tony-p
Crédits photo (creative commons) : Christopher Johnson

Parce que moitié ricain, parce que loin, parce que star d'un sport qui a du mal à s'imposer en France, notre Tipi n'a jamais eu la reconnaissance qu'il mérite chez lui. Mais depuis hier soir et son 4eme titre NBA qui fait de lui le joueur européen le plus titré de tous les temps, on espère que ça va changer. Oui il y a les Zizous, les Prost, les Riner, mais nous on pense (et on sait) que c'est lui le plus grand. Et on va le prouver en 10 points.

  1. Il a remporté 4 titres NBA bordel !!!
    Ce top aurait pu et aurait dû être un top 1 et on se serait arrêté là. Cette ligne de palmarès hallucinante dans le championnat le plus dur du monde devrait suffire à justifier cette place de numéro 1. Si on ajoute à ça le fait qu'il soit passé devant Jordan et Pippen en terme de stats (passes et points) dans les plays-off, on n'est pas loin d'exiger une statue de lui devant Bercy (oui c'est un peu naze comme salle mais on n'a pas mieux)
  2. C'était le leader de la première Equipe de Basket a avoir remporté un titre international en 2013
    Ca parait loin et pourtant. Certes c'était un soir de septembre sur France 2 à la place d'un film avec Matt Damon en VF. Mais le petit avait bien un nom américain, il jouait bien comme un américain, mais il avait bien un maillot Joker tout pourri et un joli drapeau bleu-blanc-rouge sur les épaules.
  3. Il s'est tapé Eva Longoria
    Oui des mecs comme Karembeu ont aussi fait des éclats niveaux gonzesses, mais Tony lui ne finira pas sa carrière dans des clubs moisis comme le Servette ou le SC Bastia alors restons sérieux. Et puis même si c'est fini avec Eva, la petite nouvelle n'est pas mal non plus. French lover represent.
  4. Il est le premier à avoir fait plein de trucs, et c'est toujours les premières fois les plus belles
    Premier français champion NBA, premier MVP des finales, premier français MVP d'un championnat d'Europe... On s’arrête là, il y en a trop.
  5. Il plait encore plus aux pros qu'au public
    Tony, malgré son nom et sa thune, n'est pas un mec clinquant. Dur de devenir une mégastar au milieu des Bryant et des Lebron James... Il a eu du mal à rentrer dans le cercle fermé des "All-Star". Mais ce sont les entraîneurs NBA qui l'ont sauvé, en le nominant souvent. Magic Johnson a dit de lui qu'il était "le jouer le plus sous côté de la ligue" quand on a demandé ce que Magic pensait de Zizou il a dit "Who the fuck is this Ziz ?". Tout est dit.
  6. Il a de loin le nom le plus classe
    Oui Tony c'est pas très gaulois, mais Teddy (Riner) non plus. La confrontation est difficile, car les deux sont des extra-terrestres qui méritent le titre de "meilleur sportif français du monde de l'univers". On n’a rien trouvé de mieux pour les départager: Tony ça fait mafieux cool (Montana, Soprano), Teddy c'est juste un nom de nounours, même si on lui dira pas en face.
  7. Tony est un rappeur de génie, un poète des temps modernes
    Une carrière musicale en or, parsemées de punchlines lumineuses telles que "On va manger des steaks hachés grands comme la Croatie". Les footeux, Zizou et Platoch' ne peuvent en dire autant. Il y a bien Noah mais la pub Sloggi l'a définitivement mis hors-jeu, et puis lui, il a gagné qu'une fois... On pardonnera même au joueur des Spurs d'avoir choisi le pseudo Tony Pizzle.

  8. Rien ne le destinait à être français et pourtant...
    Le petit Tony est né en Belgique d'un père américain et d'une mère néerlandaise, donc c'est pas vraiment le petit français de base. Oui, mais il a toujours honoré le choix de nationalité qu'il a fait à 15 ans, en revenant cravacher avec ses potes tous les étés, après de longues saisons interminables en NBA. Il a même du se battre avec ses responsables de club, tout ça pour aller jouer dans des villes comme Pau ou Strasbourg et passer sur Sport Plus entre un match de curling et un marathon féminin... Quand on a connu ESPN et les énormes stades de NBA, ça inspire quand même le respect.
  9. Il met tout les autres à l'amende niveau acting
    Avec un jeu multi-facettes. Il parle un bon français, un bon anglais aussi, et surement néerlandais, même si ça sert à rien. On dit pas qu'il s'exprime comme un lettré, ça reste un sportif mais bon on le voit moins donc on s'en rend moins compte. Et puis, il sait mettre son verbe à profit. Quel acteur mes amis ! Regardez comme il joue le désarroi face à cette barre chocolatée. A côté le "Champion Midas" de Prost fait un peu de peine.

    Tony en mode Acto'rs studio

  10. A le voir comme ça, il a plus un physique de lanceur de fléchette à la retraite
    À peine plus d'1m 80, épais comme la fiche de salaire d'un technicien de surface, on ne peut pas dire qu'il en impose. Du coup, sa réussite exceptionnelle est d'autant plus impressionnante. On est quasi sûr que David Douillet était déjà gros quand il est né... c'est pas du jeu.

Alors, on a raison ou bien ?