Alors, t’as envie de savoir, hein ? Et envie de savoir avant le terme. Avant aussi qu’un médecin puisse te montrer une photo claire du sexe du bébé. T’as envie de savoir tout de suite. Et bah ok, c’est pas tout à fait du jeu, mais on va quand même te prêter main forte avec des petites techniques pas piquées des hannetons.

1. Tu le portes comment, toi, ton gosse ?

Si tu portes le gosse vers le haut, c’est une fille ; si tu portes vers le bas, c’est un petit mec. Toutes les arrières-grands-mères qui ont exercé le doux métier de charlatan le disent et cela n’a aucun rapport avec leur Alzheimer précoce ou leur besoin irrépressible de dire des trucs pour faire leur intéressante avant de mourir.

Niveau de fiabilité : Plouf plouf.

2. Il bat comment son cœur ?

Moins de 140 BPM ? C’est un mec. Plus de 140 BPM ? C’est une fille. 120 BPM ? C’est un film sur le Sida.

Niveau de fiabilité : Rachmaninov.

3. Il y a des signes qui ne trompent pas

Acné, mamelons foncés, poils de jambes qui poussent sans arrêt, pieds froids, urine jaune pâle, nez épaté ? Pas de doute, c’est un mec.

Urine foncée, sein gauche plus gros que le sein droit, peau sèche, laideur et irritabilité ? Pas de doute, c’est une fille.

Niveau de fiabilité : Ah bah les filles elles sont chiantes même avant leur naissance, je sais pas si vous voyez le genre, ah ça, les gonzesses, hein…

4. Points cardinaux

Tu dors. Ton oreiller pointe vers le Nord : c’est un petit gars.

Tu dors. Ton oreiller pointe vers le Sud : c’est une petite fille.

Niveau de fiabilité : Si l’oreiller pointe vers l’Est, tu es enceinte d’un Gremlins.

5. Les rêves

Si depuis le début de ta grossesse, tu rêves régulièrement que tu es contrôleur des impôts à Niort, alors tu es enceinte d’un garçon ; en revanche, si tu rêves souvent que tu te transformes en pâte à tartiner de Marque Repère, tu es plus probablement enceinte d’une fille.

Niveau de fiabilité : Scientifique.

6. La grossesse elle-même

Si tu t’es fait inséminer artificiellement par un scientifique fou portant blouse blanche, rire sardonique et cheveux épais, le tout un soir de pleine lune, il est tout à fait probable que tu sois enceinte d’un garçon.

En revanche, si l’insémination a été réalisée dans des conditions d’hygiène exemplaires, par exemple dans une salle étanche de l’aéroport de Singapour, pas de doute : c’est une fille.

Niveau de fiabilité : De quelle couleur est votre liquide amniotique, madame ?

7. Les membres

Si au cours de la grossesse tu perds régulièrement ton bras gauche et que tu dois le ramasser en te contorsionnant, tu es probablement enceinte d’une fille.

En revanche, si c’est plutôt ta tante que tu perds au supermarché dans les 1641 premières heures de ta grossesse, il y a fort à parier que tu es enceinte d’un garçon.

Niveau de fiabilité : Attentifs ensemble.

8. Ta couleur préférée

Si, durant la grossesse, tu te prends d’un amour passionnel pour le bleu barbeau à tel point que tu repeins tout ton appartement, tes draps et même tes autres enfants en bleu barbeau, c’est très probablement que tu es enceinte d’une fille.

Mais si tu perds la vue et que ta couleur préférée devient plus justement le noir, c’est sans aucun doute que tu es devenue aveugle. N’hésite pas à aller voir un ophtalmo.

Niveau de fiabilité : Arc-en-ciel.

9. La musique

Si pendant ta grossesse le foetus se met à jouer du violoncelle à des heures indues avec une préférence marquée pour la musique baroque, c’est probablement un garçon. Si le foetus choisit au contraire de jouer de l’orgue, pas de doute : c’est une fille.

Attention, par contre, car si le foetus s’oriente plus volontiers vers l’harmonica diatonique, il peut s’agir d’un cas rare d’hermaphrodisme.

Niveau de fiabilité : Krisprolls.

10. Les opinions politiques

Si ton bébé vote à travers ton vagin le jour des Européennes et qu’un bulletin Jean-Christophe Lagarde sort de tes lèvres, il s’agit indubitablement d’un garçon. En revanche, si sa préférence va à la liste conduite par Francis Lalanne, tu vas accoucher d’une fille.

Niveau de fiabilité : Abstention.

Plus de surprise.

Source (super fiable) : Maman pour la vie