Etre une star, c’est pas toujours mérité. Certains ont tout hérité de leurs parents et ont pu accéder à la case célébrité avant même de passer par celle du talent. A l’inverse, d’autres sont partis de pas grand chose, et surtout sans parents pour les aider. C’est sûr que c’est pas du tout le même parcours de vie. Mais c’est possible quand même, regardez.

1. Steve Jobs

L’ancien patron d’Apple, mort d’un cancer en 2011, a été adopté à la naissance. Sa mère, américaine, l’a abandonné sous la pression de son père qui la menaçait de la déshériter si elle le gardait, parce qu’elle l’avait eu avec un syrien et qu’il refusait qu’elle épouse un non catholique. Heureusement, la famille Jobs l’a accueilli et élevé, et il a su se faire une place parmi les plus grands patrons de la planète.

Crédits photo (creative commons) : Matthew Yohe

2. Marilyn Monroe

On peut pas dire qu’elle ait eu une enfance facile. Marilyn Monroe a été abandonnée très jeune et est passée de famille d’accueil en famille d’accueil ou vivait chez des membres de sa famille. Sa mère venait parfois lui rendre visite, mais elle ne savait pas qu’elle était sa mère. Plus tard, elle a longtemps prétendu que sa mère était morte alors qu’elle était dans un institut spécialisé. Bref, c’est vraiment pas un début de vie idéal. On parlera pas de sa fin de vie, parce que c’est encore plus compliqué.

3. Malcolm X

L’homme controversé qui a combattu pour les droits des afro-américains a grandi dans un orphelinat. Son père est officiellement mort écrasé par un tramway, mais on soupçonne un groupe suprématiste blanc de l’avoir tué. Sa mère est tombée en dépression, et Malcolm et sa fratrie ont été envoyé dans un orphelinat. Des premiers pas dans la vie qui ont commencé à forger sa colère envers les américains blancs.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Michael Bay

Adopté, certes, Michael Bay, mais par une très bonne famille qui l’a envoyé dans l’école de l’élite d’Hollywood. On peut dire que ça l’a tout de suite mis sur les bons rails. Une bonne chose, finalement, parce que même si on se moque de lui pour ses explosions dans tous les sens et ses gros blockbuster qui font vendre du pop-corn, ils nous a quand même donné quelques films de légende.

5. Edgar Allan Poe

Fils d’une mère et d’un père comédiens, respectivement morts d’une pneumonie et de la tuberculose (en plus d’un peu trop d’alcool), l’écrivain/poète/dramaturge romantique a été adopté par un couple de riches négociants de tabac et d’autres produits issus des colonies. Il s’en est pas si mal sorti finalement, même si c’est pas bien drôle.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. LeBron James

L’un des tout meilleurs joueurs de toute l’histoire du basket a été élevé par sa mère, seule et âgée de 16 ans à sa naissance, jusqu’à l’âge de 9 ans. Après, il a vécu chez un coach de football américain pour avoir un environnement familial plus stable. C’est seulement quelques années plus tard qu’il se mettra au basket, pour finir par se faire remarquer au lycée. La suite, on la connaît, et c’est assez fou.

7. Gary Coleman

L’acteur qui interprète Arnold de Arnold et Willy a été adopté par un couple de la classe moyenne. Un fait plutôt cocasse quand on sait qu’Arnold et Willy raconte l’histoire de deux frères adoptés par un homme qui en avait fait la promesse à leur mère, sa domestique. Ce qui est beaucoup moins drôle, c’est que les parents adoptifs de Gary lui ont volé sa fortune gagné grâce à la série. Il a fait une dépression suite à ça, et la fin de sa vie sera beaucoup moins glorieuse.

Crédits photo (creative commons) : Off2riorob

8. Jack Nicholson

Pour Nicholson, l’histoire est un peu différente. Il a été élevé par ses grands-parents, persuadé que ceux-ci étaient ses vrais parents, et ignorant que celle qu’il croyait être sa sœur était en réalité sa mère. Il n’a appris la vérité qu’à 37 ans et n’a jamais su qui était son vrai père. Y’a de quoi devenir complètement fou.

9. 50 Cent

Pas de père. Élevé par une mère adolescente et dealeuse de crack assassinée lorsqu’il avait 8 ans. La vie de 50 Cent fait partie de celles qui démarraient très mal. Il est allé vivre chez ses grands-parents où vivaient déjà beaucoup de membres de sa famille et a commencé à traîner dans la rue, et à vendre de la drogue. Il sera arrêté pour avoir tenté de vendre de la cocaïne a un officier de police. Après quelques mois dans un centre disciplinaire, il se mettra au rap. C’est un peu plus sérieux quand même.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Eric Clapton

Celui qui est l’un des plus grands guitaristes et rockeurs de tous les temps n’a jamais connu son père. Sa mère n’avait que 16 ans à sa naissance, et il a été confié à ses grands-parents maternels. Sa mère se cassera peu de temps après au Canada. Comme Jack Nicholson, Clapton pensait que ses grands-parents étaient ses parents et que sa mère était sa sœur. Quand il a appris la vérité, ça a fait mal.

Orphelins, mais pas sans ressources.

Source : trend-chaser