Il y a deux catégories de parents : ceux qui prénomment leur enfant avec des prénoms dits « classiques », et ceux qui ont un besoin viscéral d’être originaux, même dans l’orthographe du prénom. Pourquoi pas me diras-tu, chacun fais bien ce qu’il veut. Sauf qu’en vrai, non, stop, faut arrêter.

ATTENTION SPOILER : Ce top est humoristique, genre avec des petits bouts d’humour et de sarcasme dedans et tout. Ça croustille sous la dent, mais en vrai c’est pas méchant.

1. On arrive pas à les lire

Y a plein de lettres qui servent à rien, des doubles consonnes, des doubles voyelles parfois, ça donne un résultat hyper compliqué pour un prénom hyper simple à la base. Est-ce que la devise dans la vie de ces parents est de se dire « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? » Sûrement oui.

2. Ça ne te rend pas plus « original »

C’est pas parce que tu auras appelé ton gamin « Djonatthan » au lieu de Jonathan que ça te rend soudainement plus original et à la pointe de la mode, non non. Au pire, ça fait chier tout ceux qui parlent à ton môme, au mieux ça fait mentir les gens qui disent « ah oui, c’est joli comme orthographe ». C’est pas joli, c’est relou.

3. Ça ne rend pas non plus ton gamin plus « original »

C’est pas parce qu’il s’appelle « Floralysse » qu’il va inventer plus tard les tendances de demain, déso pas déso, ça sera pas le cas. Ça ne va pas le rendre différent, ça ne va pas le rendre unique, ça va juste lui foutre la honte à l’école.

4. C’est souvent moche

Non, orthographier le prénom « Emilie » en « Aymillye » n’est pas joli. Faut te faire une raison, on dirait juste un nom de bateau ou de médicament.

5. C’est pas comme si on manquait de prénoms

J’veux dire, on a quand même des bouquins énormes qui sortent chaque année avec les prénoms les plus courants ou les prénoms les plus bizarres dans le monde entier, mais toi tu te dis que c’est pas assez ? Franchement, tu cherches la petite bête là.

6. On a jamais vu un Djaizone devenir président de la République

Parce que les Djaizone préfèrent cramer des bagnoles et sécher les cours, c’est bien connu. Ne le conditionne pas déjà à sa future vie en lui filant un prénom avec une orthographe de merde, le pauvre.

7. C’est pas parce que c’est pas interdit que tu peux te lâcher non plus

Alors oui ok, il n’y a pas plus de loi qui interdit l’orthographe cheloue des prénoms, du moment que c’est avec l’alphabet latin et que ça ne lui portera pas préjudice. Mais est-ce que c’est une raison pour te lâcher ? Non, quand même pas.

8. C’est pas en s’appelant Clittorryne qu’elle va trouver un boulot plus facilement

Sauf si c’est pour faire de la pole dance (no offense pour les pole danseuses) ou pour devenir secrétaire médicale dans un cabinet dentaire au fin fond de la Drôme. Là, elle a ses chances. Pour le reste, c’est foutu.

9. On le sait que ton enfant est unique, pas besoin d’en rajouter une couche

Tous les enfants sont différents, pas besoin en plus de leur filer un prénom à l’orthographe douteuse pour qu’on fasse la différence. Surtout qu’au final, tous ses potes l’appelleront par son surnom, alors pourquoi se faire iech ?

10. Niveau administratif, c’est bien relou pour tout le monde

On va lui demander de répéter 4 fois l’orthographe de son prénom quand il devra remplir des papiers administratifs, et tu peux être certain qu’il y aura toujours une erreur, parce que le cerveau humain n’est pas capable d’entendre et de noter un mot qui comporte 27 lettres différentes et qui vont pas ensemble. Alors appelle-le Tom, comme tout le monde, ça facilitera les échanges.

Gros bisous à tous les Djaysons et les Loonaa de la terre. Et si vous ne savez pas comment appeler votre enfant, heureusement il existe ce quiz : quel prénom vas-tu donner à ton enfant ?