Faites pas genre. Vous les connaissez toutes. Vous avez honte de les mater, mais en même temps elles agissent sur vous comme une attraction incontrôlable. Vous avez beau avoir fait une thèse en épistémologie des mœurs tibétaines, vous vous prosternez devant les séries de merde. Et plus c’est de la merde plus ça dure, et plus ça dure plus on regarde.

1. Les feux de l'amour

Il faut bien comprendre que les Feux de l’amour existaient avant toi, et survivront après toi. Victor Newman le patriarche en est à son quinzième mariage, dont quatre avec Nikki, deux avec Ashley (la sœur de son pire ennemi Jack) et deux avec Sharon (l’ex de son fils Nicholas). C’est un monde parallèle sur lequel le temps n’a pas d’emprise.

Source photo : Giphy

2. Une Nounou d'enfer

La série que tu regardes clairement pour la garde-robe de cagole de Fran, un point de repère fondamental sur l’échelle de poufitude vestimentaire.

Source photo : Giphy

3. Vampire Diaries

Globalement, les trucs de vampires riment rarement avec chef d’oeuvre, mais c’est plus fort que nous y’a de l’amour, y’a du danger et on est devenu accro à cette bouse avant d’avoir eu le temps de dire ouf. A regarder uniquement un pyjama dans son lit un soir d’hiver.

Source photo : Giphy

4. Hartley cœurs à vif

La série attachée au cœur de tous les ados des années 90. Même si avec les années elle s’est prise comme un gros parpaing dans la gueule, quand on tombe dessus par hasard sur AB à 18h55 du lundi au vendredi, on est encore tout excité, on bave un peu de joie. TMTC.

5. Gossip Girl

Ok bon celle-là est plus dure à assumer. On la visionne en cachette dans les toilettes ou dans la cave d’un immeuble voisin ou dans un squat d’héroïnomanes trop défoncés pour capter l’offense que tu fais. Pourtant 3 raisons majeures d’être fan : les looks de Serena, la moue boudeuse de Dan et les coups de pute de Blair, la vraie star de la série (love you Leighton Meester).

Source photo : Giphy

6. Les contes de la Crypte

Juste parce que ce squelette desséché est le meilleur humoriste mort de tous les temps. Et aussi parce que les histoires de femmes découpées en deux ou de petite fille maléfique ça fait toujours son petit effet. Attention bien sûr à regarder la série en VF, le doublage dans les années 90 y’avait qu’ça de vrai.

Source photo : Giphy

7. Charmed

Pour faire un transfert sur tes propres sœurs qui dans la vraie vie n’ont aucun pouvoir cool à part avaler du lait par le nez et le cracher par les yeux. Merci Charmed de rendre ma vie plus magique.

Source photo : Giphy

8. Le destin de Lisa

L’ancêtre de Ugly Betty. Comment dire… c’est allemand (coucou les fans de Derrick). A priori réalisé avec un budget récolté sur Ulule et des acteurs recrutés dans la rue, voire dans les égouts. Et pourtant quand ça passait sur TF1, on regardait la diff de 18h, la rediff de minuit ET la rediff du lendemain matin. Va comprendre.

9. Un, dos, tres

Sorte de sous Fame espagnol avec pas un seul acteur correct, même pas Monica Cruz, la petite sœur de Penelope. C’est tellement mauvais qu’on doit pudiquement détourner le regard de temps en temps pour reprendre ses esprits. Mais telle une drogue, les yeux reviennent la main ne zappe pas, la médiocrité a parfois le mérite de captiver. Ajoutons que le générique est GENIAL.

Source photo : Giphy

10. Nos chers voisins

Elle fait partie des séries qu’on découvre quand on est au chômage (genre qui passe le matin à 10h) : un nouveau monde qui s’ouvre à nous. Scénario écrit avec les pieds (voire avec les ongles de pieds), comédiens en devenir persuadés de lancer leur carrière parce qu’ils sont sur TF1. Il faut bien leur rendre hommage en étant leur seul téléspectateur de moins de 85 ans.

On n’a pas parlé de Plus belle la vie parce que c’était juste trop évident.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :