reprendre bien du Brel encore moins.

  9. Hexagone 2001… rien n'a changé
    Renaud premier rappeur français ?? Lui vous répondrait que Brassens, Bruant, ou Vian sont les vrais poètes de la rue. Mais les rappeurs eux, l'ont adoubés depuis longtemps. Cette belle compilation hommage est assez inégal, mais comporte quelques morceaux de bravoure immanquable (Oxmo, Rohff, La Brigade).
    http://www.youtube.com/watch?v=D7J3eRCF7Xg
  10. Tribute To Trust
    Non il n y a pas que des groupes français dans cette compil'. Mais on voulait finir sur une note rock, et la présence de plusieurs groupes anglophones dans cet album montre bien l'influence d'un groupe comme Trust sur la scène hard rock internationale. Les Sales Majestés, Oberkampf, Parabellum, tout ce que la scène française compte de plus crado est venu rendre hommage au vrai Bernie le dingue.

De quoi on se plaint finalement en France ?

Crédits photos : Coveralia