On s'imagine que les gens connus ont eu des parcours tracés. Ce n'est pas le cas. Pour devenir une star, être fort en maths ne sert pas toujours à grand'chose. Ce qu'il faut, c'est de l'intelligence et de la ténacité. Et ça, ça ne s'apprend pas à l'école. Pour découvrir les belles histoires d’anciens cancres qui sont devenu.e.s des célébrités, et qui ont décidé de faire profiter de leur expérience à des élèves en difficulté, on se retrouve à partir du mercredi 1er avril à 20h55 sur RMC Story ! Et pour le premier épisode, ce sont Black M et Gad Elmaleh qui lancent l’aventure !

Top partenaire [?]

1. Michel Drucker a quitté l’école à 17 ans

Il n’a pas eu son bac et pourtant, aujourd’hui, il est un monument de la télévision et le seul être humain vivant à avoir personnellement connu Jules César. Et aussi les dinosaures. Et aussi le roi Arthur. Il a tellement connu tout le monde que bientôt il sera le seul invité dès qu’une personnalité quelle qu’elle soit mourra pour parler de lui, vu que tous les autres seront morts, eux.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

2. Lily Allen, 13 écoles et pas de bac

Virée 13 fois de l’école pour ses problèmes de comportement, Lily Allen a fini par laisser tomber les cours à 15 ans pour se faire embaucher dans un magasin de disques. En parallèle, elle a commencé à faire de la musique. Bon la suite, on la connaît.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Warner Music Sweden

3. Winston Churchill n'avait pas de bonnes notes

Askip son père lui aurait dit “Tes résultats scolaires sont une insulte à l’intelligence”. Pas ouf le daron, surtout que Winston dirigera par la suite le Royaume-Uni et pas dans la période la plus simple parce qu’il y avait légèrement une guerre à mener (et à gagner) contre les Nazis. Comme quoi ça ne sert pas toujours d’être le meilleur en maths.

4. Albert Einstein était très dissipé

On raconte qu’Einstein était dyslexique, étourdi et turbulent. Pas très aimé de ses profs, il était assez rétif au modèle scolaire. Sans doute le jugeait-il un peu trop total, ce qui explique pourquoi il a sorti des théorie sur la relativité restreinte.

Crédits photo (Domaine Public) : Photograph by Oren Jack Turner, Princeton, N.J.

5. Sylvester Stallone s'est fait virer de 14 écoles avant de percer

Avant de crever l’écran au scénario et en tant que star de Rocky, Sylvester Stallone a eu un parcours chaotique. Démissionnaire de ses études après avoir été viré de 14 écoles différentes, il est passé par la case « film érotique » avant d’enfin réussir à vendre son projet de film à un producteur avec le succès que l’on connaît. Nul doute qu’il en a profité aussi pour faire de la gonflette.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Michael Schilling

6. Jean-Michel Apathie a arrêté l'école à 13 ans

Avant de devenir commentateur politique et journaliste, Apathie a arrêté l’école à 13 ans pour travailler dans l’épicerie que ses parents tenaient. Ses profs ne croyaient pas qu’il pourrait s’extraire de sa condition. Mais il ne lâche pas l’affaire pour autant et passera finalement son bac à 24 ans avant de réussir son entrée en IUT de journalisme pour finalement faire en parallèle une maîtrise de droit et percer dans son domaine.

7. Il fallait voir le bulletin de notes de Senghor...

Leopold Sedar Senghor, immense homme d’Etat, intellectuel et poète sénégalais n’était pas à proprement parler un cancre : il a même été agrégé de grammaire. Mais j’ai eu l’occasion de voir son bulletin scolaire lorsqu’il étudiait en prépa à Louis le Grand dans la même classe que Pompidou. Et figurez-vous que Pompidou était a-do-ré de ses profs qui louaient son intelligence alors que Senghor enquillait les mauvaises notes et s’en prenait plein la tronche. Pourtant, le plus connu des deux à l’international n’est pas celui sur lesquels ses profs auraient parié.

Crédits photo (Domaine Public) : Roger Pic

8. André Malraux a tout laissé tomber pour devenir un génie

Il était nul en tout, Dédé. Nul en gym, nul en physique, cata en maths. Il a eu son certif’ parce qu’à l’époque on passait le certif’ et s’est fait recaler au lycée Condorcet. Et alors tant pis, il s’est jeté dans la vraie vie sans passer son bac. Et il aura tout fait : du trafic, des romans, des voyages, du communisme, du gaullisme, de la résistance et de la politique. Pas mal. Le personnel de Condorcet doit s’en mordre les doigts.

9. François Pinault méprisait les études

Il a quitté l’école à 16 ans et s’en félicitait. Pour, lui, les études, c’était un truc inutile et une perte de temps. Après ses années scolaires, il décide donc de se lancer dans le bois et finit par racheter Conforama, puis les magasins du Printemps, la Fnac et la Redoute. Aujourd’hui, il est l’une des plus grosses fortunes françaises et un collectionneur d’art averti. Le bois, ça mène à tout.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : S. Plaine

10. Jean Cocteau a raté 4 fois le bac

A priori, Cocteau était bâti pour réussir : enfant sage, aimant lire, tout lui réussissait jusqu’au jour où son père a eu la drôle d’idée de se suicider. Cocteau avait 9 ans : forcément, ça aide pas à aborder la vie avec sérénité. Dès lors, il commence à avoir de vraies difficultés scolaires. Il traîne dans les cafés, fait des conneries et est exclu de son lycée. A l’approche du bac, il ne révise pas et le rate. Il le ratera encore trois fois, publiant entre temps ses premiers recueils de poèmes qui lui vaudront la reconnaissance qu’on lui connaît aujourd’hui.

Crédits photo : Agence de presse Meurisse

Comme quoi, hein, c’est pas bien grave d’être nul en latin.

Maintenant, vous le savez : on peut galérer à l'école et tout de même réussir dans la vie ! C'est le message que vont faire passer d'anciens cancres devenus célèbres à des élèves en difficulté dans Les Cancres, la nouvelle émission de RMC Story ! Pour découvrir le premier épisode, avec Black M et Gad Elmaleh, ça se passe le mercredi 1er avril à 20h55 !