Vous ne l'avez pas vu venir, et pourtant, ça vous est tombé sur le coin du nez : ça y est, vous êtes un trentenaire confirmé, vous habitez avec une femme et y'a même un petit machin qui vous ressemble, qui traîne partout où vous êtes et qui pose pleins de questions. Qu'allez-vous répondre lorsqu'il vous dira "hey papa ! c'est quoi cette musique que t'écoutes, tu veux pas me la décrire en 10 styles précis, tu sais comme un article de Topito ". On est pas sûr qu'il utilisera ces mots, mais dans tous les cas, voilà ce que vous pouvez répondre :

  1. Le Rap East Coast
    Ça, c'est le rap préféré de papa, et de pleins de papas d'ailleurs. C'est celui qui vient de New York, la ville que Hulk et Iron Man ont sauvée. Les rappeurs de là-bas portent des pantalons trop larges pour eux (comme si toi tu te mettais dans celui de la voisine), des bonnets même quand c'est l'été, et des vêtements de sport alors qu'ils n'en font pas. Ils rappent vite et quand papa écoute ça, il bouge beaucoup la tête. Ils ont longtemps fait la guerre avec leurs copains de la West Coast. Souvent, ils sont tristes, et ils prennent de la drogue qui fait tomber leurs dents (non, n'en prend pas pour les tiennes, j'ai une autre technique). Les meilleurs de ce genre sont morts ou trop vieux. Y'a des petits comme toi qui essaient de faire comme eux, mais c'est comme les nouveaux épisodes des Tortues ninjas, c'est pas mal, mais ça remplace pas.

  2. Le Rap West Coast
    Dans les années 80, quand papa était tout petit, des jeunes gens de la côte d'azur de l'Amérique se sont groupés dans des voitures avec des filles toutes nues pour mettre de la musique très fort et fumer eux aussi des grosses cigarettes qui font ressembler à mamie. Ces gens là se regroupent dans des familles qu'ils appellent gangs, c'est comme une équipe de foot sauf que le jeu c'est de se tirer dessus dans la rue. Pour reconnaître de quel gang tu fais partie, tu as un signe de main bizarre comme si tu voulais faire des animaux sur le mur avec la lumière de la lampe.

  3. Le Rap Caillera
    C'est notre version à nous du Gangsta Rap qui vient du pays du Mc Do (où on ira ensemble un jour si tu bosses l'anglais). Il est fait par des jeunes gens pas contents contre la société, notamment les hommes politiques et les policiers. Ces gars-là, ils aiment bien se regrouper entre garçons dans des endroits tout noirs en fumant des grosses cigarettes. Quand tu vois leurs vidéos, tu as la fois très peur et très envie d'être comme eux. Ils disent souvent aux gens d'aller faire l'amour avec leur mère, mais ça veut pas vraiment dire ça, en fait c'est pour dire "laisse moi rapper parce que je le fais mieux que toi". Oui c'est un peu bizarre mais Bob l'éponge aussi c'est bizarre, donc laisse-moi parler.

  4. Le Rap Marseillais
    Celui-là, il est qu'a nous, c'est unique au monde. Il est fait par des gens qui mangent de la bouillabaisse et qui aiment l'Olympique de Marseille, tu sais l'équipe que Papa continue à supporter même s'ils sont nuls et qu'on dort devant les matchs. Souvent, ils sont considérés comme plus gentils que les Parisiens, pourtant eux aussi ils sont pas contents contre la société, mais eux, au lieu de crier très fort, et ben ils pleurent. Comme toi en fait. Les rappeurs marseillais, ils sont tristes que leur ville aille mal et qu'il y ait beaucoup de pauvreté, alors ils parlent de ça sur fond de piano en utilisant des mots qu'on est pas sûr qu'ils comprennent. Les chefs, c'est IAM, c'est même les meilleurs, mais comme des footballeurs ils auraient dû arrêter à 35 ans. Ils ont aussi des copains : Fonky Family (qui ont arrêté) et Psy4 de la Rime (qui auraient dû arrêter).

  5. Le Rap Alternatif
    Le rap, c'est souvent fait par des gens pauvres de banlieue, mais beaucoup écouté par des gens plus riches de centre ville (nous on est entre les deux). Un jour, ces gens ont voulu faire du rap aussi. Comme ils avaient plus d'argent, des disques (je t'expliquerai ce que c'est un jour) ils en avaient plein plein plein, donc ils connaissaient très bien tout le rap. Ils ont fait un rap pour eux, plus compliqué (les gens disent pointus ce qui veut rien dire) et moins énervé. Les gens qui aiment le rap, parfois ils disent que c'est pas du rap, et ceux qui font ce rap, ils disent qu'ils s'en foutent de pas faire partie de la famille du rap, alors qu'en fait c'est rien que des boudeurs qui voudraient bien avoir des copains méchants aussi. Papa, il pense que c'est du rap, et il a raison, parce qu'il a toujours raison.

  6. Le Rap Conscient
    Pour beaucoup de gens très embêtants, ce genre est le seul valable dans le monde du rap. Dans ce style, on se sert de la musique pour passer un message. Parfois les chansons ressemblent plus à des articles de journaux mal écrits qu'à des chansons, mais des fois ça donne super bien. Le seul truc très énervant avec ces gens, c'est qu'ils pensent que tous ceux qui ne font pas le même rap qu'eux sont des traîtres (comme Scar) qui se servent du rap pour faire des sous. Pourtant eux aussi font de l'argent avec leurs chansons... Ils aiment répéter qu'ils sont "vrais" et que les autres sont "faux", mais ils le disent tellement qu'on se demande quand est-ce qu'ils font de la musique.

  7. Le Rap Jazzy
    Le rap jazzy, c'est des types qui aiment bien la musique du temps d'avant, pas quand le monde était en noir et blanc, mais presque. C'était vraiment super avant, maintenant c'est n'importe quoi, surtout chez nous. En France, ceux qui font ça ressemblent à des gens qu'on croise dans les marchés bios, certains portent même des bérets (méfie-toi de ceux-là). C'est le rap qu'on aime bien dans les magazines chiants de maman (merci de les colorier d'ailleurs). Mais ils ne savent pas de quoi ils parlent, pour eux un rappeur est intelligent s'il porte des lunettes. Oui ils sont pas fut-fut dans les magazines de maman. Je te mets une vidéo de quand c'était bien :

  8. Le Dirty South
    Dans l'Amérique (on en a déjà parlé), il y a l'Est et puis l'Ouest, mais vu que c'est un pays très grand, ben les copains du sud, eux aussi ils ont voulu faire leur style de rap. C'est de la musique qui est plus faite pour danser et faire la fête que se plaindre de la société. Pourtant, eux aussi ils sont très pauvres, voire plus que les autres, mais ils préfèrent parler de clubs des strip-tease (des endroits ou peut voir la culotte des filles sans regarder sous leurs jupes, je t'ai vu faire) et de drogues rigolotes, que tu ne devrais jamais essayer, en tout cas pas devant moi. Papa a rencontré maman quand elle dansait sur une de ces musiques, et depuis il se demande tous les jours s'il a bien fait, mais maintenant t'es là, donc ça va.

  9. Le Grime
    En rap, les plus forts c'est les Etats-Unis, après y'a nous (profites-en, on est pas fort à beaucoup de trucs), et encore après y'a les anglais. Je sais que je t'ai déjà dit qu'en rugby, en foot et en cinéma, on ne doit pas les aimer, mais là c'est pas pareil. Ils ont inventé un style un peu bizarre. C'est du rap où on parle très très vite et où on comprend pas ce qu'ils racontent. C'est le seul rap que les grands avec des cheveux sales (oui comme ton cousin) et des chiens aiment bien. Mais rappelle-toi d'une chose, ce n'est pas parce qu'il y'a des "pas beaux" qui aiment une musique qu'il ne faut pas en écouter.

  10. La Fusion
    Ça, c'est comme si tu prenais les deux musiques préférées de papa et que tu les mélangeais. Mais si je mets tes Chocapics dans un hamburger, tu vas me détester, et pourtant tu aimes les deux, ben là c'est pareil, parfois. Parce que des fois aussi, c'est vraiment super, mais juste le temps d'un morceau ou deux. Y'en a qui ont fait que ça de leur carrière et résultat, plus personne ne les aime. Y'a qu'un groupe qui a réussi, mais comme Zidane, il a su s'arrêter à temps, je te mets une vidéo pour que tu comprennes.

  11. (bonus) Le Old School
    C'est de là que tout est parti, à cette époque même Papy était jeune. Au début, y'avait pas de méchants, pas de gentils, pas de style. On était tous potes comme dans Winnie l'ourson. Juste des gens contents de s'habiller en fluo, de tourner sur la tête et de porter des montres beaucoup trop grosses sur la poitrine. Tu entendras souvent "Ah c'était la belle époque". Mais en vrai, ceux qui disent ça, ils écoutent pas trop le rap d'avant, ils disent juste ça pour avoir l'air malin.

Bon t'as surement rien compris, mais ça m'a fait plaisir de te dire ça. Surtout n'oublie pas : le rap c'est comme le Rock 'n' roll et les Mangas : si tes parents aiment pas, c'est que c'est bien. Moi mes parents n'aimaient pas du tout que j'écoutais ça. Quand je te dirai que ton rap c'est que du bruit, continue, c'est que je serai déjà du côté des cons.

Crédits photo (creative commons) : Bernhard Benke