Elle a fait une arrivée discrète sur Amazon Prime en novembre dernier. Mais petit à petit on en parle, on la voit germer dans les conversations et rarement pour en dire du mal. Eh bien voilà, on vous le dit, on a vu, on a aimé, on a adoré, on est ultra fans alors pourquoi se priver de partager avec vous notre intérêt non simulé pour cette série ?

1. Elle est signée par le créateur de Mr. Robot

Sam Esmail s’attaque à nouveau et avec succès au petit écran après nous avoir envoûté de son Mr Robot qui racontait l’histoire d’un technicien paranoïaque à la solde d’un groupe de hackers pour faire tomber une entreprise très puissante. Bon là, le sujet n’est pas le même. Mais on retrouve la même patte de réalisation. Des plans-séquences plus que bien léchés, des personnages tout aussi solitaires qu’on retrouve souvent « coincés » dans les coins de cadre, et une tension qui ne débande pas tout du long de la série.

Source photo : Giphy

2. La musique est dingo

Tous les fans de la série ont remarqué la qualité de ses choix musicaux qui n’ont rien d’anodin. Aucune création musicale inédite mais de nombreux choix empruntés aux plus grands cinéastes comme Hitchcock, Carpenter ou Brian de Palma. On reconnait même la musique de Carrie quand débarque le personnage joué par Sissy Spacek. Tout en retenue, elle nous tient en haleine et contribue très légèrement au stress qui monte au fil des épisodes.

3. Le format est atypique

Avec ses aller-retours temporels le format du cadre change de manière assez originale (un format rectangulaire vertical pour les scènes qui se passent dans le futur, et donc le présent). Mais la durée des épisodes joue aussi pour beaucoup dans la rythmique de la série. Dix épisodes de 30 minutes ce qui est plutôt étonnant pour le genre thriller dramatique dont la durée est habituellement de l’ordre de 45, 50 minutes par épisode. Bon… ça n’empêche pas à la série de souffrir de quelques longueurs surtout sur la fin. OK j’avoue, seul bémol.

4. L'histoire n'est pas sans rappeler l'ambiance de Black Mirror

Je suis une bâtarde de vous balancer ça sans rien vous dire sur l’histoire de la série. Mais en même temps si je vous dis quoique ce soit et pourquoi ça peut nous rappeler Black Mirror, je vous grille toute l’intrigue. Donc je me passerai de justification sur ce point et vous laisserai le loisir de découvrir l’ignoble vérité qui se cache derrière l’organisme d’accueil Homecoming.

Source photo : Giphy

5. Le podcast était déjà excellent

Sorti en 2016 sur Gimlet Media avec en « voix » d’affiches David Schwimmer, Oscar Isaac et Catherine Keener, le podcast à l’époque réalisé par Eli Horowitz et Micah Bloomberg retranscrivait cette histoire par l’intermédiaire d’enregistrements audio et de conversations téléphoniques. Or la série télé parvient à se réapproprier ce podcast originel en y ajoutant toutefois une qualité d’image qui n’altère en rien l’importance sonore. Au contraire, la réalisation a son lot de références cinématographiques que ce soit dans le choix des décors ou les travellings.

6. C'est la première fois que Julia Roberts se frotte à la série télé

Et on n’est pas mécontent de la découvrir dans le rôle de Heidi Bergman en psy mystérieuse d’abord puis en serveuse un peu paumée vivant chez sa mère par la suite. Même si on a du mal à l’appréhender sur le plan capillaire, sa performance montre qu’elle est capable d’autre chose que de lâcher un sourire extraterrestre dans une pub de parfum qui donne envie de se planter des ciseaux dans les yeux.

Source photo : Giphy

7. L'épilogue final annonce une deuxième saison

Et Amazon l’a d’ailleurs bel et bien confirmé et nous on est HYPER contents. On ne sait pas trop de quoi il va en retourner parce que clairement le personnage de Heidi Bergman n’aura plus vraiment de raison d’être, mais on fait confiance au créateur de la série pour nous plonger à nouveau dans une ambiance toute aussi angoissante.

8. Le découpage a beau être de 10 épisodes de 30 minutes, on a une forte tendance à tout regarder d'un coup

De toute évidence, la série se binge-watch allègrement. Avec ses épisodes par trop longs qui donnent une durée totale de 5h de visionnage, on peut s’en donner à cœur joie en une soirée si on est chaud patate. Et par les temps qui courent, c’est très agréable de mater une saison entière de série en une seule soirée. Enfin y’a aussi d’autres trucs agréables comme avoir de l’argent ou caresser un chat mais disons que ça aussi quelque part c’est un peu agréable.

Source photo : Giphy

Cette série est 100% approuvée par nos équipes.