On en compte à peu près 64 millions rien qu’en France. Des chats, des chiens, des rats, des cochons d’Inde, des poissons, des serpents, des furets, des colombes… On kiffe nos animaux de compagnie. En moyenne un foyer sur deux en possède un. Irremplaçable remède contre la solitude, les animaux de compagnie nous apporte l’affection que la société nous a enlevé. Moins coûteux qu’un enfant et nécessitant une responsabilité de moindre mesure, on a une fâcheuse tendance à se rabattre sur ces malheureuses petites bêtes. Et bah croyez-moi c’est de la connerie.

1. Parce que c'est pas du tout écolo-friendly

On vous l’a déjà expliqué en long en large et en travers dans ce top en ce qui concerne les chats. Ces derniers sont de véritables bombes nucléaires poilues. Ouiiiiiii booooon j’exagère un peu mais entre leurs croquettes dégueulasses, leur litière dégueulasse et leurs jouets en plastique dégueulasse on peut pas dire que les animaux de compagnie aient un bilan carbone ultra optimal. Surtout quand ils conduisent des grosses bagnoles qui carburent au diesel.

Source photo : Giphy

2. Les animaux domestiques flinguent la biodiversité

Evidemment ce ne sont pas eux les responsables mais bien nous. Le marché de l’animal de compagnie a tendance à favoriser certaines espèces plus que d’autres, or nos animaux chassent et ont un impact sur les autres espèces. C’est comme ça que les chats ont éradiqué plusieurs dizaines d’espèces animales en quelques siècles rien qu’avec leurs petits crocs. C’est pas de leur faute les pauvres ils font juste leur boulot.

3. Ça va te coûter bonbon

On n’y pense jamais assez mais les animaux de compagnie peuvent vite coûter une blinde. Entre les vaccins, l’entretien, la bouffe et les petites surprises du genre pattes-cassées-parce-que-je-suis-tombé-du-balcon-au-3e-étage-parce-que-je-voulais-attraper-ce-pigeon, on dépense en moyenne entre 500 et mille euros chaque année pour soigner notre être cher.

4. Ils peuvent nous rendre malades

Les animaux, quels qu’ils soient, trimbalent des bactéries qu’on peut se récupérer malgré tout un tas de précautions. Alors bien sûr c’est assez rare et au vu du nombre d’animaux présents dans les foyers, il ne semble pas qu’on soit tous mourants pour autant. Quand ton chien te donne un bon coup de léchouille, c’est peut-être trop mim’s mais ça peut te coller des parasites dégueulasses.

5. Tu vas forcément être en galère pendant les vacances

C’est bien sympa d’avoir un animal chez soi tout au long de l’année mais quand vient le temps de partir en vacances, tu t’en cognes pas mal de ton bestiau. Problème : il faut que quelqu’un le garde. Si tu as des potes qui seront ravis de squatter ton palace pendant quelques jours, il arrive pourtant bien souvent que tu te retrouves en dèche de pet-sitter. Résultat des courses, tu vas te retrouver à payer une fortune un gars que tu connais pas pour qu’il se ramène 20 minutes par jour chez toi pour caresser ton chat sans aucune volonté.

6. La moitié des animaux de compagnie sont des poissons et c'est vraiment le sort le plus cruel qu'on peut leur réserver

Globalement, adopter un animal de compagnie c’est quand même le condamner à vivre sur une superficie assez limitée pour toute la vie. Un peu comme si on te foutait dans une chambre de bonne pour le restant de tes jours. C’est pour cette raison que les poissons rouges ont une taille aussi minus. Dans un espace naturel il serait dix fois plus grands. C’est moche.

Source photo : Giphy

7. Il arrive bien souvent qu'on les offre comme des cadeaux et ça c'est vraiment nul

Même si le droit change seulement depuis peu au sujet des animaux, on a encore tendance à les considérer comme des objets. De fait, ils ne méritent pas d’être « offerts » justement parce que ce sont des êtres vivants. D’ailleurs les associations qui recueillent des animaux abandonnés expliquent bien souvent que les parents qui offrent un chaton ou un chiot à leur gamine de huit ans se retrouvent à rendre l’animal parce que la gamine n’en veut plus ou s’en occupe mal. Si on entreprend d’avoir un animal, c’est pour le meilleur et pour le pire, on ne le rend pas parce qu’il est moche.

8. Il peuvent te tuer, littéralement

Et on vous avait déjà fait un top entièrement dédié à ce sujet, je vous assure c’est pas rigolo.

9. On projette une bonne dose d'affection sur nos animaux en espérant par anthropomorphisme que ce soit réciproque, alors qu'en fait non

En soi les animaux de compagnie ont plein d’utilités je vous le concède, mais le souci c’est qu’on interprète souvent mal leur comportement. On pense que notre chien est jaloux parce qu’on a un nouveau mec, on croit que notre chat est vexé, etc. En réalité il n’en est rien. Ce sont des sentiments humains qui ne concernent en rien les animaux et le fait de leur prêter ces émotions relève de l’anthropomorphisme. C’est à dire qu’on pense que nos animaux sont des mini humains plus poilus et qui payent pas d’impôts.

10. Personne ne te soutiendra quand tu seras en deuil après la mort de ton animal

Le deuil de l’animal de compagnie est une souffrance malheureusement incomprise par ton entourage parce que tout le monde s’en fout. Or, il y a à peu près 100 % de chances pour que tu vives ce moment de tristesse infinie quand tu t’engages dans une relation à long terme avec un animal (le podcast Mortel a abordé ce sujet et on vous invite vivement à l’écouter). Bref, tu vas en chier.

Source photo : Giphy