Crédits photo (creative commons) : batintherain

Quels sont les critères pour faire d'une discipline un sport olympique digne de ce nom? Facile : il faut qu'on puisse s'en passer pendant 4 ans et qu'on prenne plaisir à regarder ça à la télé en gueulant après l'arbitre, l'organisation et l'insupportable injustice du sport avec véhémence, sans bien connaître les règles. Comme Christian Jeanpierre quand il a commencé à commenter le rugby. Un bon sport olympique, c'est celui pour lequel le commentateur n'hésite pas à appuyer sur la corde du chauvinisme. Petit florilège de ces sports pour lesquels on sait gagner et surtout perdre "à la française".

  1. Le Judo
    Une discipline qui se règle un peu trop souvent sur une histoire de pénalités complètement arbitraires ouvre les portes à un chauvinisme débridé de la part des commentateurs. Quand le Français est combattif, volontaire et pugnace, l'étranger (un Géorgien en général) est un pleutre qui cherche avant tout à gagner du temps. Quand il attaque, c'est une "fausse" attaque, et quand l’Étranger gagne, c'est le Judo qui perd. Voire le sport dans son ensemble.
  2. La Natation
    Les Américains, les Australiens et tous ces gaillards nourris au maïs font les malins avec les records du monde et leurs médailles? C'est sans compter sur nos petits Français, qui remportent ces compétitions individuelles grâce à leur esprit d'équipe (!). On rappelle systématiquement la somme de travail que représente un titre pour un Français, le nageur américain étant naturellement avantagé. Même si on ne sait pas trop pourquoi.
  3. Le Taekwondo
    Quand on chope une médaille, on ne dit trop rien. Mais à chaque fois qu'un représentant français se fait bouter de la compétition par un Coréen, on n'oublie pas de rappeler que le Karaté (voire la Savate) aurait certainement davantage sa place au programme des Jeux et que si ce sport imprononçable est là, c'est bien grâce à un gros bonnet coréen au CIO. L'arbitrage est globalement scandaleux, sauf quand le Français l'emporte, où là, c'est acceptable.
  4. L'Escrime
    La fée électricité n'est que rarement l'amie de la délégation française. Des touches douteuses qui ne nous profitent jamais (les touches françaises ne souffrant d'aucune contestation) et des adversaires bien souvent sur la défensive et, on le soupçonne, d'avoir des fleurets plus longs. Alexandre Dumas, il est français, non? Pourquoi on n'a pas d'office toutes les médailles?
  5. La Gymnastique
    La Conspiration de l'Eurovision se met en branle, et les votes des juges s'orientent naturellement vers l'est de l'Europe. Voire carrément à l'Est quand il s'agit de filer des breloques à des Chinois formés par des entraîneurs tortionnaires depuis l'âge de 3 ans. En France, on ne gagne pas, mais on s'entraîne avec humanité. Oui Môssieur. On a pas encore d'excuse pour une éventuelle moisson de médailles américaine, mais on va trouver (dopage, pression diplomatique, changement de sexe... les options ne manquent pas).

Et vous, vous trouvez aussi qu'on s'est fait voler en aviron?