Il y a un truc génial avec les Balkany c’est qu’on n’a même pas besoin de les caricaturer pour se foutre d’eux, ils sortent suffisamment d’énormités et nous font vivre suffisamment de moments de grâce (cf. la sonnerie du tonton flingueur lors du procès) pour qu’on s’épanouisse dans la joie et la bonne humeur.

En l’occurrence, c’est une vieille vidéo datant de 2002 qui ressort depuis peu et montre une Isabelle Balkany au meilleur de sa forme : massée par un de ses employés (dont la fonction est d’être postier par ailleurs) qu’elle présente fièrement comme un « boat-people » au nom « pas possible » alors elle l’a d’abord renommé Maurice puis comme « c’était pas assez marrant », elle a finalement opté pour « grain de riz ». Le plus simple c’est encore que vous regardiez cette vidéo qui dépasse l’entendement.

1. "Jus de citron" pour son employé et ami d'origine chinoise qui travaille à l'accueil de la mairie et danse pour Isabelle quand elle s'ennuie

2. "Bol de Nesquik" pour son employé d'origine camerounaise chargé des finances publiques et apporteur de café attitré

3. "Poulet mafé" pour sa collègue des ressources humaines et femme de ménage d'origine sénégalaise

4. "Tajine" pour son meilleur ami revenu de deux semaines de congés à Marrakech

5. "Petit curry" pour sa bonne amie d'origine indienne responsable du service comptabilité et coiffeuse d'Isabelle pendant ses pauses

6. "Mes deux p'tits nems" pour évoquer les deux enfants de sa nounou/cuisinière/réflexologue d'origine vietnamienne

7. "Gouine amann'" pour Nolwenn, animatrice périscolaire et préparatrice de sandwich (dont la coupe de cheveux manque de féminité selon Isabelle, la renvoyant dès lors à une orientation sexuelle peu recommandable)

8. "Burritos" pour sa collaboratrice agente de voirie et très grande amie d'origine mexicaine qui la borde dans son lit tous les soirs

9. "Bouillabaisse" pour son cousin supporter de l'OM

10. "Moule au vin rouge" pour sa collaboratrice Martine, une Française bien de chez nous, sauf qu'il se trouve qu'elle a ses règles aujourd'hui

Avec Isabelle Balkany, on fait voyager nos papilles gustatives !

Evidemment tout ça n’a rien d’une phrase raciste.