Crédits photo (creative commons) : Thomas Claveirole

Dès qu'un sport propose de compter des points, certains ne s'embarrassent plus de la manière et se fixent pour objectif d'inscrire leurs noms dans le marbre des statistiques de leur discipline. Car dans certains sports, c'est la quantité qui compte, et un lancer miteux sous le panier, un but du pointu et une pénalité plein axe sur la ligne des 22, ça compte pareil. Petit tour d'horizon de ces serial-buteurs qui ont su mener d'assez longues carrières pour accumuler des montagnes de points.

  1. Wilt Chamberlain (basket-ball)
    Voilà le seul basketteur resté intouchable pour Michael Jordan. Le pivot des 76ers puis des Lakers passe la barre des 4000 points en 1961-62 avec une moyenne de plus de 50 pts par match. Le tout, sans réussir un 3 points. On parle tout de même d'un type qui a mis 100 points dans le même match contre les Knicks un jour de mars 1962.
  2. Wayne Gretzky (hockey sur glace)
    Le classement des "buteurs" n'a pas forcément beaucoup de sens dans un sport comme le hockey qui préfère s'attarder sur le total des "points" (buts + passes décisives) inscrits lors d'une saison. Wayne Gretzky met tout le monde d'accord avec 894 buts et 1963 passes décisives, pour un total de 2857 points soit près de 1000 points d’avance sur son premier poursuivant.
  3. Mia Hamm (football)
    Première véritable superstar du football féminin, l'Américaine a pris soin de creuser l'écart avant de raccrocher les crampons : 975 buts en club, 158 buts en 276 sélections nationales (va te rhabiller Lilian Thuram).
  4. Arthur Friedenreich (football)
    La comptabilité n'a jamais été le fort des Brésiliens et avant que Pelé n'atteigne les 1284 longueurs en comptant les matchs amicaux et les rencontres caritatives, son compatriote avait dans les années 30 planté 1329 pions entre le championnat brésilien, les matchs de la Seleçao et certainement les rencontres disputées dans son jardin avant un barbecue.
  5. Barry Bonds (baseball)
    Le baseball est un sport grouillant de statistiques, mais la mesure la plus spectaculaire est très certainement le nombre de "home-run", 762 dans sa carrière, grâce notamment à une longévité spectaculaire, Barry en ayant claqué 28 l'année de ses 43 ans, et grâce aussi à l'usage de stéroïdes qu'il qualifiera de "compléments alimentaires".
  6. Daniel Carter (rugby)
    Le Néo-Zélandais se tire la bourre avec l'Anglais Wilkinson pour devenir le meilleur marqueur de l'univers en équipe nationale. Au dernier pointage, Carter en est à 1238 en 85 sélections chez les All-Blacks. On peut être blessé pendant une coupe du monde et exploser les records.
  7. Morten Andersen (football américain)
    2445 points marqués par le Danois, notamment pour les Falcons d'Atlanta. "The Great Dane" et son pied gauche magique voulaient prendre une retraite bien méritée en 2004, mais acceptent de remettre le couvert en 2006 pour battre un autre record, celui du joueur le plus expérimenté de la compétition avec 47 ans et 382 matchs au compteur.
  8. Ólafur Stefánsson (handball)
    Il n'y a pas beaucoup de sports dans lesquels on peut devenir un grand buteur avec l'équipe d'Islande. Le hand en fait partie, et Ólafur ne s'est pas privé de mettre 1478 en sélection, loin devant les 703 de Karabatic ou les 739 de Lazarov.
  9. Sachin Tendulkar (cricket)
    Il y a des records qui parlent moins au grand public que d'autres : le batteur indien détient le record du nombre de runs marqués avec 31 055. Si vous n'êtes pas impressionnés, sachez qu'il détient par ailleurs le record de "centuries" et de "half centuries" toutes compétitions internationales confondues. Mais si vous êtes passionnés de cricket, vous le saviez déjà.
  10. Madjer (beach-soccer)
    Le portugais João Víctor Saraiva est certes un fan absolu du joueur algérien devenu une marque déposée, mais c'est également un redoutable renard des surfaces ensablées avec pas moins de 100 buts et 5 titres de meilleur buteur en Coupe du Monde à son actif.

Et vous, quel sportif vous a forcé à sortir les feuilles de calcul Excel ?