On vous a récemment parlé des serial killer qui sont toujours en liberté et ça fait flipper grave, on vous avait aussi parlé des tueurs en série qui n’ont jamais été arrêtés, et voici cette fois-ci la délicieuse liste des serial killer qui ont été relâché par la police pour x, y raison (manque de preuve principalement) et qui ont sévi à nouveau après ça et que ça fout bien les boules. Voire les glandes. Voire les crottes de nez qui pendent.

1. Arthur Shawcross

Ce sympathique jeune homme a d’abord perfectionné son art dans les années 70 (durant lesquelles il a assassiné deux enfants d’une dizaine d’années). Il a confessé son crime en 72 puis a entamé une réclusion de 25 ans de prison. Mais finalement on l’a relâché au bout de 15 ans en 1987. Super. Sauf que non. pas super du tout. Le gars se sent plus pisser et se remet en selle de la seriakillerie : durant les deux années qui suivent sa libération il torture et assassine onze prostituées. Quand on l’a arrêté pour la deuxième fois, on l’a cette fois-ci condamné pour la prison à perpétuité et il mourut derrière les barreaux en 2008. La boulette quand même.

Source photo : Giphy

2. Henry Lee Lucas

Déjà le base clame à qui veut bien l’entendre qu’il a tué 300 personnes mais en réalité il n’en aurait tué que 200 ce qui est déjà plus raisonnable à l’échelle d’une vie. En 1952, il fait un an de taule pour vol. Puis pépouze, il assassine sa mère en 1960 et est condamné à vingt ans de taule. Il en ressort tranquillou au bout de dix ans. Puis en 1978 il commence à entreprendre une série de meurtres pas piqués des hannetons avec son complice Ottis Toole et ne sera arrêté qu’en 1983.

3. John Christie

De son petit nom John Reginald Halliday Christie (rien à voir avec Johnny Hallyday comme en témoigne l’orthographe différente des deux noms), cet homme charmant a bien bossée dans les années 40, 50. Il a commencé par des petits délits qui lui ont valu de courts séjour en taule. Puis il est passé à à un mode une peu plus vénère et assassina six femmes notamment en faisant croire à certaines de ses victimes que c’était un as de l’avortement (un savoir faire recherché à l’époque).

4. Ted Bundy

Vous savez Ted Bundy c’est le gars mystérieux qu’on voit ponctuellement dans la série Mindhunter. Bah ce type, pour la faire courte le gars a confessé avoir buté 30 femmes mais on soupçonne que le chiffre soit plus aux alentours de 100. Pour le coup la police n’a pas vraiment relâché Ted Bundy, mais disons qu’il a été suspecté à plusieurs reprises et que les détectives ont lâché la piste pensant qu’un étudiant en droit qui présente bien n’avait pas le look d’un serial killer. Le truc con. Puis une fois arrêté le tueur en série a quand même réussi à s’échapper à deux reprises de taule. Le truc con (bis).

5. Ed Kemper

Encore un bon gros méchant très central dans la série de David Fincher Mindhunter , ce bon petit Ed a d’abord commencé par tuer ses grands-parents à l’âge de quinze ans. Il est alors interné dans un hôpital psychiatrique et diagnostiqué schizophrène paranoïde et libéré cinq ans plus tard en 1969 et retourne vivre chez sa mère. C’était pas ultra malin parce que le p’tit Eddy assassine 6 femmes avant de se tourner vers sa mère qu’il décapite avant de jouer aux fléchettes avec sa tête et niquer avec la tête de sa douce maman.

Source photo : Giphy

6. Gary Ridgway

Le type a pu faire son affaire tranquillou pendant une vingtaine d’années sans jamais se voir arrêté. Et pour cause, même s’il a été longtemps suspecté par la police, la technologie en matières d’analyse de l’ADN n’étant pas encore très développée, la police manquait de preuves pour arrêter Gary. On l’a donc relâché en se mordant les doigts.

7. Andrei Chikatilo

Celui qu’on nommait aussi le « monstre de Rostov » a violé et tué une cinquantaine de personnes. Il commet son premier meurtre en 1978, tout l’accable, il est suspecté on trouve même du sang de la fillette de neuf ans devant sa maison mais allez comprendre quelque chose l’enquête est totalement bâclée et c’est un autre gars en liberté conditionnelle, Alexandre Kravtchenko, qui est arrêté à sa place après avoir confessé le meurtre dans une garde à vue certainement musclée. Du coup, le monstre de Rostov a pu continuer sa carrière de tueur sans souci. Limite, ça l’a encouragé.

8. Jeffrey Dahmer

Lui aussi avait un p’tit blase bien sympa: « le cannibale de Milwaukee ». Il a eu le bon goût de tuer 17 hommes entre 78 et 91 et fut condamné en 1992 à 957 ans de prison (mais s’il se comporte bien, il peut faire baisser sa peine à 955 ans). Sauf qu’il aurait pu être arrêté un peu plus tôt. En 91, il drogue un jeune homme mais à force d’être bourré, il finit par s’endormir lui-même. Le jeune homme s’échappe et appelle la police. Mais entre temps, Dahmer a le temps de se remettre sur pieds et de nier les faits. La police n’a pas assez d’éléments pour garder le suspect sous verrou. le jeune homme qui avait pu s’échapper aura finalement été bel et bien assassiné par Dahmer. Moche.

Source photo : Giphy

Source :

Listverse