Va savoir pourquoi, en France quand on évoque la cuisine japonaise, on pense immédiatement sushi et soupe miso. C’est un peu comme si un étranger te disait que les Français avalaient des cuisses de grenouilles et des escargots à tous les repas. Top 10 des vraies spécialités made in Japon qui défoncent.

1. Les Takoyakis

Si comme nous tu as fait japonais en LV2, tu sais que Takoyaki signifie littéralement « pieuvre grillée ». Par contre ce que tu ignores, c’est que c’est la meilleure façon de te cramer la langue et tout ce qu’il y a autour (sauf les dents, les brûlures de molaires sont quand même rares). Cette spécialité d’Osaka ressemble à des boulettes de pâte à crêpe fourrées au poulpe. Elle est servie limite bouillant, sans doute pour éviter que tu ne te jettes goulûment dessus comme un morfal.

#takoyaki #ocmarketnight #delish #yummy #foodie #gottahaveit #musteats #musttry #foodporn

A post shared by Crystal Marie (@foodieaddict_adventures) on

2. Les Senbeis

Pour une fois dans la cuisine japonaise, tu vas goûter une spécialité qui ressemble à quelque chose de connu. Le Senbei se présente comme une galette de riz gluant grillé (ou cuite au four) et se consomme comme encas entre deux repas, soit sucrés (à la pomme), soit salés (au soja, au poivre, à la crevette…). Pour faire local, tu peux recouvrir ton Senbei d’une feuille de nori : celle qui entoure habituellement les sushis. Ça n’a pas vraiment de goût, mais les Japonais trouvent ça tellement plus classe.

3. Les Ramens

Sans le savoir, tu es sans doute déjà un adepte de cette spécialité sino-japonaise. Sino, parce qu’elle a été importée de Chine au XXème siècle. Et japonaise parce que ce plat est tellement populaire dans le pays, qu’une chaîne de restauration rapide spécialisée dans les Ramens s’est lancée dans les années 70 pour concurrencer l’arrivée de Mc Donald. Le Ramen, c’est des nouilles de riz (what else?) que l’on plonge dans un bouillon composé de vrais morceaux de poisson ou de viande. Un peu comme toi et tes pâtes lyophilisées à 1€ achetées au Super U, accompagnées de son sachet en poudre qui pique.

4. Les Taiyakis

Un Taiyaki, littéralement « dorade cuite », est un gâteau japonais en forme de … dorade, ou de poisson si tu n’y connais rien en aquariophilie. La plupart du temps, il est fourré avec une pâte sucrée aux haricots rouges appelée « anko », mais peut aussi être garni de crème au chocolat, de fromage ou de glace. Yummy !

5. Les Okonomiyakis

Cette spécialité typiquement Japonaise est un croisement à mi chemin entre la pizza, la tourte, l’omelette et le pancake. Pour faire simple, l’Okonomiyake c’est de la pâte sur laquelle on ajoute à peu près tout ce qu’on souhaite, du moment que c’est haché en très petits morceaux. D’ailleurs, la plupart des restaurants proposent de composer soit-même ses okonomiyakis à l’aide d’une plaque chauffante (teppan) intégrée à la table. Sympa, mais tu sens quand même vite la graille.

OMG! Okonomoyaki!!! #tanhamc #okonomiyakistyle

A post shared by Tanhamc (@tanhamc) on

6. Les Gohei Mochi

Ça te tente une glace au riz ? Le Gohei Mochi c’est un gâteau de riz grillé, servi sur un bâtonnet de glace. Les Japonais y ajoutent tout un tas de saveurs en assaisonnement, mais très honnêtement, ne te sens pas obligé. Cette spécialité est très populaire dans la région de Nagano, moins dans le reste du pays. C’est con parce que c’est super bon.

@?? ????? ???? 250? ???????? ????? #goheimochi #sweets (?) #instafood #travelfood #ricecake

A post shared by Iori Iijima (@iori_i) on

7. Le bœuf de Kobe

Non pas comme le basketteur… Le bœuf de Kobe a la réputation d’être le meilleur au monde. Le Signature de Mc Do à côté (on a les références qu’on peut se permettre), c’est de la semelle de tong (des tongs tout court en fait). Pour obtenir une viande aussi tendre, les vaches seraient traitées comme des VIP avec massages, musique relaxante, et siffleraient même de la bière pour améliorer le goût de leur chair (mais faut pas leur dire). Résultat : c’est super bon, mais c’est pas donné… mais c’est surtout super bon. A toi de trancher.

#pasdelacasa #restaurantpeasons #boeufdekobe

A post shared by Frédéric Guillon (@fguillon) on

9. Les Karaage

Le KFC c’est surfait, au Japon préfère le Karaage : une technique de cuisson dans laquelle les ingrédients préalablement découpés en petits morceaux et marinés dans de la sauce soja, du gingembre et de la farine de blé, sont frits dans un bain d’huile. Ouais un peu comme des tempura, mais en, encore meilleur. Au passage, les Karaage se marient très bien avec une petite bière bien fraîche.

??.???????? #??????? #???????

A post shared by mocchi_p (@mocchi_p) on

10. Le KatsuKaré

Tu aimes le porc pané ? Tu aimes le riz ? Tu aimes la sauce curry ? Tu vas adorer le katsukaré, un plat très populaire au Japon, car pas cher en plus de pouvoir le personnaliser en fonction de tes goûts (choix de la viande, des épices et des accompagnements). C’est notamment le plat préféré des businessmen qui se retrouvent après le boulot… pour parler boulot.

Après ce top, interdiction de commander des brochettes au fromage à ta prochaine virée au restau japonais.