Il ne faut pas croire ce que vous lisez sur les forums de future maman : c’est pas parce que BB1* est en route qu’il n’y a plus que le gygy** qui peut toucher la vuvu***. Voici donc les bonnes raisons de vous y mettre, parce que ce serait con de s’arrêter en si bon chemin.

* Premier bébé** gynéco*** chatte

1. Vous en avez envie

Et si vous avez tous les deux envie de faire l’amour pendant la grossesse, c’est une super bonne raison de le faire. En vrai, c’est même la seule bonne raison, mais dans les articles Topito on est obligés de mettre plusieurs paragraphes, c’est le backoffice qui veut ça, on ne contrôle plus rien le backoffice décide tout et si on fait moins de 10 points, il nous envoie des mecs pour nous péter les genoux.

2. C'est plus écoologique que de manger des fraises en hiver

Parce que si vous êtes enceinte en dehors de la période avril-juin (et vous le serez forcément) (à moins que vous soyez une souris) (auquel cas dites à votre famille qui vit chez moi d’aller bien se faire foutre), si vous êtes enceinte en dehors de la période avril-juin, disais-je, vous avez peut être envie de manger des fraises, mais ce n’est pas du tout la période, et c’est super mauvais pour la planète. Alors que le sexe ce n’est pas pareil : « la bite n’a pas de saison », comme disait ma grand-mère qui avait souvent raison.

3. C'est une occasion unique de faire l'amour SANS être bourrée

Alors là je parle pour madame, bien sûr, puisque monsieur peut continuer à se charger la gueule comme il veut (tout en encaissant chaque fin de mois un salaire de 18,5 % supérieur à celui de sa nana, mais ce n’est pas du tout le sujet). Je parle pour madame, et je maintiens : c’est pas souvent dans une vie qu’on peut faire l’amour sobre, alors c’est vraiment le moment ou jamais d’essayer. On ressent les choses très différemment, et puis surtout on s’en rappelle le lendemain, et ça c’est vraiment un truc super insolite à vivre une fois dans sa vie.

4. C'est un des seuls trucs cool qu'on a le droit de faire

Là aussi, je parle pour la femme qui porte l’enfant, et dont la liste de plaisirs dans la vie devient extrêmement réduite maintenant qu’elle ne peut plus boire, manger de sushis, prendre de la drogue ni faire des blagues sur Véronique Courjault. Alors bien sûr, les professionnels du bien-être vous diront que c’est faux, et que vous pouvez faire plein de trucs géniaux, comme tricoter avec de la laine XXL ou faire de la méditation. Tout ça c’est une question de point de vue, et du mec avec qui on couche, aussi.

5. C'est l'occasion de rappeler à qui de droit que non, il ne peut pas faire mal au bébé avec son zizi

C’est une leçon d’humilité pas toujours facile à prendre, mais c’est important de le rappeler : non, le futur papa (ni son frère, d’ailleurs, qui sommes-nous pour juger) ne peut pas cogner la tête du bébé avec son zizi. Oui, même s’il est sûr d’en avoir un très gros.

6. 9 mois, c'est long.

Attention, loin de nous l’idée de dire que du coup, ça peut faire passer le temps. Disons juste que ne pas faire l’amour pendant la grossesse, ça veut dire ne pas faire l’amour pendant environ 270 jours. Ça fait beaucoup de dodos. Mais c’est comme tout, 270 jours sans choucroute en boîte ça paraît très long si on a envie de chouchoute en boîte, mais ça peut passer très vite le cas échéant.

7. Ça fait travailler le périnée

Pendant l’orgasme, le périnée se contracte. Or, un périnée bien tonique facilite l’accouchement et empêche de se pisser dessus après, pour résumer. On ne s’emballe pas, tout ceci n’est pas mathématique : ce n’est pas parce que vous faites l’amour souvent et que vous avez un orgasme à chaque fois que vous pourrez forcément sécher le cours de rééducation du périnée après l’accouchement. Et puis de quoi vous plaignez-vous, après tout, c’est extrêmement divertissant d’attraper des petits papillons sur un écran grâce à une sonde placée dans un vagin tout juste cicatrisé.

8. Votre enfant ne peut pas vous surprendre en plein ébat

Porte ouverte, fesses à l’air, dans le salon, tout est permis, et vous pouvez même faire tout le bruit que vous voulez. Et ça, franchement, ça fait partie des petits bonheurs qu’on reconnaît au bruit qu’ils font en partant, et dont il serait dommage de ne pas profiter tant qu’il est encore temps. (Je me relis et je suis émue, c’est beau comme du David Hallyday)

9. Votre bébé va adorer être bercé par les contractions utérines

Alors à ce stade, je précise quelque chose : c’est ce que j’ai lu dans les articles consacrés au sujet, et mon professionnalisme m’oblige à relayer l’info. Mais perso, ça me met hyper mal à l’aise. Je veux dire, faire l’amour pour faire plaisir à un enfant, ça n’existe pas, ou alors seulement dans des contrées très reculées que personne ne veut connaître. Pour faire plaisir à un fœtus ou à un enfant, on prend un bain ou on joue au Mistigri, à la limite, c’est tout.

10. C'est la période idéale pour les relations sexuelles de dos, particulièrement préconisées le matin

Levrette, petite cuillère, et sans doute plein d’autres que la morale nous empêchent de détailler ici : à cause de vos problèmes d’haleine le matin, vous avez peu à peu oublié d’avoir des rapports sexuels au réveil ? Sachez déjà que deux mauvaises haleines s’annulent entre elles (autrement dit, bouche qui pue + bouche qui pue = pas bouche qui pue). Sachez aussi que c’est l’occasion rêvée de renouer avec ces positions si vous les avez un peu laissées de côté : vous allez redécouvrir un monde. Un monde où vous ne vous regardez pas mais que vous regardez ensemble dans la même direction, et c’est bien le plus important.

L’histoire des bites de saison c’était uniquement pour les besoins narratifs, et ma grand-mère n’a absolument jamais dit ça, d’ailleurs elle n’avait sans doute jamais eu de rapports sexuels.

Pardon, Mamie.