Les scandales sanitaires, ça existe partout. Mais quand ça touche des produits qui sont destinés aux enfants, ça prend une autre dimension, et d’autres proportions. A croire que certains fabricants en ont un peu rien à foutre, clairement. Après, on ne parle pas QUE de gros scandales, mais aussi de produits quotidiens qui, de par leur composition, foutent clairement les jetons. Serait-il possible qu’on arrête d’empoisonner les gosses ? (et les adultes aussi hein, tant qu’à faire) Merci, bisous.

1. Le Bisphénol A

Ou le BPA pour les intimes, est une substance qui a été grandement employée dans la fabrication de plastique et de résine. Et du coup, ça a été utilisé pour fabriquer les biberons des mômes (notamment), qui ont ingurgité cette substance sans le savoir. A l’âge adulte, certains peuvent développer des sales maladies, bonne ambiance quoi.

2. Le lait en poudre

C’est encore tout frais dans nos têtes, l’histoire du lait infantile contaminé. En dehors des tarées pro-allaitement qui étaient à deux doigts de dire « bien fait pour vous, vous n’aviez qu’à allaiter vos enfants » (non mais foutez-les moi à la flotte celles-là), ce scandale a provoqué de nombreux cas de salmonelloses dans tout le pays. Merci Lactalis.

3. Le plastique

Que ce soit pour les biberons, ou bien pour les jouets, et sans parler de l’écologie, le plastique est une saloperie qui fout en l’air la santé des mômes, qui ont la sale manie de tout mâchouiller sans bien savoir ce qu’ils ingurgitent. Sans compter les bactéries qui se développent dans les canards en plastique du bain, remplis d’eau croupie, on est bien maggle, on est bien.

4. Le dépakine

C’est un médicament pour traiter l’épilepsie, et qui a été consommé par de nombreuses femmes pendant leur grossesse. Résultat, ça a provoqué des malformations et des troubles des développements intellectuels et comportementaux chez les mômes dont la mère suivait ce traitement. La notice du médicament ne stipulait pas que c’était dangereux chez les femmes enceintes.

5. Le distilbène

Ce scandale remonte aux années 70, et concerne une hormone de synthèse sensée prévenir les fausses couches. Raté, ça provoquera surtout des grandes malformations chez les gosses, et en plus ça n’empêchera pas les fausses couches. Le médoc, commercialisé en 1948, provoquera un grand scandale en 1971, mais ne sera retiré du marché français qu’en 1977.

6. Les couches

Scandale récent lui aussi, il concerne la fabrication de pratiquement toutes les couches commercialisées, à part quelques unes qu’on remercie de ne pas avoir voulu foutre du chlore sur les fesses de nos gosses. Depuis, les fabricants y vont à grand renfort de publicités montrant à quel point ils veulent faire attention à la santé des bébés mais bon, faudrait voir à ne pas trop nous prendre pour des jambons, on y croit moyen.

7. Le propylparabène dans les lingettes bébé

C’est une substance qu’on rencontre principalement dans les produits sans rinçage pour nettoyer les fesses des bébés, comme l’eau nettoyante ou les lingettes. Le propylparabène est un gros perturbateur endocrinien, et les fabricants de ces produits qui en utilisent adorent faire la sourde oreille à ce sujet. On attend un peu avant de les traiter de connards ou bien ?

8. Le fluor

Le fluor est présent dans pas mal de produits du quotidien, que ce soit le sel, le dentifrice, l’eau, les poêles, les vêtements, et n’est pas hypra bon pour la santé. Pour le dentifrice par exemple, il provoque des taches sur les dents et une destruction de l’email dentaire. A plus forte dose, le fluor provoque des problèmes osseux, des cancers, des problèmes cardiaques, bref la totale quoi. Le problème, c’est que le fluor, il y en a partout.

Et vous, vous avez d’autres scandales sanitaires en tête ?