Les années 90 c'est bien sur les Minikeums, les To Be 3 mais aussi tout pleins d'événements sportifs inoubliables. Entre la victoire des bleus en 98 et le sacre olympique de Marie José Perec, retour sur une décennie de joies, de larmes et d'exploits français. Parce que comme dirait Thierry Roland, "Après ça, on peut mourir tranquille".

  1. L'équipe de France de football championne du monde : 1998
    Surement le plus bel exploit du sport français à ce jour. Une équipe décriée, un sélectionneur moqué et une confiance en berne à la veille de ce mondial 98. Aimé Jacquet trouve pourtant l'alchimie parfaite pour mener ce groupe black-blanc-beur jusqu'à la finale de cette coupe du monde à la maison. La suite tout le monde la connait : une victoire 3-0 face au Brésil, deux coups de tête de Zizou, 1 million de personnes sur les Champs Élysées et une Une de l'Équipe qui résume tout : "Pour l'Éternité". Inoubliable.

  2. La Demi-finale coupe du monde de rugby, France-Nouvelle Zélande : 1999
    Les bleus sont au plus mal à la veille de cette coupe du monde 99 en Angleterre avec une seule victoire lors du tournoi des 6 nations. Le XV de France arrive tout de même à se hisser en demi-finale et doit se coltiner la meilleure équipe du monde : la Nouvelle Zélande. Les blacks sont ultras favoris, mais la France sort un match de mammouth, passe 31 points en seconde mi-temps et remporte la partie grâce au plus bel exploit du rugby français. L'histoire aurait pu être encore plus belle, mais l'Australie remporte la compétition. On s'en foutait presque tellement on avait vribé avant.

  3. Le Combat Holyfield-Tyson : 1997
    Peut être le combat le plus célèbre de tous les temps avec celui de Ali à Kinshasa. Nous sommes en juin 1997, Mike Tyson prend sa revanche face à un Holyfield qui l'a battu un an plus tôt. Le combat est bourré de mauvais gestes, les deux boxeurs s'envoient des coups de boules de tous les cotés. Lors de la troisième reprise, Tyson craque et mord l'oreille d'Holyfield. Le combat continue, mais Tyson récidive quelques minutes plus tard et arrache un bout de l'oreille de son adversaire. Le match est stoppé, Tyson est en transe et veut en découdre avec la terre entière. Il sera finalement condamné à verser un million de dollars à Holyfield. Une oreille qui coûte cher.

  4. La mort de Ayrton Senna : 1994
    Ayrton Senna, pilote talentueux à la gueule d'ange est une véritable idole au Brésil dans les années 90. 65 pôles positions, 80 podiums et 41 victoires au compteur avant ce fameux 1er mai 1994. Ce jour là, au septième tour du Grand Prix d'Italie, Senna perd le contrôle de sa monoplace et viens s'encastrer dans un mur à 210km/h. Le brésilien succombe de ses blessures et provoque un immense émotion dans le monde entier. La formule 1 ne sera plus jamais comme avant.

  5. L'OM champion d'Europe : 1993
    À jamais les premiers. Le 26 mai 1993, l'Olympique de Marseille de Didier Deschamps remporte la prestigieuse Ligue des champions sur une tête du défenseur Basile Boli. Une victoire 1-0 face au Milan AC suffit au bonheur des Olympiens. L'OM reste à ce jour le seul club français à avoir remporté la coupe aux grandes oreilles. Et nous ce jour là, on en a pris une bonne.

  6. La Dream Team USA championne olympique : 1992
    Le tournoi olympique de basket des JO de Barcelone voit émerger la plus belle équipe de basket de tous les temps. Le Team USA baptisée "Dream Team" compte les meilleurs joueurs du monde dans ses rangs : Pippen, Magic Johnson, Malone, Robinson et bien sur Michael Jordan. Les Américains survolent la compétition et remportent le tournoi en étrillant la Croatie en finale (117-85). On n'a jamais vu mieux. Les Harlem Globe Trotters en vrai.

  7. La Victoire de la France en Coupe Davis : 1991
    L'équipe de France de tennis 91 est coachée par un tout jeune entraîneur, un certain Yannick Noah. Les bleus affrontent en finale les États-Unis de Pete Sampras et André Agassi. Les Américains sont ultras favoris et remportent le premier point grâce à Agassi. S'en suit un improbable retournement de situation dans un palais des sports surchauffé. Forget offre le point décisif, la France s'impose et la fête peut commencer sur l'air du désormais (tristement) célèbre Saga Africa.
  8. Le Record du monde de saut en longueur : 1991
    Les championnats du monde de Tokyo resteront comme les plus relevés de l'histoire de l'athlétisme moderne. Le concours de saut en longueur qui oppose Powell à Carl Lewis est stratosphérique. Powell va chercher le record du monde (8,95m) sur son dernier essai et décroche le titre mondial au terme d'un final épique en s'envolant littéralement. Un record qui tient toujours 22 ans après.

  9. Première victoire de Lance Amstrong au tour de France : 1999
    Ce tour de France 99 va voir émerger un jeune coureur américain miraculé : Lance Amstrong. Ce dernier survole (déjà) la course et s'impose à Paris avec une facilité assez déconcertante. Amstrong remportera 7 grandes boucles d'affilées avant de tomber pour dopage. L'histoire était trop belle.

  10. Titre olympique de Marie José Perec : 1992
    Perec aborde ces JO 92 avec la meilleure performance mondiale de l'année en poche. En finale olympique, elle court dans le même couloir que Colette Besson, dernière médaille d'or française sur 400m. Les spécialistes y voient un signe. Marie Jo aborde la dernière ligne droite en deuxième position et sort un finish de dingo pour aller chercher le titre, explosant au passage son record personnel. La légende est en marche puisque Perec remportera deux nouvelles médailles d'or à Atlanta 4 ans plus tard.

  11. Bonus

C'était y'a longtemps, mais c'était bon...

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :