Né en Europe, Thanksgiving était jadis un jour de fête durant lequel les paysans remerciaient Dieu pour ses grâces. Aujourd’hui, Thanksgiving, c’est surtout aux États-Unis que ça se passe (même si on le fête aussi dans de nombreux endroits dans le monde). Le quatrième jeudi de novembre, durant lequel les Américains se souviennent de ce jour de 1620, où deux amérindiens et la tribu des Wampanoags,sauvèrent la vie d’un groupe de pèlerins décimé par le scorbut, en apportant de la nourriture. Les autochtones qui prirent aussi le temps d’apprendre aux nouveaux arrivants la chasse, la pêche et la culture du maïs…

1. Jingle Bells fut tout d'abord un hymne de Thanksgiving

Si on chante aujourd’hui Jingle Bells à Noël, cette composition de James Pierpont datant de 1857 fut tout d’abord destinée aux enfants pour Thanksgiving. Un mega tube tout d’abord appelé One Horse Open Sleigh.

2. C'est la veille de Thanksgiving que les bars américains font le plus recette

Même plus qu’au moment de la Saint Patrick, du Nouvel An ou du Superbowl. La veille de Thanksgiving, tous les bars font le plein. Un succès que l’on met sur le compte du stress que peut générer la fête. Fatalement, beaucoup d’Américains soignent donc leur gueule de bois en famille, en se gavant de dinde farcie.

3. Benjamin Franklin était vraiment fan des dindes

À tel point que pour lui, la dinde aurait fait un meilleur symbole pour les États-Unis que l’Aigle à tête chauve. Un oiseau certes majestueux mais selon Franklin très caractériel. Ce dernier ayant déclaré que la dinde était bien plus américaine et aussi très courageuse.

4. Thomas Jefferson a annulé Thanksgiving

Jefferson détestait Thanksgiving, qu’il considérait comme une fête ridicule. La raison ? Il n’aimait pas la sauce aux airelles. Non, en fait, Jefferson considérait que ce jour de prière allait à l’encontre de la séparation de l’église et de l’état et rentrait donc en contradiction avec le Premier Amendement de la Constitution. Il profita donc de sa présidence pour annuler la célébration. Des années plus tard, Abraham Lincoln fit de Thanksgiving une fête fédérale, arrêta une date définitive et entérina donc la chose.

5. À Thanksgiving, le Président gracie une dinde

Une tradition qui remonterait à l’époque de Lincoln, quand le fils du président implora son père d’épargner la dinde qui était destinée au repas de Thanksgiving. Malgré tout, ce n’est que bien plus tard que la chose est devenue officielle. Les avis diffèrent d’ailleurs à propos du président qui a officiellement gracié la première dinde. Pour certains ce serait Harry Truman en 1947 et pour les autres plutôt George Bush. On ne sait par contre pas ce qu’il advient de la dinde graciée…

Encore un truc qu’on ne comprend pas chez les Américains.

6. Le jour où on se gave

Les Américains consomment en moyenne entre 4000 et 6000 calories le jour de Thanksgiving.

7. La plus grosse dinde pesait 39 kilos

Dinde-zilla…

8. Thanksgiving donna naissance aux premiers plateaux TV

En 1953, la Swanson company, qui se chargeait de vendre des dindes aux Américains, commanda beaucoup trop de nourriture et dût gérer quelques 260 tonnes de restes le lendemain. C’est alors que Gerry Thomas, l’un des commerciaux de la boîte, eut l’idée de commander 5000 plateaux en aluminium pour conditionner les restes afin de les vendre, donnant ainsi naissance aux célèbres plateaux TV.

9. On célèbre même Thanksgiving dans l'espace

Les Américains peuvent parfois être à cheval sur les traditions. À tel point que ceux qui se trouvent dans l’espace au moment de Thanksgiving ne se privent pas pour le fêter aussi dignement que possible. Une tradition qui remonte à l’époque des premiers pas sur la Lune, quand Neil Armstrong et Buzz Aldrin consommèrent de la dinde lors de leur premier repas. Et tant pis si c’était en juillet.

10. Le temps s'arrête

Thanksgiving est donc très suivi aux États-Unis. Le jour J, les magasins ferment plus tôt, y compris une majorité de bars, les rues se vident et dehors, c’est le calme plat. Même dans les grandes villes. Le seul moyen pour trouver un peu d’animation, manger au resto ou boire un verre : se rendre dans les Chinatowns et autres Little Italy, où tout tourne généralement comme d’habitude.

C’est dinde non ?

Thanksgiving est une fête bien américaine, mais il existe des trucs qu’on croyait américains alors qu’en fait pas du tout.

Source : List25, Wikipédia, MSN