c’est pas parce qu’on est une star qu’on n’a jamais été un enfant qui accrochait des posters d’autres stars plus anciennes qui étaient trop au top au moment où on était enfant et donc pas connu sauf évidemment si on était un enfant star mais dans ce cas autant dire qu’on a 99% de chances d’être tombé dans la cocaïne ou l’alcoolisme depuis. TOUJOURS EST-IL que les petits coeurs admiratifs d’hier ont parfois eu la chance, en plus de devenir riches et célèbres, de pouvoir bosser avec leurs idoles et ça c’est quand même super quali comme expérience d’après le retour client.

1. Damso et Booba

Au début, c’était un hobby, c’est devenu une passion, et puis maintenant c’est une obsession : Booba a le chic pour se clasher avec tout le rap game qu’il a aidé auparavant. Dernière victime en date ? Damso : mais ce qui est marrant, c’est qu’au départ cette affaire était un conte de fée. Damso était absolument fan de Booba et a fini par devenir pote avec lui, puis par être produit sur son label. Jusqu’à ce que… Booba fasse du Booba.

2. Federer et Edberg

Le petit Federer se la pétait déjà un peu, mais son truc c’est qu’il se vivait déjà comme une idole du tennis. A 12 ans, ses idoles étaient en numéro 1 Stefan Edberg et en numéro 2 Pete Sampras. Or, Federer a réussi non seulement l’une des plus belles carrières de l’histoire du sport, mais aussi à bosser avec les deux : pendant deux ans, Stefan Edberg est devenu son coach. Et il a par ailleurs participé à plusieurs exhibitions aux côtés de Pete Sampras contre un redoutable duo composé d’Agassi et de Nadal.

3. Miley Cyrus et Joan Jett

Même si on ne peut pas dire que les deux jouent dans le même game, Miley Cyrus n’a jamais caché son admiration pour Joan Jett, icône du rock 70ies. Et cette admiration a fini par payer quand Cyrus et Jett ont fini par faire ensemble un duo des plus grandes chansons de la deuxième.

4. Beyoncé et Tina Turner

La personnalité de Tina Turner a toujours été une source d’admiration pour Beyoncé qui le répétait à longueur d’interviews. En 2008, sur la scène des Grammy Awards, Beyoncé a obtenu ce dont elle rêvait en faisant un duo avec son idole.

5. Britney Spears et Madonna

britney Spears a toujours été fan fan fan de Madonna. Et c’est en grande partie grâce à son idole qu’elle a pris une dimension iconique supplémentaire quand les deux ont commencé à bosser ensemble. En 2003, leur duo Me against the music est un énorme hit ; quant à leur baiser échangé, il aura une répercussion internationale.

6. Keira Knightley et Georges Clooney

Depuis le début de sa carrière, Keira Knightley répète à qui veut l’entendre qu’elle est une admiratrice forcenée de George Clooney et qu’elle rêve de tourner avec lui. Ce sera chose faite en 2005 dans le film La camisole de force produit par le mec qui boit du café plus vite que son ombre. Par contre, niveau échange, ça a été léger puisque, terrorisée, Keira Knightley n’aura échangé que des politesses avec l’ex idole des jeunes vieux.

7. Vincent Lacoste et Denis Podalydès

Vincent Lacoste se rêverait en James Stewart, mais il voudrait pour cela travailler avec le fleuron de la comédie française. Il a souvent répété en interview son admiration pour le cinéma des Podalydès et de Pierre Salvadori ; ça a fini par payer puisqu’il a pu jouer aux côtés de Denis Podalydès dans le dernier film de Christophe Honoré. Pas tout à fait une comédie, mais c’était l’occas’ de faire connaissance.

8. Le Forestier et Brassens

Le Forestier a appris la guitare en lisant des partitions de Brassens. C’est aussi comme ça, il le confesse, qu’il a enrichi son vocabulaire. Toujours est-il qu’au tout début de sa carrière musicale, Le Forestier a eu l’occasion de rencontre Georges Brassens et les deux hommes se sont bien entendus. A tel point que Brassens lui a à plusieurs reprises par la suite demandé de l’accompagner à la guitare pour des télévisions ou des concerts.

9. Salma Hayek et Oliver Stone

Salma Hayek n’est pas seulement la femme de François Pinault, c’est aussi une cinéphile accomplie même si on n’a manifestement pas les mêmes goûts. Toujours est-il qu’à force de crier sur les toits qu’elle rêvait de tourner avec Oliver Stone, celui-ci a fini par lui écrire tout spécialement un rôle pour le film Savages, sorti en 2012. Un rêve qui se réalise, c’est un beau roman, c’est une belle histoire.

10. Colin Firth et Woody Allen

Avant d’être choisi pour jouer dans Magic in the Moonlight, Colin Firth a dû batailler. Des années et des années qu’il essayait d’approcher Woody Allen, son idole cinématographique, pour que celui-ci lui écrive un rôle. Il a fini par être exaucé et n’était pas déçu du voyage, à l’en croire.

C’est beau l’amour.