1

Non, on ne faisait pas que chanter Jésus revient. D’ailleurs on ne le chantait pas. Okay, c’était peut-être pas l’activité la plus badass qu’il t’ait été donné de faire pendant ton enfance, et tu flambes plus souvent en société sur tes huit ans de kung fu que sur ton assiduité au catéchisme. Mais en vrai c’était beaucoup plus marrant que prévu, et t’en gardes quand même un bon souvenir.

1. Le moment ou tu bouffes l'ostie et tu trouves ça trop cool

C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle tu as fait ta communion, devant celle de recevoir des cadeaux. Heureusement, d’ailleurs, vu que tu n’as reçu qu’un missel ripou. Ce n’est que de nombreuses années plus tard que tu admettras enfin que ça a un goût de carton.

2. Les débats "Dire des gros mots est-ce pêché ?"

Ainsi que « Dieu nous voit-il loucher sur la copie du voisin ». Hypothèse qui nous filait un peu les chocottes mais ça allait, parce que vous aviez surtout retenu que Jésus aimait bien les gosses et que le paradis c’était no problemo pour les moins de dix ans.

3. T'as connu un prêtre super marrant

Il a intégré une batterie et une basse dans l’orchestre de la paroisse, a sa propre version plutôt épique de l’Evangile et fait souvent des blagues, même de cul. Et il aime bien les jeunes. Tu l’imaginais pas vraiment-vraiment consacrer sa vie à Dieu, mais t’es content qu’il soit là.

4. La mère un peu flippante qui t'incite mourir en martyr comme Sainte-Blandine

Parce qu’il ne faut pas oublier, les enfants, que Blandine avait seulement 12 ans quand elle s’est faite dévorer par les lions. Vous en feriez autant pour notre Seigneur ? Comment ça, non ?

5. Les calendriers spécial carême, avec une bonne action à faire par jour

Qu’on devait remplir tous les soirs avec application jusqu’au mercredi suivant. Et dont on inventait chacune des cases avec précipitation cinq minutes avant que le cathé ne débute. « Ah ouais je vais dire que j’ai bien écouté en cours, c’est bien ça. »

6. Les coloriages de Jésus et ses apôtres

Encore plus cools sous la forme de guirlandes en papier de personnages qui se donnent la main. Il y avait aussi l’atelier crèche en pâte à sel, et les colombes de la paix en strass. Ya pas à dire, c’était un truc d’artistes.

7. Quand tu te dis que Jésus est vraiment un ouf

Tellement que tu te verrais bien entrer dans les ordres, juste histoire de voir la lumière et de pouvoir discuter avec lui de temps à autre. C’est vrai, quoi, le mec est beaucoup trop cool, un amour. Genre il kiffe tout le monde sans distinction, et il a des supers pouvoirs. Et même, il se sacrifie pour sauver le monde. Rep à ça, Spiderman.

8. Tes tentatives de rébellions à trois balles

Oui, aussi, parfois, ta foi faiblit. Et ces histoires de prière, d’adorer le Seigneur et de te faire pardonner pour tes pêchés, tu trouves ça un peu trop pour tes frêles épaules. Du coup, comme t’es un thug, tu joues à la game boy pendant la messe. Discretos, quand même.

9. Les prières à apprendre par cœur

Et donc les moments où tu fais du play back sur les prières parce qu’en vrai tu n’as pas suivi de tout et tu connais pas les paroles. Et les signes de croix faits un peu n’importe comment jusqu’au jour où tu maîtrises le bail et où tu te sens super fier.

10. Parce qu'en vrai, parfois, t'as l'impression de faire partie d'un gang

En plus de la gestuelle, il y a les rassemblements et les chants vibrants, main dans la main. Et les rites de passage (ouais on appelle ça le baptême ou la communion). Et parce que les gens de ta classe qui n’y vont pas vous regardent un peu comme une secte chelou quand vous parlez de la prochaine veillée des Rameaux jeudi prochain, ramène des bougies Kevin.

Et toi, c’était comme ça aussi ?


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :