Crédits photo (creative commons) : Edwart Visser

Dr House s'est arrêté juste à temps, avant l'overdose. On remercie Dieu (c'est comme ça qu'on appelle le réalisateur de Dr House dans le jargon). Parce qu'il y a eu pas mal de séries comme ça, qu'on aimait bien au début, mais les scénaristes ont voulu surfer sur le succès, pensant avoir trouvé le bon filon, l'ont exploité au max, ont tiré sur la corde un peu trop, ont essoré le concept jusqu'à la moëlle, ont grignoté les miettes restantes de notre fanatisme aveuglé de crédulité ... Et au bout d'un moment on a vraiment l'impression d'être pris pour des abrutis (même si ça nous prend quelques saisons à réaliser).

  1. "24 heures chrono", la série pour laquelle on doit sacrifier 8 jours entiers sans pause pipi/dodo, et franchement 8 jours c'est long
    En plus, on a vraiment l'impression qu'on nous prend pour des courges farcies, on sait bien que les affaires ne se résolvent pas en 1 jour (soit une saison). Moi avec mon banquier il a fallu 3 mois juste pour un prêt, alors vous vous imaginez, sauver le monde... Puis, honnêtement, c'est toujours la même chose : "pan pan pan boum pan boum trahison, Mais pourquoi t'as fait ça Jack, pan pan boum".
  2. "X-files: aux frontières du réel", la série qui ne s'est pas rendue compte même après 8 saisons que les spectateurs étaient ailleurs
    Au-delà du côté capillotracté des épisodes (en même temps c'était le but de la série), faut vraiment avoir envie de se taper 202 épisodes de 45 minutes. Mais si ça ne vous gêne pas de passer 150 heures (à la louche, on va pas pinailler) à analyser l'anatomie d'extra-terrestres et de monstres en tous genres, allez consulter.
  3. "Friends", la série qu'on aimait bien mais 10 saisons, sérieusement, c'est de l'acharnement scénaristique
    Au départ c'est mignonnet, les relations entre amis, mais au bout d'un moment, on a eu l'impression que les scénaristes devait passer des nuits blanches, faute d'idées. Du coup ça tourne en rond, on se fait chier, et au bout de 10 ans, Jennifer Aniston elle ne nous émoustille (presque) plus.
  4. "Prison break", la série où le mec devait s'évader, il l'a fait dans la première saison, mais on continue quand même de nous raconter son histoire même si tout le monde s'en cogne
    Parce que la Saison 1, super. La Saison 2, admettons. Mais la Saison 3??? Sans déconner? Et la Saison 4? Je te mettrai tout ça en taule, moi.
  5. "How I met your mother", la série où les gamins qui écoutent gentiment sur le canapé se sont déjà tirés une balle depuis 3 saisons
    Et on va pas tarder à faire la même chose. Au moins mes gosses, quand je leur raconterai, ils s'emmerderont moins longtemps "bah j'l'ai rencontrée à une soirée, j'étais bourré j'me souviens plus", ça ne prendra pas 7 saisons.
  6. "Sliders, les mondes parallèles", la série où les scénaristes pouvaient se lâcher, mais ils n’étaient pas obligés de se droguer non plus
    Pourtant, le concept reprenant la théorie des multivers était bon, pouvait foisonner d'histoires farfelues et de mondes alternatifs... Mais sérieusement, des aliens qui débarquent !?
  7. "Heroes", la série où les scénaristes n'ont pas eu le pouvoir de remarquer que les spectateurs décrochaient
    On estime qu'il y a à peu près autant de personnes dans le monde ayant un véritable super-pouvoir que de personnes s'étant tapé les 4 saisons de Heroes.
  8. "Weeds", la série où le perso principal n'a pas compris que son job ne lui attirait que des merdes, et qu'on a vraiment envie de lui foutre des baffes à force
    Si vous tenez vraiment à regarder une série sur le trafic de drogues, regardez "Breaking Bad". Walter White, lui au moins, il a la classe! Mais il porte moins bien le mini-short, c'est vrai.
  9. "Nip/Tuck", la série prétexte pour montrer des trucs crades et des histoires de cul, mais au bout de 3 saisons on a repéré le truc les mecs
    A la fin on a même cru voir qu'on ne cherchait même plus du tout à créer des histoires, juste des prétextes à faire sauter les tabous. Certes.
  10. "Scrubs", la série devant laquelle on a d'abord pleuré de rire au début, puis de désespoir à la fin
    Une saison 9? Quelle saison 9? N'en parlons, c'est trop douloureux.
  11. (Bonus) "Amour, gloire et beauté, hors compèt'", la série qui n'aurait pas dû commencer
    Et dans laquelle on a promis de ne jamais tomber. Mamie, on va te sortir de là, tiens bon.

D'autres séries qui ont un peu trop duré ?

Source : senscritique

Crédits photo (creative commons) : Edwart Visser

Fan de Friends ? On a déniché les cadeaux Friends les plus cool :