bart

Il faut bien le reconnaître, l'Education Nationale, en dépit du dévouement et de la qualité des femmes et des hommes qui y œuvrent, est quand même un joyeux nid de gauchistes. Et il arrive qu'un étudiant aux idées plutôt conservatrices se décide, souvent par accident, à passer le concours pour enseigner. Pas forcément repéré à l'oral, il passe entre les mailles du filet et se retrouve dans une salle des profs de collège, au milieu d'individus barbus et syndiqués et de jeunes femmes sans serre-tête encartées au PS. La vie n'est pas bien marrante pour les profs de droite, surtout qu'on les repère tout de suite.

  1. C'est le seul qui lit Le Figaro en salle des profs
    C'est même lui qui le ramène quand l'exemplaire du CDI a servi d'essuie-tout quand un autre prof a du changer la cartouche d'encre de la photocopieuse.
  2. Il n'a pas de veste à coudières
    Non, il ne l'a pas laissée chez lui pour la laver, IL N'EN A PAS. DU TOUT.
  3. Il enlève des points pour les fautes d'orthographe, alors qu'il n'est pas prof de français
    T'aurais pu accrocher le 5/20, t'as eu 4,5 parce que t'avais écrit en haut de ta feuille "Devoire de mathe". Depuis, tu l'appelles "le nazi".
  4. Il n'est jamais en grève
    Il a juste pris un arrêt maladie en mai 2012, quand Hollande a remporté le second tour.
  5. Quand on lui donne un mot des parents, il lève les yeux au plafond
    et dit entre ses dents "culture de l'excuse..."
  6. Il vouvoie ses collègues
    Le tutoiement d'emblée, c'est un truc de socialiste. Parfois, il vouvoie aussi ses élèves.
  7. Lors d'un conseil de classe, il a qualifié le proviseur de "soixante-huitard"
    Et le prof de techno de "jongleur".
  8. Il a un buste de Marianne dans sa salle de classe
    Et un portrait de De Gaulle. Pour un prof de musique, c'est quand même particulier.
  9. Il n'accepte pas le principe de "un livre pour deux"
    Et quand on lui a parlé du poids des cartables, il a parlé de "nivellement par le bas des colonnes vetébrales".
  10. Il répète souvent "C'est pour vous, moi je m'en fiche, je l'ai eu mon brevet !"
    Quand il est très énervé, il dit "Certificat d'Etudes" alors qu'il n'a pas 30 ans.
  11. Il fait l'appel
    Et il faut répondre "présent", pas "mouais", "chuis là", ou "ici!"... non, on dit "présent", sinon il répète le nom de famille plus fort.
  12. Il écrit régulièrement à l'Académie pour que les primes soient calculées en fonction de la réussite des élèves
    Mais comme il n'est jamais en grève, l'Académie s'en fout.
  13. Il parle beaucoup (trop) de Jules Ferry
    La dernière fois, c'était pour évoquer l'idée d'imposer des uniformes aux 4ème
  14. Il n'aime pas du tout le mois de mai
    Un mois de jours fériés, de manifs en tout genre, un mois où on accepte qu'on ne finira pas le programme, le symbole d'un 3ème trimestre torché à la va-vite, parce qu'on pense déjà aux 2 mois de vacances... Ce n'est pas la Pentecôte qu'il fallait sucrer, c'est tout le mois de mai !
  15. Il a débuté, comme tous la plupart de ses collègues, en banlieue
    C'était dans les Yvelines, dans un genre de cité en périphérie de Versailles, près d'une forêt domaniale, entre un centre équestre et un golf. Il y a appris les règles de la rue. Et ça a contribué à le construire.
  16. Il n'est pas en couple avec un(e) autre prof
    C'est déjà pas évident de trouver un prof de droite... alors faire que deux se rencontrent, c'est carrément impossible.

Et vous, vous en avez vu en vrai des profs de droite ?