Crédits photo (creative commons) : PIMboula

Pas facile de rebondir après la semaine qui vient de se passer. Ce lundi matin, les conférences de rédaction avaient un épineux problème à régler : comment continuer à vendre du sensationnel aux gens qui ont scotché pendant des dizaines d'heures sur nos directs et nos fils info pendant le siège de l'appartement de Mohammed Merah? Heureusement, les journalistes sont pleins de ressources et entre les marronniers et les vieux débats de sociétés insolubles, il y a toujours moyen de vendre du papier et du vent. Démonstration.

  1. La guerre Free Mobile/Orange qui va faire des victimes, c'est sûr
    Le duel PSG/OM étant particulièrement décevant cette année, les médias ont décidé de nous relayer des infos du genre : "Le réseau de Free Mobile serait tout pourri, selon certaines sources chez Orange." Magie du conditionnel.
  2. Les affaires DSK qui ont déjà fait des victimes
    L'agenda est bien fait : à quelques jours près, on ne reparlait pas des nouveaux rebondissements des aventures de DSK entre Lille et New York. Semaine chargée pour l'ancien Ministre, une aubaine pour des journalistes qui ont là un nouveau sujet d'union nationale : la vie de déluré de Strauss-Kahn. C'est dans les vieux pots bla bla...
  3. La présidentielle au Sénégal qui auraient pu faire des victimes
    La campagne en France, laissée en suspend, peine à redémarrer. Heureusement, il y a des élections dans le monde entier et des pays pour lesquels le changement, c'est maintenant. Bon... au Sénégal, c'est Macky Sall, ancien Premier ministre d'Abdoulaye Wade, qui est devenu Président.
  4. L'opposition de Sarkozy à la venue d'Al-Qaradaoui, grand méchant loup
    Youssef Al-Qaradaoui, 86 ans, serait l'un des plus influents prédicateurs de l'Islam, l'homme ayant ses entrées sur Al Jazeera et sur le site IslamOnLine et s'est toujours montré très open sur des idées très nouvelles telles que l'antisémitisme, le négationnisme ou les attentats-suicides. Pas d'amalgame avec le drame de Toulouse, évidemment...
  5. La question de retrait nucléaire, parce qu'on devrait tous en mourir
    Qu'est-ce qui a cartonné l'an dernier sur les chaînes infos? DSK (ok, on en remet une petite couche) et Fukushima. Tant que les séismes se produiront dans des pays qui n'ont pas de centrales (le Chili, le Mexique), ça n'intéressera personne. Relançons le débat sur le nucléaire avec le spectre d'une catastrophe inéluctable.
  6. La "légère" augmentation du chômage, mais presque une victoire
    "Les chiffres de ce soir manifesteront une amélioration de la situation avec une baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeurs. Cette augmentation sera assez modérée". C'est à dire que l'augmentation est en baisse. Mais ça augmente quand même. Bonne nouvelle, non?
  7. L'affaire Bettencourt qui n'en finit pas de finir
    Mise en détention provisoire de Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, voilà qui devrait remettre une bonne ambiance délétère dans une campagne à l'arrêt. C'est bien beau ces histoires d'unité nationale, mais ça encourage les gens à aller jouer aux boules plutôt que regarder les chaines infos. La France n'a pas besoin de ça.
  8. Le réchauffement climatique
    Une campagne présidentielle qui repart, un hiver polaire qui tombe dans l'oubli, allez, on tente le coup et on en remet une petite couche sur la question environnementale. Les journaux n'y croît pas eux-même et semblent attendre qu'un bon gros débat sur la sécurité s'installe, Nicolas Hulot ne se présentera plus maintenant, autant parler de la possible montée du FN.
  9. La Syrie
    Ah putain, on les avait complètement oubliés ceux-là! Quoi? Pas de changement? la population se fait toujours massacrer par les autorités? Ouf... on avait eu peur d'avoir raté quelque chose.
  10. La légalisation du cannabis
    C'est vrai que ça faisait longtemps. Jeunesse en perdition vs acceptation d'une réalité de fumeurs. On va se marrer. Ou pas.

Et vous, vous reprenez goût aux chaînes infos?