Le Danemark, ce n’est pas seulement un pays pas très loin avec une langue bizarre et une ville où l’on fume des joints. C’est aussi une gastronomie parmi les plus complètes d’Europe du Nord et énormément de chefs étoilés. La gastronomie danoise envoie du lourd, même si elle tourne surtout autour du porc frit et des harengs fumés. On peut en faire des choses, avec du porc frit et des harengs fumés, croyez-m’en.

1. Les plies de Skagen

Héritage d’une tradition de fête à Skagen, les carrelets (ou plies) de la région sont servis accompagnés de canneberge compotée, d’airelles ou de groseilles. Sauce sucrée pour poisson grillé, c’est évidemment délicieux.

2. L'anguille roulée

Il s’agit là d’un des plus anciens plats du Danemark. On dépouille l’anguille, puis on la farcit avec des oignons hachés et on l’assaisonne. Roulée, elle est ensuite bouillie dans un tissu et servie coupée en tranches avec des patates. Un genre de fish & chips sans panure et en plus nordique. Sisi, je vous assure, on peut faire l’analogie.

3. Ølben

Ce plat du XVIIIe siècle est constitué de côtes de porc marinées pendant une journée dans de la saumure avec des épices et de la bière. Sucré salé, super goûtu, il est évidemment bouffé, comme presque tout le reste au Danemark, avec des patates.

4. Le Pramdragergryde

Genre de pot au feu local dans lequel on trouve pèle-même du porc, du bœuf et plein de légumes, le tout qui mijote pendant des plombes dans une marmite en fonte et qui est tellement bon que ça te donne envie d’apprendre à parler danois même si c’est super compliqué pour pouvoir le prononcer correctement et en ravoir plus facilement.

5. Solæg

Ce vieux plat consiste en un œuf cuisiné dans les épluchures d’oignon, placé dans de la saumure pendant trois semaines et assaisonné un peu comme un tartare (moutarde, tabasco, vinaigrette). La meilleure façon (et sans doute la plus chiante) de cuisiner les œufs.

Æggearvestykket gør sin sølvting! #blåjul #solæg #gastromandjul #onebooktorulethemall

A post shared by Gastromand.dk (@gastromanddk) on

6. Le Sakkuk

Sorte de plat du dimanche, le sakkuk est un gratin de patates servi avec de l’agneau, du porc, de la moutarde et du sirop. Et ça vaut le kukk de goûter.

7. Les crêpes d'Æro

La ville d’Ærø a pour tradition la confection de crêpes très épaisses car garnies de levure lors de leur préparation. Servies avec du miel ou du cidre, elles ont le mérite de ne pas participer au débat de savoir si les crêpes sont normandes ou bretonnes.

8. L'omelette de Fionie

Ok, c’est pas révolutionnaire, c’est une omelette. Oui, mais elle est servie sur du porc grillé avec du pain de seigle et de la moutarde. Ce qui est quand même mortellement bon et vaut bien une entrée.

9. Le hareng à la Sijaellandaise

On dit de cette spécialité qu’elle est vieille de 100 ans. Évidemment, dedans, y’a du hareng placé dans de la saumure pendant de longues années et servi avec du pain. Patience et longueur de temps font plus que truc super compliqué dans la recette.

10. Le smorrebrod

Inventé à Copenhague, le smorrebord est en fait un genre de sandwich toasté : on fout un plat traditionnel sur un morceau de pain et on le sert pour bouffer rapidement. On peut donc se faire un smorrebord aux crevettes ou au porc salé, ou au hareng, ou… Vous avez compris le principe.

11. Le Sol over Gudhjem

Un pain de seigle. Du hareng fumé. De la ciboulette. Du jaune d’œuf. Une tuerie. Pas besoin de verbe.

#solovergudhjem The Jusse Way ??#kærlighedtilmad #theloveforfood

A post shared by Josefine Passer (@josefinepasser) on

12. Gudhjemmadyppa

Du bacon servi avec une petite sauce aigre-douce et accompagné de morue bouillie. Terre-mer, on revisite, tout ça tout ça. Très Top chef cette histoire. D’ailleurs, comment on dit top en suédois ? Et chef ? Je pose des questions existentielles.

13. Les Wiernerbrod

Le nom ressemble à celui de nos viennoiseries et c’est normal puisque c’en est. Elles sont fabriquées à partir de pâte feuilletée et de pâte d’amandes, sont rehaussées de cardamone, de cannelle ou de noix de pécan, et se trouvent dans toutes les boulangeries danoises. On en bouffe à 4 heures comme, parfois, au petit déjeuner. Des viennoiseries, quoi.

14. La platte

Buffet froid. Grande assiette genre brunch avec harengs, poissons, pâté, viande, fromage, tout le toutim. Pratique quand on n’a rien pour faire chauffer sa bouffe ou qu’on est un gros glandu qui a la flemme de vivre.

15. Le kransekage

Gâteau typiquement danois et donc imprononçable, il est traditionnellement servi le jour de l’an. Le truc est constitué d’anneaux sablés qui s’entassent en pyramide avec de la pâte d’amandes. C’est très bon. C’est très gras. C’est du coup doublement très bon.

16. Le stegt flæsk med persillesovs

Du porc croustillant et frit, baigné dans une sauce au persil, avec du lard et des patates. On ne peut pas parler de plat détox, mais on peut se remonter le moral un dimanche matin quand on a fait le trop plein d’aquavit avec. Il faut savoir apparier le plat à l’occasion.

Er det FOR simpelt? Eller skal vi ha det i måltidskasserne? #stegtflæskmedpersillesovs JA=like

A post shared by Skagenfood (@skagenfood) on

J’ai mal au ventre.

Sources : VisitDenmark, Copenhague.org, Biba