C’est l’une des plus belles autoroutes du monde. La Pacific Coast Highway parcourt 900 km le long de l’océan, et propose un incroyable road trip aux nombreuses étapes tout aussi remarquables. Le simple fait de rouler sur cette route offre un spectacle permanent. Un itinéraire à faire absolument quand on va en Californie. Suivez le guide…

1. San Diego

La huitième ville des États-Unis regorge de sites remarquables. Le Balboa Park (rien à voir avec Rocky), le magnifique Sunset Cliffs Natural Park, le boardwalk de Mission Beach ou encore la vieille ville méritent qu’on s’y attarde avant de prendre la route vers le Nord.

2. Long Beach

Connu pour son port, la ville de Long Beach est bien sûr populaire pour ses superbes plages qui appellent à une multitude d’activités. Le Shoreline Village et son boardwalk saura quant à lui assouvir tous les appétits de shopping tandis que les amateurs de nature pourront partir en mer observer les baleines et leur valse dans les eaux du Pacifique. Sans oublier Naples, le quartier à résonance italienne et son chouette canal très photogénique.

A post shared by Christie Poetoehena (@capoet) on

3. Los Angeles

On arrive à la ville tentaculaire californienne. Celle dont la superficie dépasse les 1300 km2. La Cité des Anges et ses quartiers mythiques comme Beverly Hills ou Venice Beach, la plage des rock stars, freaks et autres bobybuilders. Mais aussi Hollywood, le parc Universal, les studios de cinéma…

4. Malibu

Alerte, on arrive à Malibu, où de nombreuses stars ont élu résidence et où il fait bon d’aller surfer sur les vagues qui viennent s’échouer sur les légendaires plages où jadis Pamela Anderson et David Hasselhoff couraient en maillot de bain rouge, leur fameuse bouée à la main. Mais Malibu, c’est aussi une nature relativement préservée, qui offre de multiples points de vue sur l’océan…

#sunset #surf #malibu #CA #california #beach

A post shared by Lucas Sekula (@lucassekula) on

5. Santa Barbara

On roule tranquillement sur la Pacific Coast Highway et on fait étape à Santa Barbara. On se gare et on se dégourdit un peu les jambes sur la belle State Street, avant d’aller humer le parfum des fleurs au jardin botanique et d’aller se rafraîchir sur East Beach. Une partie de volley avant de reprendre la route ?

6. San Luis Obispo

Magnifique cité balnéaire, San Luis Obispo abrite également un jardin botanique de toute beauté. On peut s’y adonner à une foule d’activités nautiques, randonner ou jouer au golf, admirer le San Luis Lighthouse, faire la fête ou visiter les galeries. Mais il y a un truc que vous ne pourrez faire nulle part ailleurs dans le monde : apporter votre contribution à l’une des œuvres d’art conceptuelle les plus dégueulasses de la planète, à savoir la Bubblegum Alley. Une ruelle étroite où tout le monde vient coller son chewing-gum. Non seulement c’est légal mais aussi vivement encouragé.

7. Big Sur

Entre San Simeon et Carmel-by-the-Sea, Big Sur est peut-être la partie de la côte californienne la plus plébiscitée. L’une des plus sauvages aussi. Le Bixby Bridge, l’un des plus célèbres de la région (on peut le voir dans le générique de l’excellente série Big Little Lies), la plage de Pfeiffer, McWay Falls, le Point Sur Historic Park… La région regorge de sites exceptionnels. Une sorte d’enclave où le temps semble s’être arrêté…

8. Monterey

Rien que le nom évoque de multiples images, dont certaines viennent directement de l’inconscient collectif du cinéma américain. On peut ici se promener dans l’incroyable réserve naturelle de Point Lobos State ou visiter Carmel-by-the-Sea, un superbe village dont Clint Eastwood fut le maire dans les années 80. Un petit coin de paradis préservé.

You are free to fly.?

A post shared by Kearstyn Fox (@kearstynfox) on

9. San Jose

C’est après avoir fait étape à Santa Cruz qu’on peut se poser à San Jose, la ville sous influence de la Silicon Valley et de ses géants que sont Facebook, Google et cie. Mais c’est aussi ici qu’on peut visiter l’effrayante Maison Winchester. Une battisse construite par la veuve du fondateur de la marque d’armes à feu Winchester, selon les instructions de son medium. Une incroyable baraque aussi intimidante qu’improbable, hantée de surcroît, qui mérite assurément le détour.

10. San Francisco

L’arrivée à San Francisco marque la fin de notre périple. Le ville du mouvement hippie. Le Golden Gate Bridge, l’un des ponts les plus emblématiques du monde, la prison d’Alcatraz, les fameux Cable Cars, les rues escarpées qui ont fait la popularité de la cité mais aussi sa singularité, Haight-Ashbury… San Francisco a beaucoup à offrir à ses visiteurs.

Peace & love ?

A post shared by Sandra (@sandrainthecity) on

Après, il est toujours possible de pousser encore plus au Nord et de rallier Seattle, c’est bien aussi !