Le métier de scénariste est assez ingrat. On écrit une histoire qui nous appartient et on la confie à un type qui va la réaliser à notre place et généralement pas comme on voudrait. L’enfer. D’autant plus que ce sont rarement les scénaristes qui récoltent la gloire de la réussite d’un film ou d’une série. Alors voilà on a voulu rendre hommage à ces artisans de l’ombre. Oui bon c’est vrai que ceux dont on vous parle là sont pas vraiment dans l’ombre mais ils ont le mérite d’avoir écrit à peu près 95 % de trucs géniaux.

1. David Simon

C’est pas toujours facile dans une carrière de scénariste de faire 100 % de réussite. Sauf pour David Simon. Ex-journaliste, il a publié Baltimore, un journal de bord suite à son immersion dans la brigade criminelle qui lui inspira la série The Wire (Sur écoute pour les francophiles). A peu près une des meilleures séries sur terre (et dans l’univers si l’on part du principe que l’univers est en expansion). Pourtant, le gars ne s’est pas arrêté là puisqu’il a ensuite écrit les séries Treme et The Deuce qui sont presque au niveau de cette première oeuvre.

Source photo : Giphy

2. Vince Gilligan

C’est pas compliqué, Vince Gilligan = Breaking Bad. Or comme Breaking Bad = génie, donc Vince Gilligan = génie. CQFD. En même temps il a fait ses armes dans l’équipe de scénaristes de X-Files ce qui lui promettait déjà un bon début de carrière. Et puis BOUM, Breaking Bad arrive dans le paysage des séries et le monde ne s’en relèvera que pour se prendre un nouveau tsunami de génie dans la gueule avec Better Call Saul, créée par qui ? Bah par Vince enfin. Le gars est bon.

3. David Chase

OK David Chase n’a fait « que » Les Soprano. Mais remettons les choses en perspective : six saisons, 86 épisodes variant entre 45 et 75 minutes. Et à la clé, une des meilleures séries jamais réalisées qui marque un tournant radical dans la création télévisuelle du début des années 2000. Entre nous, ça impose le respect.

Source photo : Giphy

4. Damon Lindelof

Plus clivant mais tout autant captivant, on lui doit en particulier Lost : Les disparus (personnellement, j’ai pas dépassé les trois premiers épisodes mais comme je manque de me faire encorner chaque fois que je livre ce secret honteux, je suppose que la série a plu à pas mal de monde) et surtout The Leftovers. Une chose est sûre c’est que le type a une capacité à manier l’étrangeté avec subtilité. Allez on dit oui.

5. Larry David

Je suis peut-être pas 100 % objective je vous le concède. Mais vous ne pouvez pas totalement vous opposer à mon choix. Derrière Larry David se cache certes Curb your enthusiasm que pas grand monde connait en France, mais se cache surtout Seinfeld. Or pour rappel, le dernier épisode de Seinfeld en 98, c’est 76 millions d’Américains rivés devant leur téloche. On peut donc parler d’un scénariste culte. Il est juste moins connu que ce bon vieux Jerry.

6. Matt Groening

OK tout le monde n’a pas surkiffé la première saison de Désenchantée mais ne lui jetons pas la pierre trop vite. On lui doit tout de même Les Simpson et Futurama ce qui suffit à vénérer son existence et à lui vouer un culte jusqu’à ce que mort s’ensuive.

7. Noah Hawley

C’est vrai qu’en étant auteur de roman policier, le mec semble avoir plutôt les bonnes cordes à son arc pour nous pondre des séries de qualité hautement supérieure. OK entre nous j’ai rien entravé à la série Legion (une sombre histoire de patient diagnostiqué schizophrène et enfermé dans un hôpital psychiatrique) mais ça vaut tout de même le détour. Et surtout on oublie pas sa brillante adaptation de Fargo , certes on doit la série aux frères Cohen mais c’est Noah Hawley son créateur donc sans lui elle n’existerait pas. Et on serait tous très triste.

Source photo : Giphy

8. Alan Ball

Bon c’est sûr qu’avec Six Feet Under dans le CV, on se met plutôt bien. Certes on a True Blood aussi mais disons que ça aura moins révolutionné notre for intérieur. Six feet under est quand même entrée au panthéon des meilleures séries du monde mondial.

9. Steven Moffat

Allez, mais ça c’était juste pour faire plaisir aux fans de Doctor Who. Série sur laquelle il a travaillé de 2005 à 2017 ce qui mérite un peu de respect de la part de nous autres.

10. Jane Campion

YOUPIIIII ! C’est le quota de la discrimination positive ! Parce que quand même ça fait chier de n’avoir quasiment aucune femme scénariste dans le périmètre. Bon alors Jane Campion, en matière de série télé, ça se limite à Top of the Lake (et c’est déjà pas mal) mais c’est surtout la seule cinéaste femme à avoir reçu la palme d’Or au festival de Cannes pour La leçon de piano, donc on l’aime bien.

Toutefois, n’oublions pas toutes les autres. Aux Etats-Unis on a Sarah Treem, une des scénaristes de House of Cards, de The Affair et de En analyse, Michelle Ashford qui a bossé en tant que scénariste sur Masters of sex et Band of Brothers, Shonda Rimes pour Grey’s Anatomy… Mais aussi en France avec Fanny Herrero qui a écrit Dix pour cent mais aussi travaillé sur Kaboul Kitchen et Les revenants, Anne Landois, la showrunneuse d’Engrenages, Audrey Fouché et Marie Roussin qui ont bossé avec Tom Fontana (créateur de la série Oz) sur Borgia, Camille de Castelnau qui bosse avec Eric Rochant sur Le bureau des légendes. Bref il y a encore peu de femmes connues dans le milieu mais on ne désespère pas de voir germer de nouveaux talents.

11. Pheobe Waller-Bridge

Ah oui et bien sûr il y a elle. Je l’avais oublié. Et pourtant c’est une des meilleures. La meuf, chaque fois qu’elle écrit une série, elle s’arrête à la fin de la première saison pour passer à une nouvelle série encore plus mieux. Fleabag, Crashing sont des mini séries qu’elle a écrites, réalisées, et dans lesquelles elle joue admirablement bien et plus récemment Killing Eve qu’on peut trouver sur MyCanal et que je vous recommande vivement. Bref c’est une sorte de Louie CK britannique qui va sans aucun doute nous pondre un paquet de trucs géniaux.

Pas beaucoup de femmes me direz-vous. Oui bah vous avez raison, allez vous plaindre auprès de l’industrie du cinéma moi j’y suis pour rien.