Ce mois de novembre est une galère, je vous le dis. Il y a beaucoup trop de séries à mater. Heureusement qu’on commence à se les cailler et qu’on n’a plus aucune envie de sortir de chez soi le soir, mais c’est quand même pas évident pour notre vie sociale. Watchmen, A la croisée des mondes, bientôt L’Effondrement sur MyCanal et naturellement… la guerre des mondes.

1. Elle est signée Howard Overman

Or, je vous rappelle que le type avait déjà réalisé Misfits et Dirk Gently, deux séries qu’on a moultement kiffé dans le passé et qui sont restées gravées dans notre panthéon des meilleures séries de tous les temps. Donc a priori avec ce bagage, on a des chances de ne pas tomber sur une série totalement pourrite.

2. On en avait ras le cul de Walking Dead mais ça nous manquait un peu les ambiances post-apocalyptiques

En plus le traitement du sujet dans la série n’a rien d’un blockbuster sauce américaine avec Tom Cruise. C’est intime. C’est noir. C’est assez calme malgré la tension qui nous tient en haleine durant chaque épisode.

3. Le roman de H.G. Wells a tellement été adapté qu'au bout d'un moment on peut se mettre d'accord sur le fait que l'histoire n'est pas dégueu

Ecrit en 1898, il a été l’objet d’une adaptation radiophonique par Orson Welles qui a eu tellement de succès que les gens y ont vraiment cru et que ça aurait créé une vague de panique chez les Américains, persuadés qu’ils étaient envahis de petits hommes verts. Bon en réalité cette histoire relève plus de la légende mais on a bien aimé l’utiliser dans toutes les théories sur la foule et l’influence des médias pour montrer qu’un medium avait le pouvoir de foutre le chaos dans une société… Le roman a aussi été adapté plusieurs fois au cinéma mais la version qu’on connaît le mieux est bien sûr celle de Spielberg, on le retrouve aussi en BD et en série. En ce moment même la BBC a développé sa propose adaptation en mini-série, à ceci près qu’elle a implanté le décor au tout début du XXe siècle.

4. Parce que les robots tueurs font vraiment super flipper

Je sais pas si vous vous rappelez du « chien-robot » de Black Mirror, ignoble machine à tuer à l’apparence d’un robot de Boston Dynamics mais on est à peu près dans le même genre d’esprit. Et c’est très badant.

5. Parce que même les enfants meurent dans la série

On n’a rien contre les enfants mais on en a marre qu’ils soient toujours épargnés par les monstres et les méchants. En plus la première gamine qui apparaît dans la série jouait vraiment un peu comme une patate. Oui je sais je devrais pas dire ça, on n’a pas le droit de critiquer les enfants mais bordel comment ça se fait que les enfants en France jouent comme des culs ?

6. Pour une fois que les Français s'essaient à la SF, on va pas les bouder

OK c’est franco-anglais, mais dans franco-anglais, y’a franco. Enfin non c’est pas ce qu’on voulait dire. Bref, vous avez compris quoi. Le SF en France c’est pas trop dans nos habitudes, il y a eu quelques belles tentatives à la télé et au cinéma loin d’être toutes foireuses (Dans la brume, Calls… tout n’est pas réduit à Babylon A.D. ou Valérian).

7. Parce qu'on n'aimait déjà bof la montagne, et que ça va pas aller en s'améliorant

Bétonnez-moi tout ça.

8. Vu que ce sera bientôt la fin du monde, autant s'y préparer

Allez, on a bien retenu la leçon, dès que le ciel prend une couleur cheloue on se rue dans le métro et on ne joue pas à la baballe avec des chiens qui ressemblent à des robots. Déjà si on fait ça, on devrait augmenté de 3 % nos chances de survie.

9. ET ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c'est pas parfaiiiiiiiit, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c'est un peu décevaaaaant à la fiiiiin mais quand même

Sur ce point je vais être honnête avec vous, j’en suis au 4e épisode et pour le moment je n’ai pas encore été confrontée à la moindre déception mais certaines mauvaises langues que j’ai l’honneur de croiser au quotidien ont laissé entendre qu’il n’était pas impossible d’être légèrement frustré par la fin de la saison. A vous de juger.

10. Gabriel Byrne nous manquait

Et on aimerait le voir dans toutes les séries, même les plus nulles histoire de relever le niveau. J’aimerai que cet homme soit mon père et mon fils à la fois.

Et n’hésite pas à retrouver notre sélection des meilleures séries Canal +.