Être célèbre, c’est quand même le pied comme on disait dans les années 80 : on a de l’argent, des amis de façade, de la chirurgie esthétique, des portables gratuits dans des soirées et beaucoup de champagne. Le problème, c’est que ce n’est pas éternel la célébrité. Et quand elle part, à part s’y accrocher… Si, on peut toujours faire des trucs.

1. Soulja Boy a lancé une console à son nom qui dépouillaient d'autres jeux déjà existants

Le mec a donc vendu en 2018 une console de jeux vidéo, la SouljaGame, avec 3000 jeux préinstallés. Sauf qu’assez rapidement, on s’est rendu compte que ladite console était absolument identique à une autre, préexistante, fabriquée par une boîte qui s’appelle Anbernic. Sauf que Soulja Boy vendait sa console beaucoup plus cher que celle qu’il avait copiée. Du coup, il n’a pas fallu longtemps avant que Soulja Boy retire ses consoles de la vente. Dans le même temps, Soulja Boy a aussi vendu des fausses Apple Watch sous le nom de Soulja Watch : elles étaient envoyées de Russie et de Chine.

Crédits photo (creative commons) : Reed Kavner

2. Aaron Carter a fait semblant d'être victime d'une guerre de territoire entre boys band

En 2013, après une cure de désintox et une dégringolade dans les ventes, Aaron Carter s’était remis d’équerre au mois de juin en annonçant une tournée. Sauf que la veille de son concert à Boston, voilà l’ex-star Disney agressée par des fans de New Kids on the Block alors qu’il sort d’un resto. On lui crie : « Ici, c’est le territoire des New Kids. » Mafia.

Mais Aaron Carter, postant des selfies de lui amoché sur les réseaux sociaux, a répliqué : avec sa sixième dan de boxe thaï, il a bien déglingué les méchants et, s’il n’a pas porté plainte, c’est parce qu’il était trop viril pour aller rapporter. Gros titres : trop la classe. Sauf que tout le monde s’est foutu de sa gueule, y compris, d’ailleurs, son frère, un ex des Backstreet Boys.

3. Quand Coolio faisait une émission de cuisine

Un jour qu’il était lucide, Coolio a réalisé que sa carrière dans le rap était définitivement terminée. En revanche, il lui restait tout un pan de ses talents à explorer : la cuisine. Il s’est donc démerdé pour animer une émission sobrement intitulée Cookin’ With Coolio (Cuisiner avec Coolio) dans lequel il entendait cuisiner en disant des insultes bien senties, entouré de jolies filles. Dix épisodes sur sa chaîne YouTube qui se voulaient marrants entre hurlements sur les gens autour de lui et recettes inventives (notamment celle du poulet rébou). Pas énormément de vues.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Quentin Elias d'Alliage

Après la dissolution du groupe, en 2000, Quentin n’avait qu’une idée en tête : reconquérir le succès. Faute d’y être parvenu en France, il s’est envolé pour les Etats-Unis où il a enchaîné les petits boulots : strip-teaser, modèle pour des marques de slips et même participation à des films érotiques gays, tout en essayant de percer là-bas dans la musique (sans succès). Pour se maintenir en vie, il participait aussi à des émissions de téléréalité en France, notamment L’Ile des vérités sur NRJ 12. Eau de boudin : en 2014, Quentin est mort d’un arrêt cardiaque à New York sans avoir retrouvé le succès. C’est triste.

Crédits photo (creative commons) : Werldwayd

5. Cindy Lopes

Ancienne candidate de Secret Story, Cindy Lopes ne comptait certainement pas lâcher le filon de la célébrité qui permet de gagner de la thune sans en ramer une. Ok pour se foutre à poil dès qu’elle en avait l’occas’ (dans des courts-métrages ou des clips divers), elle a aussi fait des singles bien merdiques et a fini par collaborer avec Jacquie et Michel (merci à eux) avant de présenter des trucs à Beauvais. Pas avare d’idées, elle est déterminée à sortir avec Bigard et Lalanne un disque sur les gilets jaunes.

6. Allan Theo

L’ancien chanteur à minettes change de voie en 2007 : il commence à faire du rock et, pour se faire remarquer, sort un clip où il est à poil dans son appart et s’envoie de l’alcool et de la drogue à gogo. Sauf que personne ne le remarque. Qu’à cela ne tienne, il se dirige vers l’érotisme et signe même un contrat avec Dorcel. Las ! En 2015, comme tout ça ne marche pas trop, il rejoint Générations Boys Band qui espère rééditer l’exploit de Star 80 mais avec des gens plus jeunes et moins connus.

7. Mickaël Vendetta a essayé de jouer les DJ

l’ancienne plus grosse tête à claque du monde a remporté une ferme célébrités avant de s’improviser DJ (plus ou moins sans succès), de lancer une marque de fringues fermée au bout d’un an, d’apparaître dans les Anges et dans un clip de Francky Vincent. Il a aussi essayé de faire du stand-up. E-C-H-E-C.

Crédits photo (creative commons) : © Koffi Anipah

8. Daniel Ducruet

Ancien mec de Stéphanie de Monaco et habitué des paparazzi, il se trouve fort dépourvu lorsque son divorce est prononcé. Mais Daniel et son sourire à l’envers ne se découragent pas si facilement : avec son petit réseau, il se lance dans la chanson, se prend des bâches et ne sort finalement jamais d’album. Ensuite, il passe par la case téléréalité et décide, pour faire le buzz, d’empaffer un paparazzi sur le plateau d’une émission de feu-Delarue. Il a aussi publié deux bouquins que personne n’a lu et été condamné à de la prison.

9. Tara Reid

Bimbo miracle de la fin des années 90 enchaînant les succès dans les films pour ados, Tara Reid connaît un énorme ralentissement de carrière au tournant des années 2010 – elle n’a plius l’âge pour jouer les bimbos. Téléfilms, photos de nu… Elle s’accroche, Tara ! Avant d’accepter le truc le plus humiliant de l’histoire, à savoir jouer dans la série de films Sharknado en mode premier degré dans le seul but de rester un peu en haut de l’affiche (et sans doute pour payer ses impôts). L’autoparodie, c’est drôle quand on le fait exprès.

Crédits photo (creative commons) : Andrea Flannery

Tout est bon dans le cochon.