Considéré par John Carpenter comme le Maître de l'horreur, Wes Craven a tiré sa révérence hier à 76 ans. Réalisateur prolifique aux succès plus ou moins éclatants, Craven est parvenu à créer deux mythologies cinématographiques inoubliables en moins de vingt ans: Freddy Krueger et Ghostface. Retour sur dix séquences qui ont glacé le sang de millions de spectateurs et que le temps n'a pas altérées.

  1. Sieste fatale dans une baignoire- Les Griffes de la nuit (1984)

    Auréolé du prix de la critique à Avoriaz (l'ancêtre de Gerardmer) en 1985, Les Griffes de la nuit est devenu, à juste titre, un film d'horreur culte, intronisant Freddy Krueger, le boogeyman brûlé et sadique, au panthéon des psychopathes cinématographiques. Géniale idée que de suivre les méfaits d'un tueur qui poursuit ses victimes alors qu'elles dorment mais les exécutent dans la réalité. Tandis que Nancy, l'héroïne, essaie de résister aux bras de Morphée dans sa baignoire, elle sombre quelques secondes, intervalle durant lequel la main griffue de Freddy s'invite entre ses cuisses.

  2. Tu aimes les films d'horreur? Scream (1996)

    Vingt ans après Krueger, Craven frappe un grand coup avec son tueur masqué dans Scream (qui deviendra finalement une tétralogie). Revisitant les poncifs de films d'horreur, le film s'ouvre sur une scène mémorable où Drew Barrymore (qui a refusé le rôle de Sidney pour celui de guest de Casey) badine avec un inconnu au téléphone jusqu'à ce que la menace s'incarne devant elle.

  3. Du sol au plafond- Les Griffes de la nuit

    La première tuerie des Griffes de la nuit relève du cauchemar absolu. Tina, poursuivi par Krueger dans son rêve, est éventrée dans son lit (voire sur son plafond) devant les yeux épouvantés de son petit ami tétanisé. On ne voit pas l'arme utilisée (le gant avec les lames d'acier) mais les blessures infligées à la pauvre adolescente, autant dire que l'imagination morbide est à son maximum.

  4. La caravane du désert- La Colline a des yeux (1977)

    Craven a commencé sa carrière dans les années 1970. Avec La Colline a des yeux, il met en scène une famille de dégénérés s'attaquant à une famille américaine lambda en vacances.Poisseux, malsain, révoltant dans sa brutalité sans fard, le film aura droit à son remake en 2006, réalisé par le français Alexandre Aja, choisi par le Maître himself.

  5. Mourir au cinéma- Scream 2 (1997)

    Fasciné par la mise en abyme et les jeux de résonances d'un film à l'autre, Craven s'amuse dans Scream 2 à orchestrer une séquence d'ouverture d'anthologie: lors de la projection de Stab (une adaptation des crimes commis dans le 1er volet de Scream), une jeune femme est assassinée sous les hourras de la foule déchaînée, persuadée qu'il s'agit d'un happening festif.

  6. L'hôpital et ses fantômes- Freddy sort de la nuit (1994)

    Bien que la franchise Freddy ait accouché de 7 longs métrages, seuls Les Griffes de la nuit (1984) et Freddy sort de la nuit (New Nightmare en 1994) sont réalisés par Wes Craven. Dans cet ultime épisode, le réalisateur retrouve ses marottes obsessionnelles (la mise en abyme, la réflexion sur la puissance des images...) servant entre autre une scène hospitalière effrayante qui rappelera aux fans la fameuse mise à mort de Tina dans le premier opus.

  7. Le Lit maléfique- Les Griffes de la nuit

    Si Wes Craven a initié des questionnements inédits dans le cinéma de genre, il a aussi casté des inconnus qui ont littéralement explosé les années suivantes. C'est le cas de Johnny Depp qui doit son premier rôle sur grand écran à Wes Craven. Poursuivi lui aussi par Krueger, il périt dans un bain de sang inouï, toujours très impressionnant, même trente ans plus tard.

    https://www.youtube.com/watch?v=Hz9DWbfmSbI

  8. Meurtre dans un jardin américain- La Dernière maison sur la gauche (1972)

    Interdit d'exploitation durant 30 ans en Angleterre, le premier long de Wes Craven, La Dernière maison sur la gauche, a marqué les esprits. Viol, meurtres sanglants, torture, tous les ingrédients sont réunis dans ce film pour choquer, mais plus que tout c'est le traitement réaliste, très premier degré de cette violence qui fait de cette Dernière maison sur la gauche un monument horrifique. Bien que daté visuellement, le film n'a rien perdu de sa hargne. Au contraire.

  9. Une araignée au plafond- La Ferme de la terreur (1981)

    Encore une fois, Wes Craven a le nez creux quand il engage une jolie blonde, inconnue au bataillon, du nom de Sharon Stone. Dans cette histoire de possession démoniaque et de fanatiques religieux, une séquence donne des sueurs froides à tout arachnophobe, jouant déjà sur le rêve et la réalité, le coeur des Griffes de la nuit qui sortira 3 ans plus tard.

  10. Entre les murs- Les Griffes de la nuit

    Décidément génial dans sa mise en scène, Les Griffes de la nuit ne se contente pas de produire de l'épouvante à coup d'hémoglobine. En effet, Freddy peut apparaître n'importe où dès que la victime somnole, distillant une angoisse perpétuelle. De là, naît cette formidable séquence où la silhouette griffue du croque-mitaine se projette lentement hors du mur, menaçant de fondre sur la victime assoupie. Glaçant, définitivement!

    800_nightmare_on_elm_street_blu-ray3

RIP Wes Craven, fournisseur officiel de nos cauchemars depuis 40 ans

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :